New London n°9 oct/nov/déc 2010
New London n°9 oct/nov/déc 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de oct/nov/déc 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Technikart Conseil

  • Format : (148 x 205) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : mordus de shopping, Londres vous attend.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
NEW FACES Un coiffeur qui fait de la sculpture sur chignons, une nouvelle diva du cuir qui bat des records de lenteur, l’héritière d’un grand couturier mort qui aimerait bien se faire un nom… A New London, ce sont les New Faces qui donnent le ton. Crédit Photo : Martin ecotone Lucas Gloppe
Crédit Photo : David Burton Le 11 février dernier, la présentation des collections automne-hiver 2010 démarre sur une note funèbre. Lee Alexander McQueen, l’enfant terrible de la mode british, met fin à ses jours dans sa résidence de Mayfair, deux semaines avant son défilé parisien. Il laisse derrière lui une équipe de 180 personnes et un réseau commercial couvrant plus de 50 pays à travers le monde. Responsable des collections femmes depuis le rachat de la marque par Gucci Group en 2000, c’est Sarah Burton, entourée de son équipe, qui est chargée de finaliser dans l’urgence une collection inachevée, 16 pièces somptueuses et poétiques, parfaitement en ligne avec l’esprit Mc Queen. Passés les honneurs solennels rendus au designer disparu, se pose pour les dirigeants de la marque la périlleuse question de sa succession. Les noms de Gareth Pugh, Olivier Theyskens (et même… Lady Gaga) circulent sous le manteau. Le 27 mai, Gucci Group officialise sa décision dans la plus grande discrétion : c’est Sarah Burton qui prendra la direction créative de la marque. Sarah Burton, 35 ans, épouse du photographe David Burton, proche collaboratrice de Lee Alexander depuis quatorze ans, travailleuse au teint diaphane et à la silhouette angélique, habituée à œuvrer dans l’ombre et en silence, capable de transformer les caprices du maître en pièces que les fashionistas (fans de Sarah Jessica Parker) s’arrachent en magasin. Les professionnels de la profession jugent ce choix idéal, dans l’optique où il s’agirait d’endormir la marque, le temps pour la jolie princesse d’en stabiliser les codes plutôt opaques. Un peu de prince de galles par-ci, du tailleur élaboré par-là, du reptile et encore quelques têtes de mort ne suffiront pas… Bien téméraire celui My tailor is dead Sarah Burton C’était l’une des plus proches collaboratrices d’Alexander McQueen : une pro en coulisses qui poursuit l’œuvre du maître disparu... qui oserait s’immiscer de l’extérieur dans l’imaginaire insaisissable du tumultueux Alexander McQueen ! Un peu de prince de galles par-ci, du tailleur élaboré par-là, du reptile et encore quelques têtes de mort ne suffiront pas… En dehors de l’épisode de nécroshopping aigu (vague d’achats hommages ?) survenu pendant les heures qui suivirent l’annonce du décès du maître, durant lesquelles on enregistra une hausse de 1 400% des ventes, les performances de la maison Alexander McQueen sont restées moyennes depuis sa création en 1996. S’il est trop tôt pour présumer du succès ou de l’échec de Sarah Burton dans la mission qui lui est confiée, on est en droit de souhaiter que son talent créatif allié à une redoutable intuition commerciale finissent par hisser la marque à des niveaux records des ventes, et ce, dans la durée. C’est du moins ce que les premières présentations solo de Sarah pour l’été 2011 semblent indiquer.C.B. » > www.alexandermcqueen.com 13 NEW LONDON N°9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 1New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 2-3New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 4-5New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 6-7New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 8-9New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 10-11New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 12-13New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 14-15New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 16-17New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 18-19New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 20-21New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 22-23New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 24-25New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 26-27New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 28-29New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 30-31New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 32-33New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 34-35New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 36-37New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 38-39New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 40-41New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 42-43New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 44-45New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 46-47New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 48-49New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 50-51New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 52-53New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 54-55New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 56-57New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 58-59New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 60-61New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 62-63New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 64-65New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 66-67New London numéro 9 oct/nov/déc 2010 Page 68