New London n°5 oct/nov/déc 2009
New London n°5 oct/nov/déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de oct/nov/déc 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Technikart Conseil

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : bienvenue dans la ville la plus mondiale du monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Asian underground/Dub-step/Pop cinq continents/Kinshasa sur la Tamise Le village global, c'est ici Alice Gazio. 4 NEW LONDON N°5
Alice Gazio. Bastion insulaire de l’Europe, relié au continent par l’Eurostar, l’Angleterre reste littéralement un pays à part, nourri par ses propres différences et son immigration historique. Ce trait de caractère se retrouve, of course, dans la musique londonienne depuis presque soixante ans. Suffisant pour zoomer sur Londres, une capitale pluriethnique qui continue d’en faire voir de toutes les couleurs au reste du monde. On vous raconte ? « Si vous voyagez en Angleterre, vous n’aurez aucune idée de l’endroit où vous êtes. Je ne reviendrai jamais vivre à Londres ou même en Angleterre à cause de l’explosion de l’immigration. Dans les rues de Londres on entend toutes sortes d’accents du sud mais pas d’accent britannique. J’ai tourné la page. » Mor - rissey le chantait déjà maladroitement sur « Irish blood, English heart », mais l’Angle - terre d’Oscar Wilde a bien changé depuis le siècle dernier. Long - temps considérée com - me un coupe-gorge à dandys lettrés, Londres s’est transformée et ressourcée, au gré des reconstructions immobilières d’après guerre et des flux d’immigrants. Bien avant l’avènement du trip-hop (l’un des symboles du melting pot social et culturel anglais) et du dub-step, le Royaume-Uni est tout d’abord un empire colonial, 458 millions d’habitants soit un quart de la population mondiale en 1922, tous dispersés sur les terres du Pakistan, du Bengale ou de l’Inde. La passion du thé comme de Ravi Shankar viennent sûrement de là, de l’ailleurs installé à l’intérieur. London Calling ? Soixante ans après les décolonisations, Londres est donc devenue la « plaque tournante » du métissage, eldorado urbain pour des milliers d’indiens, asiatiques, musulmans Alice Gazio. des anciennes colonies. La diversité en somme, divisée en quartiers qui composent aujourd’hui la capitale anglaise d’une manière incompréhensible pour le frenchie sûrement trop habitué aux avenues haussmanniennes. Une urbanisation radicalement différente où le centre et la périphérie s’affrontent autant que les rues populaires côtoient les plus bourgeoises. Croydon, quartier populaire périphérique, touche du bout des doigts d’autres plus artistiques comme Brick Lane (le quartier indien et bengali) lorsqu’Amy Winehouse, de confession juive, s’installe à Greenwich, un lieu excentré mêlant culture, Melting Pop. Le son United Colours of London La Roux, Little Boots, Chipmunk, VV Brown, Speech Debelle... A New London, le New Sound va vous en faire voir de toutes les couleurs. Bienvenue dans la capitale de la pop : celle où l’on parle toutes les langues mais où l’on chante en une seule… par Thomas Ducres. jeunesse et tradition. Plus loin, Brixton, le quartier jamaïcain-caribéen du cœur de Londres, rappelle que les Clash y trouvèrent l’inspiration pour composer London Calling, le brûlot punk de 1979 qui brassait tessons de bouteilles, reggae et contre-culture. Une première dans l’Angleterre conservatrice. Sûrement, le début d’une ouverture sur un accord de guitare chaloupé. C’était il y a déjà 30 ans. Pop(ular) Music Alors même que la France copie sans vergogne certains traits de pop culture (Mika, Sliimy, voyez-vous la dif - férence ?), Londres s’inspire de l’intérieur depuis les années soixante et cette incroyable virée des Beatles chez leurs cousins indiens qui les verraient composer, 5 NEW LONDON N°5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 1New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 2-3New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 4-5New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 6-7New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 8-9New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 10-11New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 12-13New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 14-15New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 16-17New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 18-19New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 20-21New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 22-23New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 24-25New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 26-27New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 28-29New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 30-31New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 32-33New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 34-35New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 36-37New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 38-39New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 40-41New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 42-43New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 44-45New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 46-47New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 48-49New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 50-51New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 52-53New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 54-55New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 56-57New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 58-59New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 60-61New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 62-63New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 64-65New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 66-67New London numéro 5 oct/nov/déc 2009 Page 68