New London n°15 mar/avr/mai 2013
New London n°15 mar/avr/mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de mar/avr/mai 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Technikart Conseil

  • Format : (148 x 205) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 11,7 Mo

  • Dans ce numéro : spécial musées à Londres, Bowie fait son show.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Plein La Tate ! tate modern Promenez-vous sur la rive sud de la Tamise, entre le théâtre du Globe et le Millenium Dome, et vous tomberez en arrêt devant le musée d’art moderne le plus visité au monde. Cette ancienne centrale électrique en brique rouge, réhabilitée par le duo d’architectes suisses Herzog & de Meuron, accueille des œuvres des XX e et XXI e siècles sur sept niveaux. La présentation des collections permanentes, plus thématique que chronologique, se veut ludique et accessible. Immergez-vous dans des Rothko, frottez-vous à des Lucian Freud à peau grise, pâmez-vous d’admiration à tous les étages. Réservoirs en béton Victime de son succès, la Tate Modern s’agrandit. Au Turbine Hall, qui abrite des œuvres de grande 2 pour1 entrées Roy Lichtenstein : a retrospective jusqu'au 27 mai 2013 Conçue en collaboration avec the Art Institute of Chicago, cette grande rétrospective rend hommage à l’un des artistes les plus importants du pop art, qui s’inspira aussi bien des comics que de la publicité. Vous avez rendez-vous avec de grandes toiles couvertes de points qui font « Whaam » et « Bang » dans un style que l’artiste se plaisait à définir comme « aussi artificiel que possible ». Offre Eurostar Plus soumise à conditions et valable 5 jours à compter de la date indiquée sur votre billet. Plus d'infos sur eurostar.com. 8 | NL15 renommée (et sera fermé cet été pour cause de rénovation), s’ajoutent désormais les Oil Tanks, d’anciens réservoirs en béton qui accueillent des expositions et des performances. Herzog & de Meuron sont également en train de plancher sur la construction d’une nouvelle aile, chiffrée à 215 millions de livres – un polygone en briques perforées, qui ouvrira en 2016 au plus tard. Tate Trumps Et si les œuvres de la Tate Modern prenaient vie et se mettaient à se battre entre elles ? C’est un scénario désormais concrétisé avec l’appli pour iPhone Tate Trumps (qui comporte un mode « Battle », « Mood » ou « Collector »). Sinon, pour £3,5, les visiteurs peuvent arpenter les collections permanentes munis d’un guide interactif, qui existe aussi en version française. Où manger ? Dans les cafétérias de la Tate ou pour un repas plus chic, au restaurant du dernier étage, qui offre une vue imprenable sur la Tamise. A dix minutes du musée, du côté de Borough Market, on recommande vivement le Elliot Cafe (12 Stoney Street, Borough Market; tél. : 020 7403 7436, elliotscafe.com) qui sert les produits de saison en vente dans le marché et brille par son rapport qualité prix. Tate Modern : Bankside, SE1. Southwark. ✖ www.tate.org.uk © Tate Photography. Roy Lichtenstein «Oh, Jeff…I Love You, Too…But…» (1964) / Collection Simonyi © Estate of Roy Lichtenstein/DACS 2012. Grégoire Bernardi.
Ebe Oke a été bouleversé par l'expo Brancusi « L’exposition qui m’a le plus marqué a été celle de Brancusi à la Tate Modern en 2004. J’y suis allé seul et en suis sorti neuf. Sa philosophie, qui consiste à dénuder les formes pour en extraire leur essence élégante, résonna en moi tout particulièrement, fut une véritable révélation et a influencé depuis ma manière de travailler en tant que compositeur. Les choses qui m’attirent le plus en art sont le mystère, la séduction et le surnaturel. Et le travail de Brancusi incarne justement ces trois idéaux. » Ebe Oke est un compositeur et interprète, ainsi que poète. Il a récemment collaboré avec Brian Eno et son premier album, Valor, attend une date de sortie imminente. www.facebook.com/pages/ Ebe-Oke/35822747291 soundcloud.com/ebeoke Ses endroits préférés : « Kew Gardens et Food For Thought, un restaurant végétarien à Covent Garden. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 1New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 2-3New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 4-5New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 6-7New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 8-9New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 10-11New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 12-13New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 14-15New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 16-17New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 18-19New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 20-21New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 22-23New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 24-25New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 26-27New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 28-29New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 30-31New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 32-33New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 34-35New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 36-37New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 38-39New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 40-41New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 42-43New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 44-45New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 46-47New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 48-49New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 50-51New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 52-53New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 54-55New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 56-57New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 58-59New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 60-61New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 62-63New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 64-65New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 66-67New London numéro 15 mar/avr/mai 2013 Page 68