Néoplanète n°4 jui/aoû 2008
Néoplanète n°4 jui/aoû 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de jui/aoû 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 14 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec Harrison Ford; Cameron Diaz, Steven Spielberg, Sigourney Weaver...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
[PRATIQUE] DR Se renSeigner Office de Tourisme de l’Inde, 13, boulevard HaussmannParis 9 e Tél. : 01 45 23 30 45 www.incredibleindia.org. FormalitéS Visa, d’une durée de six mois ou un an (50 euros) délivré par le consulat d’Inde en France. 20-22, rue Albéric-Magnard Paris 16e. Tél. : 01 40 50 71 71. À lire « Inde », éditions Gallimard, collection Bibliothèque du Voyageur « Inde du Sud », éditions Lonely Planet HôtelS S’y rendre Air France dessert Bangalore par 5 vols hebdomadaires au départ de Paris Charles-de-Gaulle. Réservations : 0 820 820 820 et www.airfrance.com. Les vols intérieurs sont assurés par les compagnies indiennes Jet ou Sahara Airways. [52] Pour organiSer votre Séjour Sur Place : La Maison des Indes, 7, place Saint-Sulpice – Paris 6e. Tél. : 01 56 81 38 38. www.maisondesindes.com. e-mail : info@maisondesindes.com. Cochin : Brunton Boat Yard, une alliance subtile d’élégance, de charme et de style colonial. 1/498 Fort Cochin, Tél. : 00 91 484 222 1461. e-mail : bruntonboatyard@cghearth.com. Chambres : de 170 à 250 euros. Periyar : Spice Village, au coeur des montagnes aux épices, un havre de fraîcheur due à l’altitude. Amalambika Road via Kimily, Thekkady, Tél. : 00 91 486 232 2314. e-mail : spicevillage@cghearth.com. Chambres : à partir de 170 euros Mararikulam : Marari Beach Resort, entre un antique village de pêcheurs et la plus jolie des plages. Allepey, Tél. : 00 91 478 286 3809. e-mail : mararibeach@cghearth.com. Chambres : à partir de 170 euros. Kumarakom : Coconut Lagoon, dans le cadre enchanteur de la lagune, au bord des fameux backwaters. Kumarakom, Kottayam, Tél. : 00 91 481 2525 834. e-mail : coconutlagoon@cghearth.com. Chambres : à partir de 150 euros. www.neoplanete.eu
DR Le Marais du Vigueirat, Cette terre du bout du Rhône cache un projet pilote européen. Nom de code : Promesse Life. « Au Marais du Vigueirat, nous avons en fait réalisé ce que tout le monde va être obligé de faire dans le futur », résume le directeur du site, Jean-Laurent Lucchesi. Car ici, tout est organisé selon des cercles vertueux où l’on valorise le produit local. L’isolation des bâtiments (accueil, hébergement de scientifiques, locaux utilitaires…) a été renforcée par des coffrages extérieurs en bois remplis de roseaux, ramassés et broyés sur place. Une chaudière à bois brûle des copeaux provenant de l’élagage. Elle vient complèter une installation de panneaux solaires pour l’eau chaude et un puits romain (un système millénaire de ventilation souterraine) pour la circulation de l’air. Près de 100 m² de panneaux photovoltaïques ont aussi été installés sur un toit et une éolienne sortira de terre cette année. L’eau de pluie glisse des toitures vers des cuves qui alimentent les WC et le futur jardin botanique. Et bientôt les véhicules seront électriques. Sans oublier des toilettes sèches, une station d’épuration fonctionnant avec des roseaux et, bien sûr, le recyclage des déchets : espaces de tri, mini-déchetterie, compost de déchets verts… Autre volet de cette stratégie : la sensibilisation. Ici, chacun pèse ses déchets et privilégie les économies : ampoules basse consommation, réducteurs de jets pour les robinets, chasses d’eau à double débit… Des bornes expliquent aux visiteurs la notion d’empreinte écologique. Des écoliers réalisent des poubelles parlantes. Le festival Envies Rhônements rythme les étés. On accueille des futurs gestionnaires de parcs naturels. Enfin, pour pallier le surcoût de gaz à effet de serre dû aux 100 000 visiteurs potentiels (contre 20 000 actuellement), Jean-Laurent Lucchesi a conscience qu’il faut remplacer autant que possible l’avion [53] [voyager] ZeSTS laboratoire du futur Comment développer un projet touristique ambitieux, tout en réduisant au minimum son empreinte écologique ? Exemple en Camargue, près d’Arles, dans une future réserve naturelle nationale, qui devrait accueillir 100 000 personnes par an. Par Vincent Rondreux et la voiture par le train et le bus. Mais une telle ambition dépasse sa seule bonne volonté. En attendant, il veut mettre en place une navette fluviale fonctionnant à l’énergie solaire pour accéder au marais à partir d’un parking plus éloigné que l’actuelle aire de stationnement. C’est ce qu’on appelle avoir de la suite dans les idées… QuElQuEs ChiffREs• 286 espèces d’oiseaux et des centaines de chevaux et taureaux ; • un site de 1000 hectares, propriété du Conservatoire du littoral ; • un projet de plus de 2 millions d’euros, soutenu par l’Europe, la Région PACA, l’Adème, la ville d’Arles et différentes institutions locales. Renseignements : 04 90 98 70 91 www.marais-vigueirat.reservesnaturelles.org. Entrée libre. Visites guidées (à pied ou en calèche) payantes.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :