News Mag n°60 4 nov 2017
News Mag n°60 4 nov 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60 de 4 nov 2017

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : le 48, la galerie d'art.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Olivia SIMON, Atelier Lily, Reims. ET POUR CONCLURE... COMMENT ESQUIVER LES RITUELS « INCONTOURNABLES » DU MARIAGE ? 17 Il est parfois difficile de déroger à certains rites liés au mariage. Les professionnels de l’animation proposent notamment fort heureusement aujourd’hui beaucoup d’activités différentes autour des enterrements de vie de garçon/jeune fille, ce qui évite le défilé costumé en centre-ville pour vendre des feuilles de papier toilette aux passants… Mais durant le mariage, certains restent très attachés au lancer de bouquet de la mariée, à la jarretière ou encore au réveil des mariés. Pour le bouquet, difficile de définir l’origine de cette tradition  : pour certains elle est purement américaine et pour d’autres, elle est née en France. Vous devez alors convier vos invitées célibataires à se mettre en ligne, leur tourner le dos et jeter « Je peux préparer des pièces salées ou sucrées pour tous types d'événements. Pour les mariages, les gens font souvent appel à des traiteurs pour le repas et à l’Atelier Lily pour le dessert. Je propose des assortiments de macarons, de mini-éclairs, de choux et/ou de cupcakes, format mini ou maxi. Les futurs mariés viennent me voir et on discute de leur thème, une couleur très souvent, pour que le dessert soit en accord avec l’ambiance de la célébration. Ils achètent quelques pièces pour goûter, puis reviennent avec leurs choix. Je les guide également dans les saveurs sélectionnées  : je connais ce qui fonctionne et ce qui est plus difficile. Un macaron myrtille-bergamote ne sera pas forcément apprécié par un grand nombre d’invités – la bergamote a un goût particulier – mais on peut proposer quelques pièces classiques et surprendre avec une aux saveurs plus inédites. Il y a beaucoup de possibilités, les parfums varient aussi suivant la saison. Le tout est présenté sur un socle qui peut contenir jusqu’à douze étages afin de donner un effet « pièce montée ». Cela permet une alternative à ce grand classique. Les gens apprécient aussi beaucoup les « broches-éclairs » que j’ai créés. Il s’agit de 4 petits-choux aux parfums différents rassemblés par un petit pic. Je propose aussi des wedding-cakes. Ce n’est pas moi qui les prépare, je travaille avec une personne très douée qui propose de très beaux gâteaux qui sont aussi très bons ». votre bouquet  : celle qui le rattrape sera la prochaine à se marier. Si cela peut être un moment convivial, durant lequel on assiste parfois – avec la complicité de la mariée – à une demande en mariage, il peut devenir assez burlesque lorsque les jeunes femmes présentes se disputent le bouquet avec moins de bienveillance… Certaines mariées n’ont par ailleurs pas très envie de se séparer de leur bouquet et préfèrent le garder en souvenir. Une petite astuce pour elles  : demander à votre fleuriste d’en préparer un second, dédié au fameux lancer. NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 18 18 Autre tradition, qui tend à disparaître, la « jarretière de la mariée ». Elle était à l’origine une façon de récolter de quoi compléter la dot pour le nouveau couple. Le concept est simple  : les hommes donnent de l’argent pour que la mariée soulève sa jupe et dévoile au fur et à mesure sa jarretière. Les femmes quant à elles payent pour faire redescendre la robe. Si c’est un homme qui remporte le jeu, il retire la jarretière et la conserve ; si c’est une femme, la mariée la garde. Jugé sexiste, voire dégradante, pour la jeune mariée, ce moment est parfois également mal vécu par les invités qui se sentent obligés de donner de l’argent. Les fervents défenseurs de cet accessoire organisent aujourd’hui d’autres animations autour de la jarretière. Tombola, jeux, quizz, tickets à gratter, lancer de jarretière comme pour le bouquet  : tout est possible. Certains mariés se dévouent même pour remplacer leur épouse et arborer fièrement la jarretière sous une longue jupe prévue à cet effet. Enfin, le rituel peut-être le plus appréhendé par les jeunes époux  : le réveil des mariés. Il est ainsi de coutume que le couple s’éclipse en fin de soirée. Les invités partent ainsi en quête du lieu de leur refuge. Une fois trouvés, les mariés subissent en général un « bizutage » en règle, avec le fameux « pot de chambre » dans lequel chacun d’eux doit boire. Si l’ambiance peut être bon enfant, la fatigue de fin de soirée et l’alcool absorbé peuvent vite la transformer en véritable cauchemar. Certains décident donc de ne pas suivre cette tradition et de passer la nuit dans un lieu sûr, d’autres donnent des consignes très précises à leurs témoins chargés de contenir les débordements éventuels. 17. Plusieurs animations existent pour maintenir le rituel de la jarretière sans mettre mal à l’aise la mariée et l’assemblée. 18. Wedding cake, pièce montée, pyramide de cupcakes  : la touche sucrée du repas se retrouve sous des formes variées et étonnantes
Luminaire Mobilier Oeuvres d’art Etude/Conseil/Devis THE SKATEROOM & ARTEMIDE A découvrir chez ECLAT Eclat 40 rue Gambetta - Reims 09.86.70.29.61 www.eclat-luminaire.fr Campbell Soup, Andy Warhol/Decay, ROA/Donald & Ketchp, Paul McCarthy/J’aime la couleur, Chéri Samba



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :