New London n°13 mar/avr/mai 2012
New London n°13 mar/avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de mar/avr/mai 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Technikart Conseil

  • Format : (148 x 205) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Jeux Olympiques, la folie s'empare de Londres.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Funny games Performances à tricoter, soirées « book slam », dance parties entre filles… A New London, les épreuves sportives les plus étonnantes ne sont pas forcemment celles qu’on croit. Alors, prêts pour la compèt non officielle des Jeux à travers la ville ? par Valeria Costa-Kostritsky Jeux de pub On n’a rien compris aux Anglais tant qu’on n’a pas été au pub. C’est leur salon, l’annexe de leur logement, le cadre privilégié de leur sociabilité. Et donc l’endroit où ils se rencontrent, scellant leurs idylles à la bière. Les soirs calmes de semaine, presque tous les pubs abritent des pub quizs, ces questionnaires de culture G qui font vibrer nos amis d’outre-Manche. Pour une première prise de contact, baptême du feu au Prince of Wales, à Highgate. Au micro, un maître de cérémonie sonde les Comme beaucoup d’Anglais, Marcus a aussi testé les pub crawls, ces itinéraires de pub en pub, en hum, pub... (souvent une vingtaine). « Pour tenir le coup, explique-t-il, et finir le parcours, il faut être méthodique, commander des demi-pintes, boire lentement, descendre de grands verres d’eau, et essayer de manger quelque chose dès qu’on en a l’occasion. » On pourra alors, qui sait, tenter l’impossible, visiter tous les pubs du N6 (le code postal de Highgate), ou même se lancer dans un Monopoly pub crawl à travers les rues de la capitale. To crawl or not to crawl ? Du 4 au 6 mai prochain, le Camden Crawl Festival s’emparera de tout le quartier de Camden, pour un pub crawl géant, et musical. Armé d’un bracelet magique de festivalier, on sillonnera toutes les salles du quartier – notamment des pubs et des magasins – pour découvrir une programmation éclectique. En 2011, Odd Future a déchaîné la foule. Cette année, c’est Death in Vegas qui assure l’ouverture et co-signe la programmation. connaissances de la salle sur les sujets les plus divers. « C’est toujours pareil, remarque cet habitué des quizs, un journaliste nommé Marcus Berkmann. Un néophyte arrive dans le pub en annonçant qu’il ne sera bon à rien. Et quand on demande le nom d’une compagnie aérienne européenne composé de trois lettres consécutives de l’alphabet, il est le seul à savoir répondre. » Marcus pratique les quizs depuis vingt ans. Ils sont pour lui « une parenthèse enchantée, un moment de pur jeu ». Difficile de lutter face aux spécialistes, qui ont mémorisé le Guinness des records. « Le champion du Prince of Wales est probablement l’homme le plus ennuyeux que je connaisse », confie Marcus. A chacun de saisir sa chance, cependant. Et cette compagnie aérienne, c’est... ? * Folie dansante Helen a lancé les Dance Dance Party Party à Londres il y a tout juste un an. Elle adore danser et cherchait « une formule qui permette de faire du sport presque sans s’en apercevoir, et sans contraintes ». Le mardi soir, on se ruera donc sur les soirées DDPP à Commercial Road. Les règles sont simples : pas de garçons, pas d’alcool, NEW 16 LONDON n°13
concert tendues de velours rouge, à Notting Hill ou Clapham Junction. Stars de la littérature et nouveaux venus lisent des extraits de leur dernier ouvrage – et les intermèdes sont assurés par des sets de musique live. Zadie Smith et Irvine Welsh, l’auteur de Trainspotting, sont passés par là. Adele et Speech Debelle aussi. Funky, donc. Si l’on en croit leur site, Bang Said The Gun s’adresse à « ceux qui n’aiment pas la poésie, et encore moins la poésie qui parle d’amours déçues et de jonquilles ». Chacun peut s’y emparer d’un micro et monter sur scène pour improviser. Le poète en herbe y teste ses productions secrètes et devient rock star l’espace d’une soirée. pas de pression. Des filles dansent dans le noir, seulement éclairées par des points de couleur émanant d’une boule disco. C’est l’occasion de tenter des styles inédits, d’improviser une choré sur Destiny’s Child ou de mimer un solo d’air guitar. Promesse tenue. Ses séances hebdomadaires, qui coûtent seulement quatre livres, attirent désormais des habituées de tous âges, des étudiantes fauchées aux working girls en quête de défouloir, parfois même des mamies survoltées... toutes accros à cette nouvelle activité presque sportive. Convertissez-vous (à la danse) ! Fantaisies littéraires Autre activité en vogue ? La littérature ! Avec les soirées mensuelles Book Slam, qui mêlent littérature et musique. Co-fondées par l’écrivain Patrick Neate et Ben Watt, d’Everything but the girl (parti depuis vers d’autres aventures), elles se tiennent dans des salles de Collectionnite aiguë La course de relais des fumeurs de pipe, organisée par les furieux Chaps (des fans du vintage à tous crins), lors de leurs très personnelles Olympiades des 21 et 22 juillet (www.thechapolympiad.com) va remettre ce bout de bois à l’honneur. La collectionnite de pipe est d’ailleurs un trait de civilisation british ! Chasseur de tête le jour, James Ashmore est le porte-parole du Pipe Club de Londres. Il fume la pipe depuis une quarantaine d’années et retrouve ses pairs deux fois par mois. « Se choisir une pipe, c’est un peu comme se trouver des lunettes – elle doit agrémenter votre physique », expliquet-il. Celle qu’il tient à la main est petite et robuste, comme lui. Les membres du club tirent patiemment sur leur ustensile, dans un jardinet abrité du vent, en plein Shoreditch. Ils s’extasient sur des modèles anciens, des pipes qui ressemblent à des proues de navire ou à des bustes de femme, et méditent sur la marche du monde. Cet été, une autre forme de collectionnite s’emparera NEW LONDON n°13 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 1New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 2-3New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 4-5New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 6-7New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 8-9New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 10-11New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 12-13New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 14-15New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 16-17New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 18-19New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 20-21New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 22-23New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 24-25New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 26-27New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 28-29New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 30-31New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 32-33New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 34-35New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 36-37New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 38-39New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 40-41New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 42-43New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 44-45New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 46-47New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 48-49New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 50-51New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 52-53New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 54-55New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 56-57New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 58-59New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 60-61New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 62-63New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 64-65New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 66-67New London numéro 13 mar/avr/mai 2012 Page 68