New London n°14 déc 12/jan-fév 2013
New London n°14 déc 12/jan-fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de déc 12/jan-fév 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Technikart Conseil

  • Format : (148 x 205) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : Londres, les soldes à la sauce chutney.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
Crime de lèse-majesté… Après cinquante ans de bons et loyaux services, les célèbres bus double-decker modèle Routemaster ont été remplacés par des engins flambant neufs bien moins élégants. Le 9 décembre 2005, une foule en liesse tentait de barrer la route du dernier Routemaster accomplissant son ultime trajet sur la ligne 159. Honorant le sens des traditions de ses concitoyens, la municipalité ordonna le retour des bus sur deux lignes historiques. Pour le prix d’un ticket ordinaire, les lignes 9 et 15 partant de Trafalgar Square sont de bons circuits pour apprécier le cœur vibrant de Londres du haut de ses vieux carrosses rouges. Clerkenwell 7 Unpackaged 42 Amwell Street, EC1 020 7713 8368 Lun-dim 10h-19h, sam 9h-18h http://beunpackaged.com ANGEL Unpackaged signifie littéralement « non emballé ». C’est la proposition imaginée par Catherine Conway : une épicerie éthique où le client est invité à venir avec son propre conditionnement réutilisable. Sacs, sachets, bouteilles, bocaux… à chacun le choix des armes, dans une optique verte très claire : consommer bon et responsable, tout en réalisant une belle économie. La majorité des produits sont issus du commerce équitable. St James’s 8 Floris London 89 Jermyn Street, SW1 020 7930 2885 Lun-ven 9h30-18h, sam 10h-18h www.florislondon.com PICCADILLY CIRCUS Juan Famenias Floris, fondateur de Floris London, a débarqué à Londres de son île natale de Minorque en 1730 pour y chercher fortune. S’installant sur Jermyn Street, il décide de créer des fragrances lui rappelant les arômes de sa jeunesse méditerranéenne. Un succès immédiat et une clientèle des plus raffinées ! Gérée par la huitième génération, l’entreprise est désormais d’envergure mondiale, présente dans les enseignes et les hôtels les plus luxueux. Ses créations olfactives sont prisées par le plus fin limier : Ian Fleming, le créateur de James Bond, portait toujours le Floris No. 89. En manque d’ego ? Allez faire un tour à la maison mère et offrez-vous une de leurs dernières créations ! 9 Bates The Hatter 21A Jermyn Street, SW1 020 7734 2722 Lun-ven 9h-17h, sam 9h-16h, fermé de 13h à 14h www.bates-hats.co.uk PICCADILLY CIRCUS Voilà un homme qui pensait aux codes de l’élégance masculine ! Il y a cent ans, Edward Bates a eu l’idée de génie de fonder cette boutique dont la particularité réside dans le commerce de chapeaux. Et ici, des chapeaux, il y en a pour toutes les occasions. Un florilège de panamas, le fameux « Deerstalker » en tweed qui vous transformera en détective privé (période Jack l’Éventreur), des chapeaux de pêche et de chasse. Le « Gatsby cap » et le « Rally cap », spécialités de la maison, vous donneront des allures de riche héritier à l’élégance indiscutable. EST The City 10 Sweetings 39 Queen Victoria Street, EC4 020 7248 3062 Lun-ven 11h30-15h, sam-dim, fermé www.sweetingsrestaurant.com MANSION HOUSE Attention : institution ! Le Sweetings, ce serait un peu le bistrot d’à côté, en plein quartier de la Bourse, avec une clientèle à 90 % faite d’habitués. Spécialiste du poisson frais et des fruits de mer depuis 1889, Sweetings sert une cuisine fraîche, simple, savoureuse et laisse un petit goût d’« on revient demain » dans la bouche ! Personnel parfois un tantinet bourru mais résolument amical ! Pour une expérience authentique : s’asseoir au comptoir et commander une salade de langouste : un régal ! Il y a foule tous les jours, donc pas de réservation et pas de café. On aurait pourtant bien envie de s’y attarder, tant on s’y sent comme à la maison… Hey, pas le temps : au suivant ! Top Martens L’ère des collaborations bat son plein. Cette fois-ci, pour faire parler d’elles (en ont-elles vraiment besoin ?), les fameuses grosses Dr. Martens ont fait appel à la jolie punkette Agyness Deyn qui sait si bien faire vibrer le cœur des rockers. La sexy peroxydée (mannequin de son état), que l’on voit traîner dans les concerts et parfois même derrière un micro, docs aux pieds et Perfecto usé juste ce qu’il faut, a donc dessiné sa collection. Of course, ses créations rendent hommage au punk britannique. La belle a imaginé des bottes vernies, des creepers en velours, une longue robe fleurie ou encore une combinaison à carreaux. Une marguerite épanouie (et un peu nunuche) signale les œuvres de miss Deyn. Mention spéciale pour sa parka vert amande-mastic et pour ses docs à trois boucles à la semelle triple épaisseur, parfaites pour donner de la hauteur sans souffrir et twister une tenue fifille. Rendez-vous dans les boutiques Dr.Martens pour des essayages en live ! Côté mecs, en revanche, la it-girl n’a pas été visitée par la muse. Ils devront prendre leur mal en patience. F. E. http://store.drmartens.co.uk/ 62 | NL14
Hackney 11 Labour & Wait 85 Redchurch Street, E2 020 7729 6253 Mar-dim 11h-18h, fermé le lundi. http://labourandwait.co.uk SHOREDITCH HIGH STREET ©DR So British ! L&W est un conceptstore ou caverne d’Ali « Smith » Baba, qui « mixe et matche » les objets fonctionnels - design, tradis, drôles, modernes ou sérieusement vintage. Typiquement anglais – telle la théière Tea Cosy emmitouflée dans son cardigan tricoté main, tout droit sortie de chez grand-mère – ou remixés avec des influences exotiques, comme la Japanese Pot aux lignes épurées, pimentée d’une teinte orange très pop ! Structurée en univers allant de la cuisine au jardin, cette boutique so chic prouve que le Brit nouveau est autant intéressé par le contenu de son assiette que par sa ligne. Tower Hamlets 12 A. Gold 42 Brushfield Street, E1 020 7247 2487 Lun-ven 9h30-17h30, sam 11h-18h, dim 10h-18h LIVERPOOL STREET A. Gold est ce que l’on pourrait appeler communément une épicerie. Mais quelle épicerie ! Fine, car la fine fleur de la cuisine anglaise vous y est proposée. Des boissons inconnues (salsepareille), des berlingots et bonbons aux couleurs pop, du miel, une sélection de chutneys, des cakes à gogo, du thé, des fromages, du saumon, et plus encore. Un régal pour les yeux, un délice pour les papilles. OUEST Notting Hill 13 Honest Jon’s Records 278 Portobello Road, W10 020 8969 9822 Lun-sam 10h-18h, dim 11h-17h www.honestjons.com Ladbroke Grove Ceux qui ne jurent que par Rough Trade peuvent changer de disque ! Gérée par deux amis de Liverpool qui vendaient leur collection de vinyles et rachetaient ceux des autres, la boutique Honest Jon s’est d’abord installée sur Golborne road avant de s’établir à l’adresse actuelle de Portobello pour devenir un disquaire indépendant de légende. Si Malcom McLaren et Mick Jones faisaient partie des clients réguliers, elle est devenue le lieu de rendez-vous incontournable de la scène jazz londonienne, et recense aussi les meilleures sorties soul, reggae et trip hop. Aujourd’hui, le label du même nom dirigé avec Damon Albarn signe des compilations rares et pointues de musique africaine ou du Moyen-Orient qui font régulièrement parler d’elles. Kensington 14 Hornets 2 & 4 Kensington Church Rd; 36b Kensington Church St, W8 020 7938 4949 Lun-sam 11h-18h, dim 11h-17h www.hornetskensington.co.uk HIGH STREET KENSINGTON « Not fashion, style » : avec un tel slogan à l’esprit dandy, Hornets est l’adresse idéale où dénicher la panoplie complète d’une garde-robe à l’anglaise. Fondée par William Hornets, la marque compte trois boutiques à Kensington : deux sont consacrées aux costumes, chaussures et chapeaux vintage, et la troisième dédiée aux vêtements à porter lors d’occasions spéciales, type courses hippiques d’Ascot ou parties de chasse. On y trouve tout pour se rhabiller à la mode de l’aristocratie façon English Country : barbours, vestes en tweed, mallettes en croco ou gilets rétros… So British ! SUD 15 Southwark Borough Market 8 Southwark Street, SE1 020 7407 1002 Jeu 11h-17h, ven 12h-8h, sam 9h-16h www.boroughmarket.org.uk LONDON BRIDGE Qui a dit que l’Angleterre n’était pas un repaire gastronomique ? Installé depuis 250 ans à proximité des quais de South Bank, Borough Market est le plus ancien marché alimentaire de Londres. Sous les voies ferrées ou sous les halles, les promeneurs déambulent et créent leur menu du jour dans les différents stands. Incontournable, Maria’s Market Café et ses sandwiches steak-roquette-champignons, ou encore Shellseekers, où l’on peut déguster des Saint-Jacques grillées avec du bacon. Une balade culinaire à ciel ouvert, à compléter si l’on veut en achetant le cookbook de Borough Market, vendu au marché. Levers de coude Du 4 au 8 décembre, le Pig’s Ear Beer & Cider Festival va faire rayonner l’esprit cockney sur le monde. C’est l’occasion de faire un « stage découverte » sur le passe-temps favori des Londoniens. On ne vous garantit pas que vous en reviendrez avec toute votre tête mais, au moins, vous aurez goûté ce que la Grande-Bretagne et le reste du continent ont de meilleur à offrir en la matière. Entrée à seulement £4 (le prix d’une pinte), jeux de pubs et souvenirs dédiés à quoi ? Au breuvage blond, of course. Rendez-vous à la Round Chapel, au métro Hackney. www.pigsear.org.uk New London Tips NL14 | 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 1New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 2-3New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 4-5New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 6-7New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 8-9New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 10-11New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 12-13New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 14-15New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 16-17New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 18-19New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 20-21New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 22-23New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 24-25New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 26-27New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 28-29New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 30-31New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 32-33New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 34-35New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 36-37New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 38-39New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 40-41New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 42-43New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 44-45New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 46-47New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 48-49New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 50-51New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 52-53New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 54-55New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 56-57New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 58-59New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 60-61New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 62-63New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 64-65New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 66-67New London numéro 14 déc 12/jan-fév 2013 Page 68