Néoplanète n°9 jui/aoû 2009
Néoplanète n°9 jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de jui/aoû 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 78,8 Mo

  • Dans ce numéro : Bixente Lizarazu planche sur l'écologie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
ECO KIDS éthiq’été Patagonia maintient son cap vers plus de produits éco-conçus. Côté haut, leurs tee-shirts (30 euros) sont tous en coton 100% biologique et sont recyclables à la fin de leur longue vie. Côté bas, les corsaires (49 euros) et boardshorts (45 euros), également recyclables, résistent à toute épreuve. Vive la boue, les taches et les acrobaties ! www.patagonia.com - N°lecteurs : 0805 98 00 12 À dévorer sAns fin « Il était plusieurs fois une forêt » Au début, il y a un oiseau qui porte une couronne. Après, il y a des oiseaux qui portent des couronnes, des chapeaux et puis, un jour, plus rien du tout. Un bel album sur l’exclusion, la tolérance et les différences, souligné par un graphisme des plus simples. D’Elisa Gehin, éditions Thierry Magnier, 13 euros. « Marcel, le cochon qui avait peur de se salir » Marcel est un gentil cochon, mais il ne se sent pas très proche des autres suidés. Alors que ceux-ci sont plutôt du genre à se vautrer dans la boue et à manger de façon peu délicate, Marcel, lui, ne supporte pas qu’une tache de quoi que ce soit salisse sa jolie peau rosée. De Frédérique Agnès et Arnaud Bouron, éditions Max Milo Jeunesse, 12 euros. « La Rançon des pirates » 2116. À la suite de dégâts écologiques, une grande partie du globe est recouverte d’eau, notamment l’Angleterre. Alors que la fille du Premier ministre se fait enlever par des pirates, la jeune Lily Melkun décide d’aller payer la rançon. Un grand roman d’aventure dont l’auteur fait partie de l’organisation les Amis de la Terre. D’Emily Diamand, éditions Michel Lafon, 14,95 euros. Par Fred Ricou www.leshistoiressansfin.com L’entrePrise, PAr teddy foLLenfAnt [24] PAPiLi C’est l’histoire d’une jeune femme, Lucile Bernadac, maman et entrepreneur qui, un jour, a voulu offrir à ses enfants des doudous éthiques… Pas des peluches fabriquées à la chaîne, quelque part en Asie ou ailleurs, mais de vrais doudous avec une âme, une qualité sociale et, derrière tout cela, de vrais projets humains : des revenus décents et garantis pour les petits producteurs de coton, des écoles pour leurs enfants, des entrepôts pour leurs coopératives, de meilleures conditions de travail et l’accession à l’autonomie pour les ouvrières en confection. Bref, ce que l’on appelle un véritable projet de développement durable, avec une gamme en coton équitable labellisé et certifié biologique (certification Ecocert). Des doudous destinés aux bébés, aux jeunes enfants et… aux bien plus grands ! Moi qui suis insomniaque, depuis que j’ai mon « Ti’Chat », je fais toute mes nuits, car je pense à ces familles qui peuvent vivre décemment grâce à Papili. L’achat, notamment, d’ânes ou de bœufs pour tirer les carrioles portant les récoltes de coton a contribué à diminuer la pénibilité au travail et, parallèlement, l’acquisition de ces animaux permet aux producteurs de continuer à recourir aux fumures organiques pour la culture de leur coton. Actuellement, le coton équitable et biologique des doudous de Papili est transformé en France dans des entreprises à taille humaine ; la marque envisage d’ailleurs de maintenir des relations durables avec ces sociétés françaises qui souffrent encore cruellement de la crise. La confection des doudous est confiée, dans le cadre d’échanges Nord/Nord (économie solidaire) à deux ateliers d’insertion de femmes en France et, dans le cadre d’échanges Nord/Sud (commerce équitable), à trois ateliers partenaires en Inde, employant des femmes et des hommes, dont certains sont handicapés ou socialement marginalisés. La distribution des doudous ? Près de 230 points de vente indépendants en France, en Suisse, au Japon, au Canada, aux États- Unis… Le site www.papili.org, original et clair, propose des informations pour les internautes de 7 à 77 ans sur les différents doudous, des liens vers les sites amis comme celui de Max Havelaar, un espace jeux pour les enfants avec des coloriages à réaliser, des musiques du monde. Un grand merci à Lucile Bernadac, qui soutient l’association « Main dans la Main » et s’investit pour les bébés et les enfants malades hospitalisés dans les Hôpitaux de Paris, en leur offrant des doudous. photos : dr - géraldine le guyader/kel epok epik ! - stephen rainer/www.sxc.hu - papili
L hestre -.loo,.,. n §" 6 ii E 1 ; ! l < :. ! 0 "l E 2 "' : all, " ii.., 6 l, ji 8l



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :