Néoplanète n°5 sep/oct 2008
Néoplanète n°5 sep/oct 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de sep/oct 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : Marion Cotillard comme vous ne l'avez jamais vue.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
[s’engager] [14] Frank rousseau
Cotillard Comme vous ne l’avez jamais vue Marion la (re)belle Il y a l’actrice Cotillard, celle qui fait tourner les têtes, de Paris à Hollywood. Il y a également Marion l’engagée, pour le bio, le commerce équitable, l’environnement. Sans cinéma. C’est frais, c’est vrai. Et elle ne regrette rien ! Propos recueillis par Frank Rousseau Vous avez la réputation d’être l’une des actrices les plus concernées par l’environnement. Comment êtes-vous devenue militante verte ? Ce sont mes grands-parents et mes parents qui m’ont inculqué le respect de la nature. Trier les ordures, ne pas laisser l’eau couler pour rien, pour moi, c’était aussi normal que dire « bonjour », « au revoir » ou « merci ». Cela faisait partie de mon éducation. En grandissant, j’ai voulu en savoir plus sur la façon de préserver cet environnement. Mais la vraie prise de conscience s’est déclenchée lorsque j’ai quitté la campagne, le Loiret plus précisément, pour m’installer en banlieue parisienne. C’est à ce moment-là que j’ai senti la colère bouillonner en moi. Pourquoi ? Parce que j’ai très rapidement constaté que les citadins ne se posaient aucune question sur leur façon de consommer. Qu’ils n’avaient aucune réflexion ou considération pour notre planète. [15] Combien de fois ai-je croisé des hommes et des femmes qui ne souciaient guère de la manière dont tel emballage allait être recyclé, tel produit nocif récupéré ou tel déchet incinéré ? Quelle a été votre première action éco-militante ? Devenue parisienne, je me suis intéressée à la manière dont l’eau du robinet était traitée, aux substances chimiques qui y étaient ajoutées. Je me suis rendu compte que les sociétés de traitement des eaux manquaient de transparence. Un jour, pour une émission de télé, j’avais demandé si je pouvais suivre un camion poubelle pour voir comment étaient recyclés nos sacs plastiques. Je n’ai jamais obtenu les autorisations ! Aux Etats-Unis, des stars comme Cameron Diaz militent de plus en plus pour que les Américains boivent l’eau du robinet. Qu’en pensez-vous ? C’est une bonne démarche, mais encore faut-il qu’on sache ce www.neoplanete.eu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :