Néoplanète n°7 fév/mar 2009
Néoplanète n°7 fév/mar 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de fév/mar 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (199 x 269) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 70,5 Mo

  • Dans ce numéro : Nothomb, la nature d'Amélie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
[participer] ZESTS Pages réalisées par Vincent Rondreux Danone s’engage pour les zones humides Le 2 février a lieu la Journée mondiale pour les zones humides. Ces zones ont la capacité d’absorber le carbone et de ralentir le réchauffement climatique, comme c’est le cas de la mangrove, en bord de mer. Ce sont aussi des lieux qui conservent les ressources en eau pour le futur. Pour protéger ces précieuses aires naturelles, un fonds Danone pour la nature vient d’être créé. En finançant la restauration de zones humides, Danone compense ses émissions de carbone produites lors de l’emballage et du transport de ses produits. Ophélie Neiman Les interviews en image de Jean-François Bligny, directeur Environnement et Bernard Giraud, directeur DD de Danone sur www..fr De l’électricité en gel La société italienne Esco Energy Srl a mis au point un gel transformant les rayons du soleil en électricité ! Attendu dans le commerce en juin prochain, il sera appliqué entre les panneaux des fenêtres à double-vitrage. Et on lui promet une puissance de 100 watts par mètre carré, pour un coût compétitif. [4] L’humeur de Christophe Besse Vieilles branches ! On pensait jusqu’alors que les forêts accumulaient du carbone quand elles étaient jeunes, puis arrivaient ensuite à une sorte d’équilibre entre les émissions et les prélèvements de CO 2 dans l’atmosphère. Une étude, à laquelle a participé le laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE), a montré que les forêts anciennes peuvent continuer à stocker du carbone, entre 0,8 et 1,8 milliard de tonnes par an ! La destruction des forêts primaires, déjà très précieuses pour leur biodiversité, est donc d’autant plus grave.
BRAVO À• L’industrie française du verre d’emballage, qui a reçu un oscar de l’Emballage pour sa technique de « démélange », opération permettant de séparer, dans le verre à recycler, les débris blancs et les débris de couleurs. Cela évite le tri spécifique des différents verres de bouteille, ce qui se pratique dans certains pays du Nord. Le gisement français de verre d’emballage est estimé à 3,3 millions de tonnes. Plus d’une tonne de débris ne sont pas triés et finissent en décharge ou dans un incinérateur ! La biomasse, reine des énergies renouvelables Avec un objectif de 20% d’énergie renouvelable dans sa consommation en 2020, l’Europe fait figure de bon élève dans le monde. Mais quelle est la principale source de cette énergie ? Le solaire ? L’éolien ? Eh non : c’est, de très loin, la biomasse, à savoir principalement le bois et les agrocarburants (12,7 à 13,9%). Suivent l’éolien (3 à 3,2%), l’hydraulique (2,4 à 2,6%), le photovoltaïque (1,1 à 1,2%), le solaire thermique (0,9 à 1%), la géothermie (0,7%), l’électricité solaire thermique (0,2%) et l’énergie des océans (0,03%). Mais toutes ces énergies, qui auront malgré tout des taux de croissance importants, partent de très bas… Peut encore mieux faire. Source : EREC, European renewable energy council. Salon géant pour l’éolien Plus de 6 000 participants de 80 pays sont attendus du 16 au 19 mars, au parc Chanot à Marseille, pour l’Ewec 2009, la Conférence européenne de l’énergie éolienne. La plus grande opération du genre se déroule donc en France, où la filière entend implanter d’ici à 2020 une puissance de 20 000 mégawatts sur terre et de 5 000 mégawatts en mer. Un investissement de plus de 30 milliards d’euros, pour une perspective de 60 000 emplois. Dans la cité phocéenne, on prévoit 200 exposants sur 9 000 m² d’espace d’exposition : le plus grand Ewec jamais organisé. www.ewec2009.info Le festival Science Frontières.. qui met en relation chercheurs et grand public, accueillera Ameenah Gurib-Fakim, professeur de chimie organique, qui expliquera comment un savoirfaire ancestral pourrait devenir la clé d’un futur avec des hommes et femmes au service de la vie. Du 2 au 5 avril, à Marseille (13). www.sciencefrontieres.com Le programme et les images du festival sur www..fr Quand les gratte-ciel se reconvertissent en fermes Il y a du changement dans l’air : d’ici à quelques décennies, nos métropoles pourraient voir leur aspect radicalement transformé, et pour cause. On prévoit que, dans un demi-siècle, l’ensemble des terres cultivables ne suffira plus à nourrir les 8 milliards de terriens. Et si l’une des solutions consistait à déplacer la campagne en ville ? Le chercheur américain Dickson Despommier, professeur de santé environnementale, y croit dur comme fer. Il entend d’ailleurs faire pousser des « fermes verticales » au cœur des villes. Dans sa cité idéale, les gratte-ciel n’abriteront plus seulement des bureaux ou des logements, mais de véritables exploitations agricoles. Selon ses calculs, un immeuble de 30 étages pourrait nourrir jusqu’à 50 000 personnes ! En plus d’être « écolo », ces fermes urbaines, bâties autour du concept de développement durable, pourraient servir de modèle en devenant de véritables « centres d’apprentissage » du fonctionnement d’un écosystème basé sur un partage de ressources énergétiques limitées. Le concept, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, reste à l’état de projet. Mais New York, Seattle, Dubaï ou Las Vegas, s’y intéressent de très près. En France, le bureau parisien Soa Architectes travaille actuellement à une « Tour vivante » (photo ci-contre), une ferme-immeuble sur les Champs-Elysées, qui s’inspire de la vision futuriste de Dickson Despommier. Hélène Battaglia Plus d’infos : www.livingtower.new.fr et www.verticalfarm.com (site en anglais) [5] Plus d’infos ? www.neoplanete.fr dr/Illustration : Christophe Besse/Thao-Fotolia.com/Miguel Saavedra - www.sxc.hu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :