Néoplanète n°9 jui/aoû 2009
Néoplanète n°9 jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de jui/aoû 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 78,8 Mo

  • Dans ce numéro : Bixente Lizarazu planche sur l'écologie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
[bouger] Les avions c’est comme le cochon tout est (presque) bon ! Aux States, des bases militaires rassemblent les vieux avions de l’armée. Certains redécolleront. Les autres finiront en pièces détachées, en canettes ou... en maison d’architecte ! Survol des recyclages les plus fous. Par Frank Rousseau Le cabinet d’architecture new-yorkais LOT-EK est spécialisé dans le recyclage urbain. Dans ses cartons, un projet de bibliothèque (la « Jalisco Library ») pour la ville de Guadalajara, au Mexique. Particularité : l’édifice est entièrement constitué de fuselages d’avion recyclés. Pour élever les esprits, la biblio-avion s’imposait ! [32] Sur la côte ouest des États-Unis, en Californie, David Hertz est un architecte qui ne manque pas d’air. Il a construit un « petit nid d’amour » à partir des éléments d’un Boeing 747 ! Coût de cette surprenante réalisation : 40 000 dollars, le prix de l’aluminium au poids. Pièce maîtresse : la « bosse » caractéristique du Boeing 747, devenue salle de méditation ! Motoart propose des bureaux fabriqués à partir de réacteurs d’avion de ligne. Disponibles également, des lits assemblés avec des morceaux d’empennage. Septième ciel garanti (bimbo non fournie). Mais la pièce la plus (d)étonnante reste la bombe recyclée en aquarium ! Tucson, Arizona. Base de Davis- Monthan, US Air Force. Après des années de bons et loyaux services, des milliers d’avions y stationnent avant une nouvelle vie. photos : david hertz architect inc - frank rousseau/kel epok epik - lot-ek - motoart
conso Mini, effet Maxi ! Avec sa carrosserie en cordes de fibre de carbone tressées sur une coque en mousse, la voiture de la société britannique Axon Automotive est aussi solide que l’acier, mais plus de deux fois plus légère. Ajoutez un bon aérodynamisme, on obtient une auto 4 places atteignant140 km/h, ne consommant que 3 litres au 100 et émettant seulement 75 g de CO 2 au kilomètre. Un joli petit bolide qui sera commercialisé à « un prix très compétitif » début 2011, avec un site de production en France. www.axonautomotive.com BrAVo À• La Compagnie de transport maritime à la voile (CMTV), créée il y a un an et qui, pour le transport du vin, fait de nouveau voguer quatre goélettes centenaires, au départ de Bordeaux et de Sète et à destination de l’Irlande et du Royaume-Uni. En attendant des voyages vers la Scandinavie et l’Amérique. www.ctmv.eu• La voiture « Microjoules », du lycée Saint-Joseph la Joliverie (Nantes) qui, lors du Shell Eco Marathon 2009, a parcouru 3771 km avec un litre d’essence ! veLaqUa, kesako ? Voilà un engin qui pourrait bien déferler au bord des piscines et sur les plages ! Le Velaqua - prononcez « vé la quoi » - est un vélo aquatique insubmersible et inchavirable, qui permet de pédaler dans l’eau. Muni d’un cadre et de deux flotteurs, il a d’abord été conçu pour faire de la rééducation en milieu médical, mais a vite trouvé preneur du côté des loisirs : aquagym, promenade, sport et même auprès des personnes âgées ou à mobilité réduite. Le Velaqua L’èRe de GéRaRd feLdzeR Le PaRaPente, voL écoLo Un couple de copains me demandait conseil pour une idée de vacances. Elle : « Plutôt balade, nature ». Lui : « Plutôt sports extrêmes ». Moi : « Faites du vol libre ! » Elle et Lui : « Vol libre ? quoi ? keskecé ? ». Moi : « C’est le seul sport aérien totalement écolo : un vol plané avec décollage à pied… ». Les libéristes (on les appelle comme ça) volent en fusion avec la nature. Il n’a été jamais été aussi facile de voler. C’est pour cela que c’est plus « un art » qu’un sport traditionnel. Après une belle balade à pied, vous ouvrez votre sac à dos, vous courez un peu dans la pente, la voile se gonfle et, peu à peu, vous porte. Cette seconde à laquelle vous [Bouger] ZeSTS Par Vincent Rondreux quittez le sol pour être enfin libre est inoubliable : vous devenez oiseau ! Pas de bruit, pilotage facile (une poignée dans chaque main pour tourner)… On peut en faire partout, sans limite d’âge. Même les personnes handicapées peuvent s’y essayer (programme Hand’Icare *) ! Pour pratiquer le vol libre, il faut juste : - être patient (attendre les bonnes conditions) ; - voler tôt le matin ou tard le soir (lorsque l’air est plus calme et les couleurs plus belles) ; - être humble et modeste vis-à-vis de la nature et de ses propres capacités ; - se renseigner auprès des libéristes du coin (c’est une race qui aime partager !) ; - apprendre* : un stage de 8 jours vous permettra de voler seul, sous contrôle d’un moniteur. Bons vols ! * voir la Fédération française de vol libre, www.ffvl.fr Gérard Feldzer est directeur du musée de l’Air et de l’Espace, au Bourget (93). CRAQUANTE, la bi-sCoT ! Mi-quad, mi-scooter, la Bi-Scot électrique est le premier quadricycle urbain léger sans permis. Idéal pour les vacances en famille pour sillonner, en chantant, les petites routes de campagne. www.bi-scot.com existe en plusieurs versions : à pédales, palmes, ou moteur électrique… Et si l’engin contient du plastique, une version plus écolo est à l’étude, avec ombrelle équipée de panneaux photovoltaïques ! Modèle « fun » à partir de 500 euros et 1 500 euros pour la version mer avec deux moteurs électriques. En vente sur www.levelaqua.fr. Renseignements : Vincent Serer, 06 08 24 51 68. [33] photos : dr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :