Néoplanète n°5 sep/oct 2008
Néoplanète n°5 sep/oct 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de sep/oct 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : Marion Cotillard comme vous ne l'avez jamais vue.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
[VOYAGER] Une grande fierté de Christophe Rat, le directeur de l’Agence régionale énergie Réunion (ARER), créée il y a huit ans pour développer les énergies renouvelables, ce sont les fermes « agrisolaires », dont les premiers exemplaires sont à l’étude. Sans faire concurrence à l’agriculture, des panneaux photovoltaïques recouvrent une serre en forme de tunnel, qui peut s’ouvrir et se fermer, comme une grosse bouche. « Quand un cyclone arrive, on ferme et cela abrite les cultures installées sous la serre, tout en limitant la prise au vent de la structure », explique Christophe Rat. Une technologie exportable Le système permet également de stocker l’énergie si on l’installe sur une pente, avec un plan d’eau en bas et un autre vers le haut. « Lorsqu’il y a beaucoup de soleil, une partie de l’énergie sert à faire remonter l’eau dans le bassin supérieur. Et lorsqu’il n’y en a [PRATIQUE] l’a vert circulation. le tram-train pour relier les villes entre elles (à partir de 2013), la route des tamarins à mi-hauteur dans la montagne, avec d’impressionnants ponts (livraison dès 2009), des véhicules électriques s’alimentant dans des stations photovoltaïques… grâce à ces projets, la pollution causée par les fameux embouteillages de la réunion pourrait un jour n’être qu’un mauvais souvenir… hQe. Jusqu’alors inexistante sur l’île, une réglementation thermique est prévue pour la fin 2008 avec, dès le départ, des niveaux ambitieux de consommation d’énergie. ici, en milieu tropical, la haute qualité environnementale (hQe) des constructions repose avant tout sur la protection contre le soleil et sur la ventilation. protection de la biodiversité. Depuis un an, une réserve naturelle marine protège, entre Saint-gilles et le sud de Saint-leu, les trois quarts de la barrière de corail de l’île. et un parc naturel assure la protection de 40% du territoire, notamment son massif montagneux et sa forêt sauvage. la France a proposé à l’Unesco d’inscrire ces superbes « pitons, cirques et remparts » sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité. réponse en 2009. plus assez, on peut continuer à avoir de l’énergie en turbinant l’eau ainsi stockée. Elle redescend dans l’autre bassin et ainsi de suite ». Le même concept est en projet sur un champ d’éoliennes. Ainsi La Réunion a-t-elle trouvé une solution pour résoudre le problème de l’intermittence de deux énergies renouvelables. Solution qui, bien sûr, « peut être Départs de paris, Marseille, toulouse, lyon. air austral. tél. : 0 825 013 012. ile de la réunion tourisme. a Saint-Denis, tél. : 02 62 21 00 41. a paris : 01 40 75 02 79. www.la-reunion-tourisme.com parc national de la réunion, tél. : 02 62 90 11 35. www.reunion-parcnational.fr Maison de la montagne et de la mer (randonnée), tél. : 02 62 90 78 78. www.reunion-nature.com [44] adoptée par d’autres milieux semblables au nôtre », précise Christophe Rat. prochain DéFi : l’énergie De l’océan Autre chantier d’avenir pour le directeur de l’ARER : l’énergie thermique des mers (ETM). Exploitant la différence de chaleur entre la surface et le grand fond de l’océan, cette énergie doit permettre de « sécuriser l’approvisionnement alimentaire ». En effet, l’eau froide que l’on va puiser à 1000 mètres de fond peut servir à alimenter la chaîne du froid nécessaire à la conservation. Compte tenu de sa richesse en nutriments, on peut également l’utiliser pour développer l’élevage de poissons marins. Trop beau pour être vrai ? A La Réunion, les tortues vertes ont été exploitées et éliminées. Quelques survivantes ont finalement été libérées dans l’océan Indien. Depuis trois ans, les tortues reviennent pondre sur l’île. Ça aussi, c’était un rêve… Pour en savoir plus : www.neoplanete.eu Néoplanète, vous aimez un peu, beaucoup, à la folie… Vous avez des choses à dire ? Donnez-nous votre avis sur votre magazine ! Pour cela, rendez-vous sur www.neoplanete.eu Fotolia : Patrick turPin/Patrick Pichard
Vincent RondReux ! Dans cette chambre quatre étoiles, on vous demande si vous voulez changer vos draps. Et les dosettes de savon ont été supprimées (à droite). Le développement durable, un nouvel art de vivre [45] [voyager] ZeSTS BULLETIN D’ABONNEMENT À retourner accompagné de votre règlement à : NÉOPLANÈTE - 14 impasse Carnot - 92240 MALAKOFF q OUI, je m’abonne à Néoplanète pour 25 e (participation frais postaux et de manutention) Je joins mon règlement par chèque bancaire ou postal libellé à l’ordre de Kel Epok Epik. (Montant pour couvrir les frais de traitement, de manutention et d’expédition). The besT one ! Le très officiel écolabel européen, comptant des dizaines de critères et symbolisé par une petite fleur verte aux symboles de l’Europe, s’invite désormais dans les hôtels. Plusieurs dizaines d’établissements l’arborent déjà en France, dont le très chic Best Western Etoile du Faubourg Saint-Honoré, à Paris. Pour l’obtenir, l’hôtel a établi un programme rigoureux : rénovation des 85 chambres sur trois ans, optimisation de la chaudière à gaz, ampoules basse consommation, chasses d’eau économiques, produits verts, formation permanente du personnel, bouteilles en verre consignées dans les minibars… Même les dosettes de savon ont été supprimées. La direction préfère offrir à ses clients des mousseurs limitant la consommation des robinets ! Un panda dans voTre gîTe Parmi les gîtes de France, certains sont plus écolos que d’autres. C’est le cas des 280 « gîtes Panda » : labellisés par le WWF, ils se trouvent - sauf exception - dans des parcs naturels régionaux. Ils permettent l’observation de la nature et la découverte du patrimoine. Et leur gestion doit être assurée par des propriétaires soucieux de l’environnement, s’impliquant dans le développement durable : énergie, tri des déchets… A découvrir et à sélectionner sur le site www.gites-panda.fr q Mme q Mlle q M. Nom : ————————— Prénom : ——————— Adresse : ——————————————————— ——————————————————————— Code postal : ————————— Ville : ———————————————————— E-mail : ———————————————————



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :