Néoplanète n°4 jui/aoû 2008
Néoplanète n°4 jui/aoû 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de jui/aoû 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 14 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec Harrison Ford; Cameron Diaz, Steven Spielberg, Sigourney Weaver...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
[participer] ZeStS Des réunions « Tupperware » green Aux Etats-Unis, le mouvement « EcoMom Alliance » (1) réunit à ce jour 11 000 mères au foyer américaines, qui se retrouvent autour d’un verre de vin (bio, évidemment) pour parler couches lavables, détergents biodégradables et recyclage. Alors qu’à la tête du pays, les engagements pour lutter contre le changement climatique peinent à se concrétiser, les EcoMom sont de plus en plus nombreuses à surfer et chater sur les sites Internet et blogs, pour s’échanger leurs conseils d’achats et pratiques responsables. Quand on sait que les femmes influencent ou contrôlent 80% des achats domestiques (d’après une enquête du Boston Consulting Group), l’impact d’une telle initiative n’est pas négligeable. En France, 85% des personnes interrogées à l’occasion du Salon Planète durable, considèrent que « les produits verts et écologiques constituent plus qu’une nouvelle mode qui passera comme les autres ». Pour autant, 64% d’entre elles les trouvent encore trop chers et la moitié doute de la véracité des promesses énoncées. La révolution verte est en marche, mais passera nécessairement par de nouveaux modes de consommation plus responsables. Et si on s’y mettait ? (1) www.ecomomalliance.org. Julie Renauld www.eco-life.fr le plasTique en chiffres• 25 bouteilles en plastique suffisent pour fabriquer une veste polaire• 450 flacons plastiques (gel douche, shampoing, etc.) permettent de réaliser un banc de trois places• 1 tonne de plastique recyclée économise 700 kg de pétrole Tours à hélices Le premier bâtiment au monde intégrant des turbines éoliennes géantes a été inauguré ce printemps. Où ? Au World Trade Center de Bahrein, au Moyen-Orient. Les trois hélices, d’une trentaine de mètres de diamètre, se trouvent entre deux tours spécialement étudiées. Elles doivent fournir 11 à 15% de l’énergie de cet édifice culminant à 240 mètres. V.R. [16] Écolo rigolo Ça gazouille pour les pouleTs chinois Pékin investit massivement dans la production de biogaz à base d’excréments de volaille. Ces déjections dégagent du méthane, un gaz qui permet de faire fonctionner des générateurs au lieu de se disperser inutilement et d’accroître l’effet de serre. La Chine envisage d’ouvrir 4 700 usines de grande taille d’ici à 2010 pour alimenter près de 40 millions de foyers chinois. S.A. (source Newsweek) laura panduru/chris chidsey/Michal KoralewsKi/Jay siMons/François leFebvre
la chronique d’allain Bougrain dubourg Stop aux lâcherS de ballonS ! Un bocal rempli de débris de ballons gonflables. À travers cette image esthétisante, l’association Robin des Bois alerte contre le lâcher de ballons. En France, un million de ballons en latex s’envolent chaque année dans le ciel pour célébrer diverses causes. 70% montent en quelques heures et explosent à 8 km audessus du sol pour finir, le plus souvent, leur vie en mer. Les gravelots en picorent les déchets et en meurent souvent, étouffés. Alors cet été, pour le 14 juillet, vous savez ce qu’il vous reste… à ne pas faire ! Alexia Guggémos bravo à Coca-Cola, qui poursuit son engagement dans l’optimisation de nos ressources naturelles, principalement de l’eau, en axant sa stratégie autour de trois axes : • réduction de la quantité d’eau utilisée pour la production des boissons du groupe (1,45 litre d’eau pour produire 1 litre de Coca-Cola, contre 2 litres il y a dix ans) ; • recyclage de l’eau issue des processus de fabrication ; • reconstitution des réserves d’eau artificielles via des projets ciblés. Par ailleurs, Coca-Cola collabore, avec le WWF, à des projets pilotes, visant notamment à la préservation des espèces vivantes et à une meilleure gestion de l’eau dans l’entreprise. « Vers plus de respect pour les animaux ? La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés par la manière dont elle traite les animaux », disait Gandhi. Dans ce domaine, la France ne mérite sûrement pas le podium. Suite à la pression de nombreuses associations, Nicolas Sarkozy a sollicité Michel Barnier, ministre de l’Agriculture et de la Pêche, pour créer les rencontres « Animal et société », ambitieux projet qui risque, je crains, d’accoucher d’une souris. Au chapitre des avancées : le droit devrait enfin prendre en compte l’existence de nos voisins de planète, les animaux. Absents du Code civil, puisque considérés comme un bien, ils devraient figurer à part entière dans les textes. En vérité, cela ne changera pas grand-chose car, par bonheur, l’arsenal du Code pénal est largement répressif. Les courses de taureaux devraient être interdites aux mineurs. Une revendication qui aura le désavantage de pérenniser le principe de la mort en spectacle. Paradoxalement, c’est l’Espagne qui donne le bon exemple en désengageant, de façon progressive mais spectaculaire, les villes taurines. Concernant les combats de coqs, on garde les bonnes vieilles habitudes. Même chose pour l’élevage en batterie. Dans les forêts, on continuera de s’adonner au déterrage des blaireaux, pour le seul plaisir de l’art. Sans penser aux souffrances endurées par ces animaux, protégés dans de nombreux pays européens. Les foires aux chiens unanimement condamnées ? Rien ne prouve qu’elles disparaîtront ! La présentation des chiots dans les vitrines des animaleries est désormais interdite en Autriche et en Belgique. Mais la France fera-t-elle de même ? Rien n’est moins sûr. L’État, contrairement à d’autres, s’est bien gardé de condamner officiellement la chasse aux bébés phoques ou le tragique abattage des éléphants en Afrique du Sud. Il est vrai que si, en plus, nous donnions des leçons … [17] www.neoplanete.eu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :