News Mag n°56 9 sep 2017
News Mag n°56 9 sep 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°56 de 9 sep 2017

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 22 Mo

  • Dans ce numéro : spécial ados, la génération Z...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
en couverture LA GÉNÉRATION Z  : QUI SONT LES ADOS D’AUJOURD’HUI ? Ils ont entre 13 et 19 ans et font partie du dernier chapitre de la génération dite des « millennials ». Ultra-connectés, mobiles, solidaires, ambitieux, les qualificatifs ne manquent pas pour décrire les adolescents d’aujourd’hui. Nés avec les réseaux sociaux et les smartphones, qui sont ces accros au digital ? Même s’ils arrivent en bout de chaîne, les adolescents d’aujourd’hui font toujours Par Julie SIMON partie des fameux « millennials ». Aussi nommés « digital natives » ou « génération Y », ceux qui sont nés entre les années 1980 et 2000 ne cessent d’intriguer. De nombreuses études portent sur leur comportement que ce soit dans le monde du travail ou dans leur mode de consommation. Aujourd’hui, ils sont près de 16 millions en France (source INSEE) à avoir entre 15 et 34 ans, soit un quart de la population. Ils constituent 1/3 des actifs, la moitié d’ici 2020. Les adolescents représentent donc la dernière partie de cette génération. Qualifiés de post-millennials ou de génération Z, ils auraient la particularité d’être aussi accros à leur smartphone que leurs ainés (les 18-24 ans), tout en ayant des centres d’intérêts plus traditionnels. Médiamétrie révèle dans une étude parue en 2016 qu’ils seraient plutôt intéressés par les expositions, les musées et seraient de gros consommateurs de radio (3/4 d’entre eux l’écouteraient tous les jours). L’ULTRA-CONNEXION COMME DÉFINITION, MAIS PAS SEULEMENT. Il n’est pas difficile de décrire cette génération de prime abord tant leur connexion permanente est flagrante. Certains décrivent même leur mobile comme une extension d’eux-mêmes. Le philosophe Michel SERRES va même plus loin en soulignant leur capacité à écrire avec leurs pouces très rapide- 1 2 ment, sur l’écran d’un smartphone, alors que les autres générations utilisent leurs index. De là à y voir le signe d’une mutation anthropologique, il n’y a qu’un pas… Le virtuel n’est plus un outil pour les « Z », il est un environnement de vie. Mais que font-ils sur leur portable ? Les jeunes Z consultent majoritairement les réseaux sociaux. Ils y posteraient environ 60% de leur vie sociale. Un dîner entre amis, une sortie, une rencontre ou tout simplement un moment du quotidien. L’événement ainsi affiché sur les réseaux sociaux devient alors réel et peut être validé par la communauté en ligne. Accros aux technologies et à la virtualité, ils sont 70% à déclarer communiquer davantage en ligne que dans la vie réelle. Leurs réseaux préférés ? Snapchat ou Instagram et dans une moindre mesure Facebook. S’ils sont en général inscrits sur ce dernier, c’est bien les deux premiers qui sont dans la tendance. Snapchat, réseau social dédié au partage d’images, est utilisé par 67% des étudiants au moins une fois par jour ; 64% d’entre eux ont un compte Instagram. Ce sont donc surtout des images qui sont publiées, avec peu ou pas de légende. La mention du lieu reste par contre importante. Les hashtags, utilisés régulièrement NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 4//Parlez-vous le « jeune » ? Comme vos parents avant vous, vous ne comprenez pas ce que dit votre ado ? c’est logique, générationnel même. Plusieurs lexiques existent aujourd’hui sur le net pour permettre ne serait-ce que de comprendre le dernier sms reçu de notre progéniture. Mais attention, il se pourrait que sitôt lues, ces sources deviennent obsolètes tellement les expressions s’enchainent. À l’inverse, vous retrouverez des incontournables, comme « daron » qui semble se maintenir au fil des années… Mais attention, ces lexiques n’ont pour objet que d’aider à la communication  : s’essayer à parler comme un ado passé un certain âge n’est jamais une très bonne idée.//1. L’amitié est une des valeurs les plus reconnues des jeunes adolescents. 2. Révoltés et incompris comme tous les ados, quelles sont les particularités de ces jeunes nés au début des années 2000 ? 3. Même si les 13-19 ans passent plus de 15h par semaine sur la toile, on ne peut les résumer à leur ultra-connexion.
par leurs ainés, n’ont plus la cote dans les publications des « Z ». La culture de l’image est très présente pour cette génération. Photos mais aussi vidéos séduisent et attirent davantage qu’un long texte. Pour ces jeunes en perpétuel zapping, même la télévision semble être d’un autre temps. Ils privilégient Youtube et ses contenus bien plus courts  : 96% des adolescents déclarent regarder la plateforme de vidéos. 8 jeunes sur 10 y possèdent même un compte. Les formats proposés répondent au besoin de passer rapidement d’une chose à une autre et sont très facilement accessibles. Cette disponibilité immédiate du contenu en fait le média privilégié de l’image, au détriment de la télévision traditionnelle. Les réseaux sont donc de plus en plus utilisés pour regarder des vidéos mais aussi pour communiquer avec leurs amis. Le partage de contenus sur Facebook ou Twitter n’est plus une priorité, c’est bien l’échange et le dialogue qui est privilégié, via notamment 3//Que faire après la lettre Z ? NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ Snapchat. Devant cette mise en lumière à outrance de chaque moment de sa vie, on peut s’interroger sur leur appréhension de la notion d’intimité. Les dangers des réseaux sociaux, leur impact négatif sur l’attention, sur la vie privée sont régulièrement montrés du doigt. Les campagnes de sensibilisation commencent d’ailleurs à porter leurs fruits et il faut aujourd’hui compter avec la maîtrise totale de ces réseaux par cette génération. Ils n’ont pas eu à découvrir ces nouveaux médias, ils sont nés en même temps et ont aujourd’hui pris la main. De nombreux jeunes gèrent ainsi leurs comptes de façon très méthodique. Les photos les moins « likées » ou commentées, celles ne les mettant pas suffisamment en valeur, vont être régulièrement supprimées pour ne garder que le meilleur. Ne montrer que ce qui est le plus valorisant ou ce qui compte le plus arbitre la gestion des différents comptes. …Revenir à la lettre A. Le démographe et sociologue australien Mark McCrindle’s a déjà baptisé la génération suivante  : ce sera donc les Alpha. La première génération à ne pas connaître la vie déconnectée. Selon une étude américaine, plus de ¾ des enfants de 2 ans ont déjà testé des jeux ou des applis sur un smartphone. S’il est difficile de prédire ce qui caractérisera cette prochaine génération, on imagine déjà une connexion à tout, tout le temps, à l’image de ce que les américains nomment « Internet of everything », soit « l’Internet de tout »  : un monde où tout sera en réseau, de la maison à la voiture en passant par les appareils électroménagers et même les jouets (qui le sont déjà largement). 5 Braderie des commerçants du centre-ville Reims Braderie des Vendanges Vendredi 15 et Sam edi 16 Septem bre CCI MARNE EN CHAMPAGNE GRATUITE Buirette Cathédrale GRATUITE Erlon Gambetta Hôtel de ville ticket 1h » OFFERTE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :