New London n°9 oct/nov/déc 2010
New London n°9 oct/nov/déc 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de oct/nov/déc 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Technikart Conseil

  • Format : (148 x 205) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : mordus de shopping, Londres vous attend.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Le cheap chic, une fierté nationale Prisu de la hype et discount de la mode… A New London, les magasins high street transforment les dernières tendances en collections tous publics. Un seul mot d’ordre : ce qui est chic est cheap, mais ce qui est cheap est encore plus chic. KarlLagerfeld déclara un jour dans une interview que s’il était jeune aujourd’hui il s’habillerait chez H&M. Provocation ? Non, l’homme aux manettes de Chanel ne faisait que reconnaître la capacité des grandes enseignes à copier la mode des podiums, à des prix infiniment plus accessibles que ceux pratiqués par les créateurs. Le high street, c’est ça : une énorme machine à reproduire et anticiper des tendances, et une machine à vendre, dont Londres est certainement la capitale européenne. Rendez-vous à Oxford Circus pour une balade à la recherche de nouvelles tentations. Attention, les samedis et dimanches sont des jours dangereux : des hordes de fashionistas pourraient vous assaillir. Topshop, c’est Londres, ou presque. A deux pas d’Oxford Circus, the mothership (le vaisseau mère), avec ses cinq étages, est tout simplement la plus grande boutique de vêtements du monde. Jugée ringarde dans les années 90, l’enseigne a su se réinventer grâce à la ligne Unique, à diverses collaborations avec des créateurs ou des celebs comme Kate Moss et en soutenant la Fashion Week. On y trouve de tout, de la fringue quasi jetable à la perle rare inexplicable. Kate et Alexa Chung donnent l’exemple, qui savent porter une pièce TopShop avec élégance, c’est-à-dire la mélanger avec heu… autre chose que du Topshop par exemple ? Une ouverture prochaine est annoncée à Paris. Les fashionistas françaises sont en transe. Moins aventureux que sa consœur pour femmes, Topman occupe deux étages du mégastore d’Oxford Circus. Très recommandable pour des basiques d’inspiration sportswear et pour passer le temps quand Madame a disparu dans le vortex du shopping. La plus grande boutique londonienne de la chaîne irlandaise Primark est située sur Oxford Street, près de Marble Arch. Ou comment se refaire un total look, rhabiller sa famille et s’acheter des draps pour moins de cinq euros – on exagère à peine. Omniprésente aux Etats-Unis, la chaîne Urban Outfitters compte quelques boutiques à Londres, dont celle d’Oxford Street. Ambiance irrévérencieuse, fringues d’inspiration rétro, objets rigolos pour la maison à l’étage, musique entraînante… C’est du marketing ? Qu’importe ! Vous succomberez peut-être à l’appel du cool et au désir de posséder une jolie petite robe, voire une tasse « trop marrante ». Sur la même rue, vous tomberez sur Office, l’incontournable de la cheap shoe anglaise. Parfait pour trouver des baskets légères pour homme, des derbies ou des ballerines qui 6 NEW LONDON N°9 ne dureront qu’une saison mais vous vaudront des : « Tu les as achetées où ? » Si vous êtes sur Regent Street, arrêtez-vous chez COS, le petit frère d’H&M. Vêtements fabriqués en Suède, coupes structurées, Cos est bien le magasin des amoureuses du minimalisme. Idéal pour une session shopping en couple. Sur le même trottoir, vous découvrirez Reiss, une enseigne britannique qui fait de jolis vêtements pour les deux sexes. Manteaux et basiques bien coupés, et quelques pièces plus frivoles pour femme... New Look, French Connection : autant d’enseignes de la fast fashion un peu moins recommandables. Ou encore Gap, Zara, H&M, Uniqlo, que l’on ne présente plus. Faites votre marché ! Whoa style et mini-price : thank you beaucoup Eurostar ! Pour découvrir le meilleur de la high street anglaise vous pouvez aussi vous rendre au Westfield Shopping Centre, à proximité de Shepherd’s Bush. Vous avez jusqu’au 30 juin 2011 pour montrer votre billet Eurostar à l’entrée et recevoir un pass VIP donnant droit à des réductions sur une soixantaine de marques pendant deux semaines. On vous conseille nos petits chouchous, Topshop, Fred Perry, Reiss et Jaeger, mais aussi No Name, Vans, House of Fraser, la librairie Foyles… Profitez d’une réduction de 20% chez Calvin Klein Jeans et Calvin Klein Underwear, ou de 15% chez le légendaire Tony & Guy. Oui, il est temps de s’acheter des sous-vêtements whoa, de se couper les cheveux whoa et d’hésiter entre 350 marques. Les réductions couvrent aussi les restos et on peut finir la soirée en se faisant une toile. Westfield ? Là, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté. In other words : c’est beaucoup plus tranquille qu’Oxford Circus, beaucoup plus luxe qu’un centre commercial classique (Indices : Burberry, Louis Vuitton, Missoni, Joseph…). Rendezvous sur eurostarplus.fr pour plus de précisions. V.C. Westfield London Shopping Center, Ariel Way, W12. uk.westfield.com/london/10 h – 21 h (22 h jeu, ven). 12 h - 18 h dim Tube : Shepherd’s Bush
vêtements : nouvelle collection Topshop et Topman



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 1New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 2-3New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 4-5New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 6-7New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 8-9New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 10-11New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 12-13New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 14-15New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 16-17New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 18-19New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 20-21New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 22-23New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 24-25New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 26-27New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 28-29New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 30-31New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 32-33New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 34-35New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 36-37New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 38-39New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 40-41New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 42-43New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 44-45New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 46-47New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 48-49New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 50-51New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 52-53New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 54-55New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 56-57New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 58-59New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 60-61New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 62-63New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 64-65New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 66-67New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 68