New London n°13 mar/avr/mai 2012
New London n°13 mar/avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de mar/avr/mai 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Technikart Conseil

  • Format : (148 x 205) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Jeux Olympiques, la folie s'empare de Londres.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Handball of fire Décontracté et souriant, Nikola Karabatic paraît volontiers adepte de la vanne qui fuse. Mais qu’on ne s’y trompe pas : le handballeur français n’a rien d’un dilettante en goguette. Avec son mètre 96 et ses 105 kilos, il fait même plutôt figure de terreur des parquets. « Sur le terrain, ma devise, c’est : gagner et rien d’autre », rappelle ainsi le demi-centre de 27 ans, né en Serbie d’un père croate. « Lors d’un match, il ne faut pas hésiter à être agressif, à faire mal à l’adversaire. Mais il ne faut pas non plus oublier le respect, qui reste la valeur la plus importante, sur le terrain comme dans la vie.» Icône de son sport, adulé par le public français, Nikola Karabatic n’a aujourd’hui qu’une idée en tête : retrouver l’ambiance des Jeux, ses troisièmes après Athènes et Pékin. « Les J.O., Nikola Karabatic Objectif : médaille d’or pour la terreur des parquets ! Après Athènes et Pékin, le handballeur français compte bien mettre le feu à Londres pour les Jeux. Et profiter du feeling unique de New London... « Quand on commence à ressentir l’adrénaline de la victoire, la défaite devient alors inacceptable. » c’est l’objectif d’une vie. Après notre médaille d’or de Pékin, nous n’avions qu’une hâte, c’était de remettre notre titre en jeu. Et quatre ans après, nous y voilà ! », savoure le MVP des derniers championnats du monde. « Pendant les Jeux, vous avez l’attention du monde entier braquée sur vous. Au village des athlètes, il règne une atmosphère incroyable, avec tous ces sportifs de nationalités différentes, et de spécialités confondues. On sait que pendant plus de deux semaines, on va vivre là avec ses potes, parmi tous les meilleurs sportifs du monde. Ce sont des souvenirs vraiment beaux ! » De Pékin, il a ramené un porte-bonheur, un sac aux couleurs olympiques qui escorte, depuis, chacune de ses victoires. Il espère désormais prolonger cette série gagnante à Londres cet été. «Quand on commence à gagner, quand on commence à ressentir l’adrénaline de la victoire, la défaite devient alors inacceptable. » En plus d’une seconde médaille d’or, Karabatic compte aussi découvrir une ville encore méconnue de lui. «Je crois qu’il pleut souvent, non ? Après, je ne sais pas si j’aurai le temps de faire beaucoup de tourisme, mais j’espère au moins m’accorder une après-midi shopping ! » Julien Bisson >>> www.nikolakarabatic.com Dates des compétitions de handball : samedi 28 juillet – dimanche 12 août 2012. Olympic Park - Copper Box (tours préliminaires, quarts de finale femmes); Basketball Arena (quarts de finale hommes, demi-finales et finales) ©Adidas/David Ken NEW 20 LONDON n°13
Master of Pong Son premier titre était un titre féminin, annonce-t-il d’emblée, mi-moqueur, mi-sérieux, lors d’une discussion sur Skype. « Ma mère a gagné le championnat de Belgique en double quand elle était enceinte de moi. Mon père était le dixième joueur belge. » Tombé dans le sport quand il était petit, celui que ses fans appellent « Jean-Mi » n’en est jamais ressorti. En équipe nationale à 13 ans, premier joueur belge à 15 ans, il se lance dans la carrière de pongiste après le bac. Très vite, il n’est plus question de faire marche arrière, puisqu’il se qualifie pour les Jeux de Séoul et gagne l’US Open en 1989. « Ce que j’aime dans le tennis de table, c’est le jeu, explique-t-il, le fait que chaque match représente une situation différente. Sans doute n’aurais-je pas eu une aussi longue carrière si j’avais fait de la course ou de la natation, où il faut s’entraîner seul face au chrono et au carrelage de la piscine. » Après s’être essayé à d’autres sports, il ne se dit pas particulièrement agile, mais combatif. C’est sûrement ce trait de caractère, cette volonté « de ne jamais perdre, d’essayer toujours de gagner » , qui lui a permis de gravir les échelons un à un. Plus que pour sa technique, il brille par son style spectaculaire, par sa faculté à disputer âprement chaque point. S’il n’a jamais remporté de titre olympique, Jean-Michel a porté le drapeau à deux reprises, à Atlanta en 1996 et à Athènes en 2004, deux souvenirs inoubliables. Ce n’était pas une surprise la première fois – il était champion du monde. Mais en 2004, on l’appelle au dernier moment pour remplacer Justine Henin qui jouait le lendemain (et qui remportera la médaille d’or en tennis féminin). « Quand tu passes à la télé devant des millions de spectateurs, l’espace d’un instant, tu te sens stressé, tu n’as pas envie de trébucher ou de glisser. Mais une fois lancé, au premier tour de piste, j’ai vu défiler ma carrière et je me suis senti très fier d’être là. » Jean-Michel s’est classé dans les 28 premiers mondiaux, directement qualifiés pour les Jeux. A 42 ans, il est conscient des risques de blessures et reste à l’écoute de son corps. Il est surtout très impatient d’y être : « Pour le moment, je suis qualifié. Mais le record ne sera égalé que quand j’aurai joué la première balle au moment des Jeux. Le challenge suivant, c’est essayer d’être très performant pendant les épreuves. » Et pour se distraire ? Il joue au golf. « J’ai découvert ça en 1996, dit-il, et quand tu deviens drogué au golf, ça te permet de t’évader complètement pendant quatre heures. Tu ne penses plus qu’à cette petite balle blanche, à comment la mettre le plus rapidement possible dans chacun des dixhuit trous, et tu t’évades complètement. » On lui souhaite de savoir tirer parti de ces vertus zen pour profiter au maximum de ces 7 es Jeux, qui viennent récompenser une carrière extraordinaire. Valeria Costa-Kostritsky >>> Dates des compétitions de tennis de table : samedi 28 juillet – mercredi 8 août 2012. ExCeL, Royal Victoria Dock Jean-Michel Saive Champion du monde de tennis de table et star nationale en Belgique, Jean-Michel Saive participera à ses 7 es Jeux Olympiques. Le doyen des pongistes, 42 ans, explique les secrets de son incroyable longévité. NEW LONDON n°13 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 1New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 2-3New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 4-5New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 6-7New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 8-9New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 10-11New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 12-13New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 14-15New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 16-17New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 18-19New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 20-21New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 22-23New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 24-25New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 26-27New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 28-29New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 30-31New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 32-33New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 34-35New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 36-37New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 38-39New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 40-41New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 42-43New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 44-45New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 46-47New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 48-49New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 50-51New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 52-53New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 54-55New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 56-57New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 58-59New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 60-61New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 62-63New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 64-65New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 66-67New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 68