News Mag n°52 24 jun 2017
News Mag n°52 24 jun 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°52 de 24 jun 2017

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 21,8 Mo

  • Dans ce numéro : bol d'air en terrasse(s).

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Reims La box de collecte de F.R.I.P.E FAIT UN CARTON Moyen de collecte textile dans les entreprises et les collectivités, la création de conteneurs éphémères, la box réalisée par des étudiants de l'École Supérieure d’Emballage de Reims d’après une idée d’Estelle Decourcelle, directrice de F.R.I.P.E Emmaüs, fait un carton puisque d’autres sites Emmaüs en France sont intéressés. Il va falloir s’y habituer, les conteneurs en carton pour la collecte textile de Formation Réadaptation Insertion Professionnelle Par Denis Barbier Emmaüs (F.R.I.P.E.) vont investir les entreprises et les collectivités. Sur une idée de la directrice des deux boutiques, F.R.I.P.E. et Chic, 17, avenue Nationale et F.R.I.P.E. Emmaüs, 17, rue Gutenberg, des conteneurs en carton font désormais leur entrée là où on ne les attendait pas. « Nous appartenons à la branche insertion et notre mission est donc effective sur cet axe. Nous utilisons l’activité de récupération de textile comme support de travail et ressources financières », explique la directrice, Estelle Decourcelle. Les actions sont multiples. « En premier lieu, nous contribuons à l’insertion des femmes sur le territoire rémois par l’activité économique. Nous comptons vingt personnes. Nous œuvrons aussi à aider les associations locales et les usagers rémois via des dons de vêtements et nous sommes acteurs en faveur de l’environnement via la récupération et la valorisation du textile. Grâce à un partenariat avec Le Relais pour le traitement du textile écrémé, nous sommes acteurs de cette filière », précise-t-elle. 1 OSCAR DE L’EMBALLAGE Chaque année, 150 tonnes de textiles sont collectées. « Il s’agit de récupération soit grâce aux apports volontaires en boutique ou grâce aux 23 conteneurs en métal posés dans la ville. Cela permet d’alimenter nos deux boutiques. » Un tri important est opéré puisque, malheureusement, beaucoup trop de textile sont des chiffons plutôt que des vêtements qui peuvent être réutilisés. Ensuite, un nettoyage, un repassage et quand il le faut de la couture ou un changement de boutons permet de présenter des produits de qualité. « C’est aussi pour nous un moyen de former les personnes aussi à la tenue de la caisse, à la vente, à l’entretien de locaux, au travail en équipe. Car notre objectif est l’insertion et le but ultime est qu’elles retrouvent un travail dans une entreprise. » Estelle Decourcelle a donc eu cette idée de faire fabriquer des conteneurs éphémères. « La "Box de collecte" a été créée par des élèves de l'École Supérieure d’Emballage d’après un cahier des charges que nous avons présenté. Six équipes ont travaillé sur ce projet. La maquette réalisée par Célia, 2 NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 16 3 Victor, Alban et Mathias a été retenue. Elle a reçu un oscar de l’emballage dans la catégorie "projet prometteur". Désormais, nous souhaitons en déposer dans un maximum d’entreprises et de collectivités afin de récupérer des textiles de meilleure qualité pour alimenter nos deux boutiques. Les réponses sont très positives et d’autres Emmaüs sont intéressés au plan national », se réjouit la directrice. Car les deux boutiques rémoises, ouvertes à tous, assurent l’autonomie financière pour le fonctionnement de la structure. Une initiative qui s’inscrit dans l’économie circulaire, dans un acte écoresponsable et dans un esprit solidaire. Un bon moyen pour les entreprises partenaires de communiquer sur ces points. « Les box peuvent être déposées une semaine mais aussi toute l’année », conclut Estelle Decourcelle. 4 1. Estelle Decourcelle devant le prototype. 2. Le conteneur ou box textile en version définitive. 3. F.R.I.P.E. avec un F comme formation et un I comme insertion. 4. L’association compte deux boutiques à Reims gérées à la façon de grands groupes.
de Saint-Brice-Courcelles à Sillery Découvertes sportives et musicales, ateliers espaces verts et développement durable, promenades en famille, expositions... Venez profiter de la Coulée verte ! Un week-end au bord de l’eau 24/25 juin 2017 Grand Reims/ville de Reims - Direction de la communication.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :