Néoplanète n°4 jui/aoû 2008
Néoplanète n°4 jui/aoû 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de jui/aoû 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 14 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec Harrison Ford; Cameron Diaz, Steven Spielberg, Sigourney Weaver...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
[VOYAGER] jungle à peine domestiquée. Le lieu affiche une sublime simplicité, reflet de la philosophie de ceux qui l’ont créé. Bâti en 1992, il est l’un des fleurons du groupe CGH Earth Experience Hotels (pour « Clean, green, heathly earth », littéralement « Pour une terre propre, verte et saine »), fondé à la fin des années 1980 par la famille Dominic, grande dynastie du Kérala qui s’est révélée être une pionnière de l’écotourisme. Comme les autres établissements du groupe, le lieu, un véritable paradis, est dédié à la santé et au bien-être par une alimentation basée sur les légumes, cultivés dans le potager impeccablement tracé et dans les fermes de la région, et par une pratique très sérieuse de l’ayurveda. Les massages aux huiles et plantes – adhayanga qui se pratique à quatre mains, relaxant, pichauli, rajeunissant,udvartana, amincissant, kansu, pour améliorer le sommeil, nasya favorable au développement de la mémoire… - sont complétés par des bains de vapeur ou aux extraits de fleurs, des purges et lavements détoxifiants et par des sessions de yoga et de méditation. Le rythme se veut différent, tout entier tourné vers la sérénité. Ici, tout est suggéré, rien n’est imposé. Le paysage est tout autre, le lendemain, lorsque la route redescend plein sud vers la plaine côtière. L’eau est partout, les « backwaters » formant un dédale infini de canaux, de baies et de lacs. Le sampan de roseau tressé, fendant les nappes parme de jacinthes sauvages, glisse sur l’eau et conduit à [50] Pionnière de l’écotourisme, une famille du Kérala a créé des hôtels resPectueux de l’environnement.
Backwaters, villes bigarrées, plantations étonnantes et nature luxuriante... Le Kérala s’affiche dans toute sa beauté. Coconut Lagoon, également labellisé « CGH Earth Experience Hotels ». Même luxe discret et essentiel. Autre architecture respectant le style local où dominent bois de rose et pierre. Une réserve est consacrée aux poissons, un jardin aux papillons. Quelques vaches et quarante espèces de libellules entretiennent la biodiversité. Une centaine de panneaux solaires servent à chauffer et à éclairer le site. Basé sur le recours à une bactérie aérobie, un processus permet de transformer les déchets en gaz qui alimente les cuisines. L’eau est systématiquement recyclée, les résidus agricoles transformés en compost. À Allepey, le voyageur embarque sur un « kettuvallam », un de ces bateaux ventrus en bambou et nattes de palme qui transportaient autrefois le riz. Commence alors, accompagné par les chants montés des temples hindous et des églises, dans le brouhaha et les joyeux palabres qui résonnent des rives, un périple magique et impromptu. Ultime étape du voyage, Mararikulam, avec sa plage infinie de sable blanc, ses alignements de cocotiers et quelques jolies barques échouées. Lorsque le ciel n’est plus qu’une mosaïque d’étoiles, les yeux se perdent sur l’océan ourlé de blanc par la lune. Alors, l’immersion dans la nature semble totale. Une réserve poUr les poissons, Un jardin poUr les papillons... la biodiversité est préservée. [51] www.neoplanete.eu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :