News Mag n°50 27 mai 2017
News Mag n°50 27 mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de 27 mai 2017

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 9,9 Mo

  • Dans ce numéro : génération food de luxe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Sekou Sakho, rugbyman VAINQUEUR DE COUPE D’AFRIQUE Le Rugby Epernay Champagne(REC) possède une pépite avec son jeune pilier et éducateur sportif Sekou Sakho qui a remporté la finale 1 B de la coupe d’Afrique des Nations. Le rêve du Lion sparnacien est désormais de se qualifier avec le Sénégal pour la coupe du Monde de 2019. L’histoire sportive et humaine de Sekou Sakho est loin d’être totalement écrite. Jamais le jeune sparnacien d’origine sénéga- Par Denis Barbier laise, le jour où il a pris une licence au REC, n’a imaginé pareils aventure et avenir. D’ailleurs il ne se voyait pas devenir rugbyman. La culture sportive de la famille allait évidemment vers le ballon rond. « Pour les africains, c’est le football. Et pour les sénégalais, en plus du foot, c’est la lutte sénéga- Capitole en Champagne SPECTACLE 1 Epernay laise. Le rugby n’était pas du tout connu ». Le déclencheur est un tournoi de rugby auquel il participe à l’âge de 9 ans. « Cela m’a plu et je suis entré au club. Dès le départ, les entraîneurs sont venus me chercher à la maison. J’ai connu une véritable prise en charge de la part des membres du club à qui je dois tout », remercie-t-il. Son niveau sportif est bon, le physique aussi, sa progression est importante au sein du club. « Pour ma première année en juniors, j’ai joué avec l’équipe première », se souvient-il. Si le REC évolue au quatrième niveau national, sa précocité est reconnue. Sekou Sakho aime sa ville, son club et l’environnement, que ce soit les copains de l’équipe, de l’encadrement, du staff. Alors, il n’a pas d’envie d’ailleurs. « Et puis, en plus d’être joueur attaché à l’équipe, je suis éducateur sportif. Ce travail est important pour moi, je m’occupe d’équipes de jeunes. » ME DONNE UNE VRAIE FORCE Sa fidélité au club est primordiale. Le seul coup de canif est de jouer avec les Lions. « Un ami éducateur m’a demandé pourquoi je ne jouais pas avec l’équipe du Sénégal puisque je bénéficie de la double nationalité. J’ai pris contact et j’ai participé à un stage avant d’être qualifié pour la Coupe d’Afrique qui se jouait à Madagascar il y a 5 ans. Depuis, je n’ai raté qu’une sélection. C’est une grande fierté. Et puis, c’est une grande chance. Le niveau du rugby africain n’a rien à voir avec la France. C’est donc une belle opportunité de vivre quelque chose d’incroyable. Aujourd’hui, mon rêve est de participer à la Coupe du Monde. Mais il faut nous qualifier pour cela. Nous devons disputer les phases qualificatives. C’est une grande fierté pour le Sénégal qui DANY BOON Jeudi 30 novembre 2017 à 20H - 49 ⁄ 58 € On ne présente plus Dany Boon. Drôle et tendre à la fois, on l’aime aussi bien comme humoriste, comédien, acteur, ou encore réalisateur. Il a imposé un style d’humour ancré dans l’absurde des situations quotidiennes, et dépeint avec tendresse la détresse de personnages empêtrés dans des situations devenues burlesques. NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 20 s’organise pour ce sport en particulier puisqu’il y a deux championnats séniors, un pour les juniors et même des équipes féminines. » En attendant de toucher le graal, Sekou Sakho se satisfait de son club. « Je le répète, je mets le travail en priorité. Ce qui m’intéresse c’est un avenir professionnel. C’est une sécurité. Et j’aime le club et la ville ». Humble, il ne se vante pas d’être l’un des vainqueurs de la coupe d’Afrique des Nations. Une fois de plus, il remercie son environnement. « Le club et la ville m’ont soutenus. Cela me donne une vraie force. C’est un plaisir d’être à Epernay », conclut-il. Sekou Sakho est un ambassadeur de sa ville et de sa région au Sénégal et ailleurs en Afrique en espérant l’étendre sur le plan planétaire. Il a trois patries, la France, le Sénégal et le monde du rugby. 2 1. Le maillot du Sénégal, une grande fierté… 2. Le maillot du REC  : la fidélité.
CAC-Campagne Agglo 1-312x234 mm-vecto.indd 1 13/04/2017 18:46:06 CAC-Campagne Agglo 1-312x234 mm-vecto.indd 2 13/04/2017 18:46:09 CAC-Campagne Agglo 1-312x234 mm-vecto.indd 3 13/04/2017 18:46:12 CAC-Campagne Agglo 1-312x234 mm-vecto.indd 4 13/04/2017 18:46:15 LE MILLeSIUM SPECTACLE 1 2 3 4 Châlons-en-Champagne Campagne d’affichage NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ DAC AURAIT AIMÉ ! À coup sûr, Pierre Dac aurait aimé cette campagne d’affichage portée par l’Agglomération afin de mettre en évidence ses atouts pour attirer des investisseurs et montrer à sa population que les leaders de l'économie du territoire sont autant d’ambassadeurs. Châlons-en-Champagne, ville d’Adolphe Willette, de Pierre Dac et de Cabu a été bercée par le dessin et l’humour. Alors, cette campagne d’affichage réalisée par le service communication de l’Agglo est digne de cet héritage. Avec cette création « maison », c’est autant d’économie pour le contribuable mais aussi l’affirmation de talents. Et quelle impertinence ! Après plusieurs coups rudes portés à Châlons, entre le départ de l’Armée et celui de la « capitale » régionale, l’ambition est aujourd’hui forte de gommer cette image et d’attirer des investisseurs. Et puis, c’est l’occasion de montrer aux châlonnais encore septiques que les atouts ne manquent pas et que cet engrenage peut être inversé. Sur le territoire, 131 millions d’euros sont programmés depuis 2015 jusqu’en 2018. Pas moins de 45 dossiers ont été acceptés par le Contrat de Redynamisation du Site de Défense (CRSD) avec 355 emplois créés et 270 dossiers sont à l’étude. Un territoire qui compte 3 365 établissements économiques et dont le potentiel des projets en matière d’énergie renouvelable est estimé à 79 millions d’euros. Ce sont encore une cinquantaine d’exploitations agricoles. Et le rayonnement de l’Agglo est en grande partie le fruit de l’image véhiculée par la Foire de Châlons, ses 800 exposants et ses 250 000 visiteurs. FILIÈRES DE CROISSANCE Une campagne qui est tournée vers les filières de croissance faisant écho à son potentiel telles que l’agriculture connectée, la silver économy, les nouvelles énergies, la logistique intermodale, des secteurs d’avenir pour attirer des investisseurs. PRISCILLA FOLLE DU DÉSERT Ven. 27 oct. et sam. 28 oct. 2017 à 20H - 39/69 € La plus extravagante des comédies musicales... Avec une troupe de 30 artistes, 500 costumes excentriques dont l’originalité n’est pas seulement une réjouissance visuelle, 200 perruques délirantes et un autobus totalement robotisé, Priscilla Folle du Désert est un hommage à la Tolérance et à la Liberté, un seul cri d’ordre « I WILL SURVIVE ». 21 Les ambitions sont grandes comme celle de mettre en place une Green Valley. Car les atouts du territoire en matière d’agriculture sont grands avec des entreprises comme NeXXtep, Smag, Agriconomie, Ravillon, Martel, Rocha mais aussi pour la recherche fondamentale avec le laboratoire CRESTIC ou l’institut ARVALIS. Concernant les nouvelles énergies, une société d’économie mixte énergie a été créée pour permettre d’investir dans des projets éoliens ou photovoltaïques. La silver économy compte déjà une antenne du laboratoire ActivAging. Une résidence pour séniors collectée en partenariat avec des professionnels de la domotique est en projet. Le développement de l’aéroport Paris-Vatry et le projet de plateforme rail-route sont autant d’atouts supplémentaires pour le développement économique. Alors, cette campagne d’affichage décalée illustre bien « qu’à Châlons, on a… tout » ! Des entreprises qui rayonnent comme Mac Cain, Ecolab, Scapest, Smag et NeXXtep Technologies sont autant de symboles qui méritent d’être mis à l’affiche. Une campagne diffusée sur Châlons et les communes avoisinantes sur les abribus et des panneaux de 8 m² ainsi qu’Internet et les réseaux sociaux. Et si la réaction est bonne, alors, l’ambition va grossir avec une extension à la région… et pourquoi pas à Paris. Soyons fous ! Par Denis Barbier 1. Une dimension internationale qui donne la frite. 2. Et si les projets brillaient ? 3. Et si beaucoup d’autres sortaient des cartons ? 4. L’agriculture du futur, un potentiel énorme.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :