New London n°7 avr/mai/jun 2010
New London n°7 avr/mai/jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de avr/mai/jun 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Technikart Conseil

  • Format : (148 x 205) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : Art in London... attention, peinture très fraiche.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
N E W B R I T Pop art un jour, business toujours Richard Hamilton, pionnier du pop art anglais, a été l’un des premiers à en offrir une définition : « Popular, transient, expendable, low-cost, mass-produced, young, witty, sexy, gimmicky, glamorous, and Big Business » (populaire, transitoire, durable, pas cher, produit en masse, jeune, spirituel, sexy, astucieux, glamour, et un énorme business). À cette époque, il vient tout juste de créer l’une des œuvres fondatrices de ce mouvement en train de révolutionner le monde de l’art, dont le titre suggère bien l’ironie et le kitsch caractéristique : « Just what is it that makes today's homes so different, so appealing ? ». Àtravers son œuvre, ce British visionnaire pose un regard critique sur le monde moderne obsédé par la consommation. Ses collages, peintures et sérigraphies incorporent, avec une élégance cocasse et grinçante, les publicités, les images d’intérieurs au confort ultramoderne, d’hommes et de femmes exagérément musclés et autres œuvres d’art d’amis artistes. Depuis les années 80, Richard Hamilton se frotte également aux images conçues sur ordinateur. N. M. Du 3 mars au 25 avril, Richard Hamilton à la Serpentine Gallery. www.serpentinegallery.org Marylebone 7 Cadenheads 26 Chiltern Street, W1U 020 7935 6999 Lun/ven 10h30h-18h30, sam 10h30-18h. www.coventgardenwhiskyshop.co.uk BAKER STREET Cadenheads a quitté Covent Garden pour s’installer tout près de Baker Street, mais l’esprit de cette boutique aux couleurs de l’Écosse ne change pas. L’échoppe est consacrée exclusivement au commerce de whisky 100% malt et compte pas moins de 170 références. Des conseils avisés vous seront prodigués par une équipe passionnée et érudite. The Water of Life n’aura plus de secret pour vous après cette initiation à l’histoire du whisky. Pour £15 par personne, la boutique offre désormais des dégustations privées. Piccadilly 8 Burlington Arcade Burlington Area, W1 020 7630 1411 Lun-ven 09h30-17h30, sam 10h-18h. www.burlington-arcade.co.uk GREEN PARK Si vous arpentez Piccadilly Street, un détour par Burlington Arcade s’impose. Construite en 1819, cette galerie marchande exhale un doux 62 NEW LONDON N°7 parfum d’éternité. Jalonnée de boutiques prestigieuses, c’est la plus cossue de la capitale pour ses arcades majestueuses, ses devantures aux bois sombres et ses gardiens du temple, The Beadles (à ne pas confondre avec les quatre garçons dans le vent). Ces hommes vêtus de redingotes et de chapeaux hauts de forme font battre le cœur de la galerie. Sans eux, l’âme du passage ne peut se transmettre, ils en incarnent le patrimoine vivant. est Bethnal Green 9 Spa London at York Hall Old Ford Road, E2 020 8709 5845 Lun 11h-21h30, mar-ven 10h-21h30, sam, dim 9h-19h30 www.spa-london.org BETHNAL GREEN Entre deux charlestons endiablés, les garcons et les garconnes se rendaient dans ce temple du bien-être pour calmer le rythme des Années folles. Fondés en 1920, les anciens bains turcs du York Hall viennent d’être rénovés et n’ont rien perdu de leur cachet. Les vapeurs de hammam nimbent le carrelage vert d’eau des salles de détente et mille senteurs d’herbes aromatiques émanent des cabines de vapeur. Les visiteurs se rincent avec de larges seaux en bois remplis d’eau fraîche. Massages et soins du corps permettent de pousser le chouchoutage un peu plus loin : « Escapade hors de la ville », « Prélude maritime » … Leurs noms suffisent à eux seuls à la relaxation. Public, l’établissement pratique des tarifs tout à fait raisonnables (accès £21,50, soins de £30 à £120). Whitechapel 10 Lloyd’s of London One Lime Street, EC3M 7HA 020 7327 6586 Visite sur réservation : tours@lloyds.com ww.lloyds.com BANK Le Beaubourg du New London n’est pas un musée, mais une bourse d’assurances au look plus proche de la centrale nucléaire que de la salle des marchés. Fondée en 1871, l’institution du One Lime Street ne laisse pourtant rien paraître de son âge. En revanche, ses entrailles sont exposées au grand jour : conduites électriques, bouches d’aération, tuyaux d’aciers et ascenseurs de verre digèrent la masse monétaire que brasse chaque jour l’établissement. On doit cette construction à Richard Rogers. Fidèle à son style, l’architecte fonctionnaliste a évacué les éléments techniques hors du bâtiment. L’atrium encerclé d’escalators se visite sur réservation mais, on l’aura compris, c’est le côté rue qui en montre le plus. The City 11 F. Flittner Barbers 86 Moorgate, EC2 020 7606 4750 Lun-ven 08h-18h, mar 08h-18h30 sans RDV. www.fflittner.com MOORGATE Et si l’envie vous prenait, sur un coup de tête, d’aller chez le coiffeur ? Alors, rendez-vous chez Flittner. La maison existe depuis 1904, le décor semble gravé dans le marbre : deux rangées de fauteuils inclinables en cuir surplombés par les numéros indiquant votre
place, des miroirs et étagères en bois, une vieille horloge… Ici, l’équipe compétente pratique des basic cuts et, pour les plus téméraires, des coupes modern style. Un service de barbier est également proposé et tous les soins du cheveu sont fournis par Taylors of Old Bond St., Kent ou Fudge. OUEST Notting Hill 12 Geales 2 Farmer Street, W87SN 020 7727 7528 Lun 18h-22h30, mar-ven 12h-14h30 18h- 22h30, sam 12h-22h30, dim 12h-22h. ££ www.geales.com NOTTING HILL GATE Londres, si new soit-il, ne serait plus grand-chose sans son traditionnel Fish and Chips. Il y en a des plutôt cheap que chips, mais celui-ci, en plein cœur de Notting Hill, sert un poisson pêché à la minute. Le lieu, joliment rénové en 2006, conserve le cachet de l’ancienne maison avec son parquet et ses nappes à damier noir et blanc. Le poisson – sole, colin, haddock ou morue – est recouvert d’une fine panure croustillante et garni de frites maison coupées au couteau. Quant à la traditionnelle sauce tartare, on la mangerait à la petite cuillère. Chez Geales, rien de reste dans l’assiette, pas même une arête. Ladbroke Grove 13 Kensal Green Cemetery Harrow Road, W10 020 8969 0152 Lun-sam 09h-18h, dim 10h-18h. www.kensalgreencemetery.com KENSAL GREEN À court d’idées pour une balade peu orthodoxe en plein cœur de Londres ? Sortez donc des sentiers battus en allant visiter… un cimetière ! En 1821, George Frederick Caden, avocat inspiré par sa visite au Père Lachaise, eut l’idée de construire un cimetière dont la faune et la flore occupent une place prépondérante dans le paysage. Une nature luxuriante gagne au fil des siècles les tombes. Renards, écureuils, abeilles et papillons ont aussi investi les lieux. Immanquable par sa taille impressionnante, la chapelle anglicane, dont les catacombes sont accessibles, mérite le détour. Des visites accompagnées sont ouvertes au public tous les dimanches de mars à octobre. Westminster 14 Buckingham Palace Buckingham Palace Road, SW1 www.royal.gov.uk VICTORIA Fidèles adorateurs de la vie de château, ne ratez pas l’occasion unique de pénétrer dans la résidence officielle de la monarchie britannique. Les Royal Mews contenant les voitures et autres carrosses de la Reine accueillent le public dès fin mars, toute la semaine sauf le vendredi (entrée : £7,50). Lorsque les chevaux ne sont pas en promenade ou au vert à l’extérieur de Londres, vous y verrez aussi quelques Cleveland Bays. Quant à la Queen’s Gallery, elle présente une exposition sur la peinture flamande jusqu’au 26 avril 2009, suivie fin mai par la porcelaine royale de Sèvres. Hampstead 15 Kenwood House Hampstead Lane, NW3 020 8348 1286 Lun-dim 11h30-16h. GOLDERS GREEN Quittez la folie citadine pour ce havre de paix. Au détour d’une allée du parc d’Hampstead Heath et de sa vue panoramique sur Londres, Kenwood House est une bâtisse à l’architecture et aux intérieurs somptueux. Offert en 1925 à l’État par Lord Iveagh, héritier de la famille Guinness, le manoir comprend une collection prestigieuse de toiles de Turner, Reynolds, Vermeer, Gainsborough, Rembrandt. Pour vous ressourcer à la fin de votre visite, passez par le Brew House Café, une cafétéria typiquement anglaise, et n’hésitez pas à vous égarer dans les bois. SUD Southwark 16 Borough Market 8 Southwark Street, SE1 O20 7407 1002 Jeu 11h-17h, ven 12h-8h, sam 9h-16h. www.boroughmarket.org.uk LONDON BRIDGE Qui a dit que l’Angleterre n’était pas un repaire gastronomique ? Installé depuis 250 ans à proximité des quais de South Bank, Borough Market est le plus ancien marché alimentaire de Londres. Sous les voies ferrées ou sous les halles, les promeneurs déambulent et créent leur menu du jour dans les différents stands. Incontournable, Maria’s Market Café et ses sandwiches steak-roquette-champignons, ou encore Shellseekers, où l’on peut déguster des Saint-Jacques grillées avec du bacon… Une balade culinaire à ciel ouvert, à compléter si l’on veut en achetant le Cookbook de Borough Market, vendu au marché. NORD New Londontips De la mode vintage à… la gelée d'anguille, on trouve tout au Broadway Market, et à de très bons prix. Le marché historique de l’Est londonien a pris un sacré virage. Désormais, outre les ménagères férues de produits bio, on y croise la faune des fashionistas qui viennent autant se montrer que dénicher la paire de shoes originale, des bibelots années 30 ou des bijoux sixties. L’exception culturelle made in Broadway ! Tous les dimanches, de 9 h à 15h. www.broadwaymarket.co.uk 63 NEW LONDON N°7 N E W B R I T



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 1New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 2-3New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 4-5New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 6-7New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 8-9New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 10-11New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 12-13New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 14-15New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 16-17New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 18-19New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 20-21New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 22-23New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 24-25New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 26-27New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 28-29New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 30-31New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 32-33New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 34-35New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 36-37New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 38-39New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 40-41New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 42-43New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 44-45New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 46-47New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 48-49New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 50-51New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 52-53New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 54-55New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 56-57New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 58-59New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 60-61New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 62-63New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 64-65New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 66-67New London numéro 7 avr/mai/jun 2010 Page 68