New London n°9 oct/nov/déc 2010
New London n°9 oct/nov/déc 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de oct/nov/déc 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Technikart Conseil

  • Format : (148 x 205) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : mordus de shopping, Londres vous attend.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
NEW CLUBS Les tables du restaurant au rez-dechaussée disparaissent à 22h30 pour faire place à une piste de danse. Le barman-mixologiste Oscar Kimberg fait déguster gratis ses cocktails, sous forme de shots, tel le Daikiri aux poivrons jaunes et le gin au safran et concombre. Pour se défouler sur des rythmes pop dance et R’n’B, la cave est attrayante. Hélas, aucun membre de la famille royale n’y a fait de virée durant notre visite. EST Shoreditch 
 8 Shabba Dabba Da @ Avalon 141-143 Shoreditch High Street, E1 020 3222 0530 2e sam du mois, 20h-2h, £5 www.avalon-london.com SHOREDITCH HIGH STREET Le dernier-né du promoteur Daniel Lismore ne fait que succéder à Vogue, autrement dit un simple changement de lieu, du cœur du West End au cœur de Shoreditch. Le décor, plutôt intime, lorgne du côté de l’Extrême-Orient exotique et l’Occident décadent. Ça donne un mobilier baroque, des chandeliers cossus et des estampes chinoises... Un ensemble, il faut le reconnaître, de très bon goût. Les club kids aux looks d’enfer ont suivi sans se poser de questions et la fête continue comme si de rien n’était. Aux CD, Larry T, le Dj légendaire de New York, était là pour la première vague US des Party Monsters, avec un lineup qui change tous les mois. 9 Plastic People 147-149 Curtain Road, EC2 020 7739 6471 Jeu 22h-2h, ven-sam 22h-3h30, £5-£7-£8 www.plasticpeople.co.uk OLD STREET Une cave sombre et miteuse de Shoredich, musique cool, clientèle bobo du quartier... pas de surprises, pas 32 NEW LONDON N°9 de problèmes. Sauf que, en février dernier, la police a fait une descente pour violation de licence d’alcool et vente de drogues illégales, et a fermé la boîte. Rouverte cet été, après un bon badigeonnage, PP a réussi à renaître et à retrouver sa clientèle fidèle. Le jeudi alterne CDR, FWD et Phonica Records, le vendredi voit des soirées telles que P.P.1, avec Kode9, et Buzzin’Fly Records, avec Ben Watt. Le samedi accueille Dance Obscura, Lost et Nonsense, en alternance. 10 The Old Blue Last 38 Great Eastern Street, EC2 020 7739 7033 Lun-mar-mer 12h-24h, jeu et dim 12h- 24h30, ven-sam 12h-1h30. www.theoldbluelast.com SHOREDITCH HIGH STREET Tout en haut du palmarès des « live music venues » de la capitale depuis six ans, on joue à l’Old Blue Last de la musique live chaque soir. Complètement redécoré et agrandi cette année – et avec des toilettes décentes, cette fois-ci – on s’y sent beaucoup plus à l’aise, certainement moins bousculé qu’auparavant. Tous les groupes qui ont le vent en poupe passent sur cette scène, sans compter les gigs secrets d’artistes déjà renommés. L’entrée est la plupart du temps gratuite. 11 Queen of Hoxton 1 Curtain Road, EC2 020 7422 0958 Mar-mer 17h-24h, jeu-ven 17h-2h, sam 19h-2h. www.thequeenofhoxton.co.uk LIVERPOOL STREET Soyez prêts à plonger dans la pénombre : tout ici est noir (murs, plafonds, sièges) mais pas pour autant loufoque – voir les graffitis, peintures à la Pollock, néons, baby-foot. La cave surprend aussi avec son style abri nucléaire. La bière y est bon marché et, vu sa location privilégiée, le Queen attire une foule éclectique de noctambules de Shoreditch : artistes, musiciens, créateurs, beatniks, fashionistas ou paumés. Clerkenwell 12 Fabric 77A Charterhouse Street, EC1 020 7336 8898 Ven 22h-6h, sam 22h -8h. £6 à £16. www.fabriclondon.com FARRINGDON No more formal dress code, please ! L’Angleterre a toujours été un foyer d’excentricité. Londres lance – depuis les années 60 – pratiquement toutes les tendances que le monde copie et adapte. Bien plus que dans la rue, ces looks naissent dans les clubs de la capitale, où l’on ne vous reprochera jamais d’être exhibitionniste, et même, on vous y encouragera. Déguisez-vous et vous n’aurez aucun problème pour entrer dans les boîtes. On voudra alors à tout prix vous rencontrer, vous payer un verre et vous inviter à d’autres soirées. Cependant, il est important de savoir où aller… car nul n’a envie de tenir le rôle du clown dans une congrégation d’employés de banque. Actuellement, Circus se maintient au top (littéralement) pour attirer cette clientèle nocturne aux couleurs vives ainsi que, de façon plus intime, Shabba Dabba Da à Shoreditch (voir rubriques). Circus organise d’autres soirées intermittentes uniques dans des lieux différents. Act Art est un événement semestriel impossible à détailler ici. C’est un club nomade qui rassemble depuis huit ans 100 artistes sous le même toit. Ils y exposent leurs créations, projettent des films ou se produisent en live sur scène. On peut voir, sur la piste de danse, les dégaines les plus stupéfiantes. Pour ne pas manquer ces soirées, il est important de joindre le groupe de ces clubs sur Facebook. A.G.
New Londontips Tenu par la clique ultra-trendy du label Heavenly Records (ils ont lancé les Manic Street Preachers, les Chemical Brothers entre autres), le Social est un observatoire de choix pour détecter les looks et les attitudes de demain. On aime les concerts live et la sélection éclectique des Dj’s – du folk barbidur aux délires plus pointus. A ne pas louper, les soirées gratuites Hip-Hop Karaoke des premiers et troisièmes jeudis du mois. 5 Little Portland St, W1. Entrée gratuite avant 21h (18h-1h, fermé dimanche). www.thesocial.com. Incontournable, la Fabric abrite deux soirées très prisées, la « Fabric Live » le vendredi et la « Fabric » le samedi : de véritables institutions ! Ce vaste labyrinthe, de pur style industriel, comprend trois salles tapissées de briques, d’acier et de cuir. Les guests Dj’s, tels Craig Richards, Goldie, Terry Francis, Adam F, Tieschwarz, Scratch Perverts activent régulièrement les platines. Petite particularité : le bodysonic dancefloor, bombardant la basse par le parquet, garantit aux danseurs de fortes sensations ! OUEST Notting Hill 13 Notting Hill Arts Club 21 Notting Hill Gate, W11 020 7460 4459 www.nottinghillartsclub.com NOTTING HILL GATE Avec une réputation en béton pour avoir su mêler les mondes des arts, de la musique et du night-clubbing, NHAC est devenu une sorte d’institution. Ici, chaque soir est unique, mais le clou hebdomadaire est la « Death Disco » du mercredi (19h- 2h), dont le promoteur n’est autre qu’Alan McGee, l’homme qui a lancé Oasis dans les années 90. Des groupes prometteurs en live et des stars Dj’s sont invitées à cette soirée indie, avec entrée gratuite. Idem pour le prisé Rota, du label Rough Trade, tôt le samedi soir (16h-20h). Fulham 14 The Valmont 266 Fulham Road, SW10 087 2148 1160 Jeu-sam 20h-3h. www.thevalmontclub.com SOUTH KENSINGTON À moins de résider à proximité de Chelsea et Fulham, les noctambules ne s’y déplacent pas. Pourtant, l’ouverture du Valmont les a fait changer d’avis. Cette cave est l’exemple type d’un modern club. Le décor, très Manhattan chic, bénéficie d’un éclairage impeccablement tamisé. Select, le bar noir et blanc n’ouvre qu’après minuit et les cinq petites pièces délimitées de rideaux métalliques sont réservées au private drinking. L’abondante carte des cocktails amuse autant qu’elle met l’eau à la bouche. NORD Dalston 15 Dalston Superstore 117 Kingsland High Street, E8 020 7254 2273 Ven 21h-2h, sam 21h-4h, dim 22h-2h. www.facebook.com/dalstonsuperstore DALSTON KINGSLAND Être perdu au nord de Shoreditch, où aucun noctambule ne passe, pouvait difficilement s’avérer la recette du succès. Plus maintenant, avec l’ouverture de ce lieu qui se situe dans la lignée disco de l’East Village, à l’opposé des boîtes bling-bling du West End. Ici, la déco se limite au ciment et aux briques avec quelques graffitis et flashs fluo. La musique, indie ou disco, gueule dans la cave. Peu importe, une foule de bohèmes et d’artistes s’en donne à coeur joie. Attention, renseignez-vous, les soirées et les Dj’s sont éphémères. SUD Vauxhall 16 Carpet Burn @ Eagle 349 Kennington Lane, SE11 020 7793 0903 Sam 9h-6h, £6-£4 www.eaglelondon.com KENNINGTON Les amateurs de melting-pot sont d’emblée fans de Carpet Burn. En effet, ce bouge attire absolument tous les genres – blacks, bimbos, drag queens, bûcherons, gays, branchés, ugly Betty. Leur point commun ? Un hédonisme à toute épreuve. Une des signatures du lieu tient dans son thème musical original : de la house des années 80 ainsi que de la Hi NRG, de l’italo house et de la pop dance de cette décennie. Les non-initiés se tordent de rire en observant ce petit monde parallèle, éclectique et sans prétention, qui tient souvent du freak show, surtout sur la piste de danse échevelée. C’est vraiment la fièvre du samedi soir. Elephant & Castle 17 Ministry Of Sound 103 Gaunt Street, SE1 020 7378 6528 Ven 22h30-6h, sam 23h-7h. £6 à £20. www.ministryofsound.com ELEPHANT & CASTLE Toujours en tête du peloton, ce superclub conserve son maillot jaune grâce à ses soirées du samedi : « Release Yourself », « Strictly Rhythm » et « Subliminal ». Ne zappez pas pour autant la party « The Gallery » du vendredi : à chaque semaine son Dj. Outre ses quatre pistes de danse, Ministry Of Sound compte deux salles VIP et une cellule Sony PlayStation. 33 NEW LONDON N°9 NEW CLUBS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 1New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 2-3New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 4-5New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 6-7New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 8-9New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 10-11New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 12-13New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 14-15New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 16-17New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 18-19New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 20-21New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 22-23New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 24-25New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 26-27New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 28-29New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 30-31New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 32-33New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 34-35New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 36-37New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 38-39New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 40-41New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 42-43New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 44-45New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 46-47New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 48-49New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 50-51New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 52-53New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 54-55New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 56-57New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 58-59New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 60-61New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 62-63New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 64-65New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 66-67New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 68