News Mag n°64 6 jan 2018
News Mag n°64 6 jan 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°64 de 6 jan 2018

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 12,6 Mo

  • Dans ce numéro : la ville de demain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
en couverture DES VILLES FUTURISTES AUX VILLES DU FUTUR. Le parallèle est souvent fait entre les projections des films de science-fiction des années 1980 et la réalité. Marty Mc Fly et le Doc auraient finalement été un peu déçus en débarquant en octobre 2015  : pas de voitures volantes, de vêtements ajustables ou encore d’overboard digne de ce nom… Si les rêves des scénaristes n’ont pas encore été exaucés, d’autres innovations, plus surprenantes encore, sont à l’étude, avec une priorité  : mettre l’humain au cœur des promesses du futur. En 1977, un journal américain, le « Herald Star », a proposé à des élèves âgés de 10 à 12 ans, de l’école Harding Par Julie SIMON à Steubenville dans l’Ohio, d’expliquer comment ils voyaient l’an 2000. Ce qui ressort de leurs projections ? Une crainte déjà bien présente par rapport aux pénuries de ressources, aux problèmes économiques et à la pollution. L’omniprésence de l’informatique et de la robotique est aussi citée, afin de faciliter l’apprentissage et le quotidien domestique, remplacer l’Homme dans ses tâches difficiles. Entre fascination pour cette nouvelle technologie et peur de ce qu’elle peut impliquer, elle est bien présente dans tous les témoignages. La conquête spatiale est aussi au cœur de ces années 2000 fantasmées. Au final, les écoliers de l’Ohio ne s’étaient pas tellement trompés. Même si on est loin de la voiture volante, la domotique, la robotique et toutes les innovations liées à la connexion sont bien présentes. Pour le côté plus pessimiste, les enfants avaient vu juste en matière de pénurie de ressources, de pollution. C’est d’ailleurs ces problématiques qui sont au centre des préoccupations actuelles, et lorsqu’on imagine les villes du futur, on cherche surtout à répondre aux nouveaux enjeux de l’humanité. CHANGEMENT CLIMATIQUE, AUGMENTATION DE LA POPULATION  : LES PARAMÈTRES INCONTOURNABLES. En 2050, nous serons près de 10 milliards sur la planète (9,77 pour être exact). Soit une augmentation de près de 30% par rapport à aujourd’hui. 50 ans plus tard, en 2100, la terre compterait 11,18 milliards d’individus. Et 70% de cette population vivra dans les villes. Un sacré défi pour les architectes et urbanistes qui vont devoir composer avec cette hyperdensité. On nous annonce alors des immeubles de plus en plus hauts, avec des matériaux légers et NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 4 1 2 hyper-résistants, permettant de viser les sommets. Les espaces de vie quant à eux se réduisent, avec des micros-appartements où chaque recoin est optimisé. Autre grand défi auquel il va falloir répondre  : le changement climatique et en particulier la montée des eaux. Les dernières prévisions font état d’une élévation possible de 2 mètres d’ici à 2100. Le réchauffement climatique va ainsi changer la donne pour de nombreuses villes et voir la disparition de plusieurs archipels et parties côtières. Plusieurs cartes sont disponibles sur le net  : elles proposent des simulations par ville de cette montée des eaux. Il est ainsi possible de voir si vos enfants et petits-enfants seront, ou non, les pieds dans l’eau à la fin de notre siècle. Certains architectes imaginent donc des habitations flottantes ou même des villes installées sous l’eau. La pénurie de ressources dicte également les projets et les innovations citadines. Loin des idées farfelues, le futur de nos villes est aujourd’hui pensé pour répondre aux préoccupations de leurs habitants. Il est pourtant difficile d’imaginer quel sera le quotidien dans 50 ou 100 ans  : les évolutions technologiques étant tellement rapides, les prédictions à 5 ou 10 ans sont déjà difficiles ; alors comment deviner à quoi ressemblera notre environnement après 2100 ? En 1917, comment prévoir l’arrivée des smartphones alors que les ordinateurs n’existaient pas ? Pourtant, si l’on se concentre sur une vision des villes du futur et non des villes futuristes, on parvient à déceler les orientations qui seront prises.
DES VILLES INTELLIGENTES POUR FACILITER LE QUOTIDIEN DES CITADINS. Le concept de Smart City est apparu pour répondre aux enjeux actuels et à venir auxquels sont et seront confrontées nos villes. L’idée est alors de répondre aux besoins du présent tout en préservant les ressources du futur. Le confort des habitants est la préoccupation première, avec une mise à disposition de services plus performants et notamment des réseaux de transport, d’énergie, d’éclairage, de communication, etc., tout ceci en respectant l’environnement. Nos méga-métropoles du futur seront donc certes très denses avec une forte concentration de population, mais elles seront aussi mieux organisées, moins polluées et hyperconnectées. Mobilier urbain capable d’interagir, véhicules autonomes, structures urbaines réinventées  : les villes de demain se pensent dès aujourd’hui. Pourtant, il n’est pas question d’imposer un modèle unique sur chaque métropole. Face à la crainte de certains de voir s’imposer un environnement aseptisé, impersonnel, sans interaction entre les êtres humains, comme certains films d’anticipation ont pu le dépeindre, les architectes, les urbanistes, les prospecteurs immobiliers opposent une VOTRE SPÉCIALISTE ÉCLAIRAGE À REIMS www.prolum.fr www.contrejoureclairage.fr ZAC LES NAUX À LA NEUVILLETTE À REIMS 3 vision d’une technologie au service des besoins des habitants. La Smart City se doit donc d’être au service du mieux vivre ensemble. Mais il n’y a pas une seule forme d’intelligence  : une ville va être considérée comme telle si elle répond de façon pertinente aux aspirations et résout les problèmes des citadins. Chaque ville va alors s’approprier les différentes innovations pour offrir un lieu de vie cohérent au regard de son identité. Optimisation de la gestion des déchets, développement des moyens de transport écologiques, gestion optimisée de l’éclairage public  : les applications sont multiples. NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 5 1. La réalité ne rejoint pas toujours la fiction  : c’est le cas pour notre quotidien, que l’on imaginait plus « futuriste ». 2. Avec 10 milliards d’êtres humains sur la terre, vivant principalement dans les villes, les urbanistes vont devoir relever de nouveaux défis. 3. En 2100, la « planète bleue » n’aura jamais aussi bien porté son nom…



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :