News Mag n°64 6 jan 2018
News Mag n°64 6 jan 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°64 de 6 jan 2018

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 12,6 Mo

  • Dans ce numéro : la ville de demain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
(...) l’enjeu des politiques d’urbanisme réside dans la capacité à faciliter et accompagner les projets de renouveau de notre territoire, notamment pour permettre de donner un nouvel avenir aux friches militaires. Des projets forcément complexes en termes d’ingénierie financière et juridique, et qui s’inscrivent dès lors dans un calendrier de moyen terme. Les politiques d’urbanisme doivent aussi parvenir à concilier la nécessité du développement avec le foisonnement des contraintes réglementaires et normatives, dans les domaines de l’urbanisme, de l’environnement, de l’économie… C’est pourquoi, je pense qu’il est impératif que les projets émanent du territoire et qu’ils soient partagés. L’atout « ville à échelle humaine » de Châlons est souvent mis en avant  : Châlons doit donc poursuivre dans cette voie. Mais Châlons se veut aussi une ville innovante. C’est un des marqueurs du territoire. L’ambition portée au travers des différents projets en cours doit permettre une redynamisation fondée sur les principales singularités du territoire. Châlons, dans 10 ou 20 ans, ce sont de grands espaces agricoles connectés avec tout un écosystème d’agriculteurs, d’entreprises, de formations et d’expérimentations pour inventer la smart agriculture du XXI ème siècle, avec un bâtiment à l’architecture emblématique qui accueillera la Cité de l’agriculture dans le cadre du projet « Planet A », que nous avons présenté il y a quelques semaines. Ce sont des quartiers entiers totalement adaptés à la problématique du vieillissement de la population et offrant une multitude de services inventés, expérimentés et développés à Châlons. C’est un centre-ville dynamique qui porte l’image de la vitalité du territoire. C’est un rééquilibrage des différents quartiers composant la ville avec une attention particulière pour le renouvellement urbain des quartiers prioritaires. » Jean-Louis DEVAUX, Adjoint en charge de l’urbanisme, de l’habitat et du logement. 8 QUARTIERS, FAUBOURGS, CENTRE-VILLE  : LA MÉTAMORPHOSE RÉMOISE. Reims bouge et son profil se redessine peu à peu. Des différents quartiers situés en périphérie à l’hyper centre, l’objectif est de « En matière d’urbanisme, il y a beaucoup de contraintes  : tout ce qui est fait doit être règlementairement compatible avec le PLU (Plan Local d’Urbanisme) qui est révisé très régulièrement. D’importants chantiers ont été décidés depuis de début du mandat d’Arnaud Robinet, dans le centre mais aussi dans les quartiers des faubourgs. Il y a le projet Reims Grand Centre bien sûr et notamment l’implantation du complexe sur le site du SERNAM, la création du centre aqualudique, d’une salle événementielle, de parkings, de logements, de bureaux, de commerces,… La volonté est de donner un nouveau souffle au centre-ville mais aussi de créer une liaison intéressante entre l’hyper centre et la partie de l’avenue de Laon. Tout ce projet prévu sur cette friche a pour objectif de gommer cette séparation entre les deux quartiers, représentée par la ligne de chemin de fer. Les promenades vont également être totalement reprises  : les hautes pour débuter, puis les basses. Concernant les gros chantiers, il y a aura aussi la réfection du parvis de l’Hôtel de Ville, puis l’aménagement de l’emplacement situé à côté du marché du Boulingrin dans un deuxième temps. Un centre d’échanges multimodal devrait également s’implanter dans le quartier de la gare. Tous ces grands travaux ne se limitent pas qu'au centre  : toute la ville est concernée. Nous entrons ainsi dans la 2 ème partie de l’ANRU, avec les quartiers Europe ou Châtillons, qui ont besoin de rénovation. Ces différentes parties de la ville situées en périphérie disposent de logements datant des années 1960  : ils ont ou vont bénéficier de travaux importants, des réhabilitations, ou des destructions/reconstructions. Nathalie MIRAVETTE, Adjointe déléguée à l'urbanisme et à l'aménagement. NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 10 9 10 recréer du lien entre les habitants et leur proposer une ville qui réponde à leurs envies et leurs besoins. Tous ces travaux ne sont pas réalisés que pour les rémois, même si les habitants sont associés et/ou sensibilisés aux projets. Cela nous permet d’être au fait des attentes de la population, des idées intéressantes peuvent émerger et nous pouvons calmer les appréhensions éventuelles. Les gens sont normalement inquiets lorsqu’il y a des modifications. Lorsque nous avons réalisé les travaux rue Henri Barbusse, nous a organisé une réunion pour prévenir, sensibiliser, expliquer le projet afin que chacun soit rassuré. Nous pensons aussi aux habitants des communes de la communauté urbaine pour qui Reims représente un point d’attractivité important, et aux touristes qui viennent visiter notre ville. Reims a été détruite et reconstruite, et même s’il faut bien entendu conserver les signes forts de l’architecture de l’après-guerre, il est important que l’on donne aussi des signes forts de l’époque dans laquelle nous vivons aujourd’hui, pour laisser une trace aux générations futures. Nous devons montrer que la ville évolue, on veut la rendre encore plus attrayante pour toute la population. Il y a de plus en plus de visiteurs, grâce au TGV notamment. Nous souhaitons aussi travailler l’attractivité résidentielle pour répondre aux demandes de toutes les tranches de la population. Une démarche de la communauté urbaine est entreprise pour soutenir les primo-accédants. Des personnes travaillant en région parisienne sont également intéressées pour résider à Reims ou dans une des communes de la communauté urbaine  : c’est un signe très positif. Nous voulons que les rémois et les habitants de la communauté urbaine se réapproprient Reims, une ville très agréable et qui le sera encore davantage d’ici 5 ans. » 8. Châlons-en-Champagne mise sur un cadre agréable et bucolique pour une ville à taille humaine. 9. Un lieu de détente et de loisirs, pour réunir les rémois et les habitants de la communauté urbaine. 10. La volonté de la Ville est d’embellir la cité et de la rendre encore plus attractive.
CONSTRUIRE I RÉNOVER I AMÉNAGER SALON www.mamaison-mesprojets.fr EXPO-VENTE mon marché créateurs déco VOTRE INVITATION CODE NEW sur mamaison-mesprojets.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :