Néoplanète n°6 déc 08/jan 2009
Néoplanète n°6 déc 08/jan 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de déc 08/jan 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (201 x 271) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 68,4 Mo

  • Dans ce numéro : Léo prie pour un monde plus écolo.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
[participer] ZESTS B.A. ba LA poubelle du quartier 4 à 5 milliards de tonnes : c’est le poids de déchets que l’on produirait chaque année sur Terre ! Cela regroupe les déchets de l’agriculture, ceux du BTP, ceux des entreprises ou encore les déchets municipaux avec, en particulier, nos ordures ménagères. Mais il n’existe pas d’état des lieux mondial précis. « De façon générale, le manque de données fréquentes, cohérentes et fiables sur la production de déchets demeure un problème sérieux », regrette l’OCDE (1), qui publie régulièrement des statistiques. Dans la catégorie des déchets municipaux – comprenant notamment les poubelles collectées tous les jours par les éboueurs - les cinq plus gros producteurs par habitant [6] L’humeur de Christophe Besse recensés sont la Norvège (760xkg par an), les Etats-Unis (750kg), l’Irlande et le Danemark (740 kg), puis le Luxembourg (710 kg). La France arrive au 13 e rang avec 540 kg par habitant et par an (dont 350 kg pour les déchets ménagers), tandis que l’Inde et la Chine ne totalisent « que » 100 et 120 kg par habitant, mais de fortes hausses sont à prévoir. En Europe, ce sont la Pologne (250 kg), la République slovaque (270 kg) et la République tchèque (290 kg) qui produisent le moins de détritus par habitant. Dépassant actuellement 1,6 milliard de tonnes par an, le poids des déchets municipaux pourrait doubler d’ici à 2030. Le recyclage a encore de beaux jours devant lui ! Par VR. (1) Organisation de coopération et de développement économique. Sources : Perspectives de l’environnement à l’horizon 2030 (2008), Panorama des statistiques 2008, Données OCDE sur l’environnement 2007. Les Ailes pourpres Il était une fois un miracle qui se renouvelle chaque année : un million et demi de flamants roses se retrouvant sur les rives du lac Natron (Tanzanie), paysage lunaire transformé en croûte de sel sous une chaleur harassante, pour un bal extraordinaire, une parade amoureuse pleine de grâce. Suivra une colonie de bébés potelés et maladroits, qui devront défier la cruauté de la nature pour survivre. Des images époustouflantes, après douze mois de tournage exceptionnel, pour ce premier long-métrage du nouveau label de production Disneynature, dont la vocation est de produire de grands films sur les merveilles du monde. Par YB. A voir et à lire, Les Ailes pourpres, le mystère des flamants, en salle le 17 décembre ; livre publié aux éditions du Chêne, 29 euros. Shay Ganor/www.sxc.hu - Illustration : Christophe Besse
Monkey Business - Fotolia.com BRAVO À• McDonald’s, qui poursuit sa démarche en matière de développement durable, grâce à un programme en cours d’expérimentation dans deux villes pilotes, Dijon (Côte-d’Or) et Albert (Somme), visant à réduire les emballages abandonnés sur la voie publique. Ce programme est structuré autour de quatre axes de progrès : les emballages, le mobilier urbain dédié à la collecte des déchets, le ramassage des déchets abandonnés et la communication et la sensibilisation des clients.• Leclerc qui, associé à Alter Eco, lance une plateforme visant à mieux faire connaître les filières du commerce équitable et les bénéfices réels qu’en tirent les petits producteurs. Papier virtuel Le DD passe aussi par la technologie, comme en témoigne la société Bobine Mobile qui, via l’utilisation du système podcast, permet à chaque entreprise d’optimiser sa communication virtuelle en se passant du support papier. Plus d’infos sur www.bobinemobile.fr [7] DR - Illustration : Christophe Besse



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :