Néoplanète n°35 jun/jui/aoû 2013
Néoplanète n°35 jun/jui/aoû 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35 de jun/jui/aoû 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (185 x 245) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 67,8 Mo

  • Dans ce numéro : Alain Souchon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
les sites à ne pas manquer• Le Puy de Dôme accessible l’été par un train à crémaillère électrique, il offre une magnifique vue panoramique sur l’ensemble volcanique du haut de ses 1 465 m d’altitude. né il y a 12 000 ans, il a fait l’objet d’un culte fervent de la part des arvernes, puis des gallo-romains qui, au i er siècle de notre ère, le couronnent du temple de mercure, dont on peut admirer les vestiges.• Le lac Pavin un sentier fait le tour de ce lac d’origine volcanique situé à 1 197 m d’altitude. il est né il y a seulement six mille ans, lors d’une explosion due à la rencontre d’une nappe phréatique et d’une montée de lave, quand une partie du flanc nord du puy de montchal fut pulvérisée.• Le Puy de Sancy ce stratovolcan, culminant à 1 886m, n’est pas surmonté d’un cratère, mais constitué de plusieurs volcans imbriqués les uns dans les autres et dont les phases d’éruption n’ont pas été simultanées. c’est le plus haut sommet du massif central, ce qui permet d’observer les monts du cantal, de la chaîne des puys, du mézenc et du Forez.• Le volcan de Lemptégy en plein cœur du parc naturel des volcans d’auvergne depuis 30 000 ans, il se démarque de ses « voisins » de la chaîne des puys, en permettant la découverte de son anatomie mise à nu. on explore ainsi ses bombes, ses cheminées…• Vulcania ce parc à thème, creusé dans la roche volcanique, est unique. il propose des attractions, des films, des parcours interactifs et des expositions. 44/Néoplanète 35 - été 2013 voyager La biodiversité est riche dans cette région ; nombreuses sont les espèces animales et végétales qui cohabitent : chevreuils, blaireaux, hermines, loutres, chats forestiers… À l’automne, on peut même y observer de nombreux oiseaux car les volcans sont sur une ligne de migration. Pour Rémi Lafont, garde nature au Parc naturel régional des volcans d’Auvergne, cette candidature au patrimoine mondial de l’Unesco ne menace ni la faune ni la flore, à condition d’encadrer les randonnées pédestres et de contourner certains passages, pour éviter la surfréquentation, les sols volcaniques étant fragiles et supportant mal un piétinement trop fréquent. Quelles spécialités déguster ? plat traditionnel de l’aubrac, l’aligot est une purée de pommes de terre mélangée à de la crème et de la tome fraîche. la truffade, elle, est préparée avec du cantal et des rondelles de pommes de terre. connaissez-vous la pompe aux pommes ? cette tarte rectangulaire, au drôle de nom, était autrefois confectionnée dans des fermes. deux pâtes, feuilletées ou brisées, entourent les fruits qui deviennent fondants à la cuisson. cantal, saint-nectaire, fourme d’ambert, bleu d’auvergne… la région est un paradis pour les amateurs de fromages. la route des fromages aop d’auvergne les mènera chez les producteurs, dans les fromageries-laiteries et chez les affineurs. plus d’infos sur le site www.fromages-aop-auvergne.com + un nouveau volcan pourrait apparaître ! écoutez l’interview
PhotoS : JeAn-Pierre VoiLheS - ShUtterStoCK - Pierre SoiSSonS voyager Les volcans d’Auvergne servent de « terrains de jeux » aux scientifiques. Le Puy de Dôme accueille un observatoire où sont menées des recherches sur les nuages, les polluants et les nanoparticules que l’on respire. Le laboratoire Magmas et Volcans, installé à Clermont-Ferrand, abrite, quant à lui, un laboratoire de volcanologie expérimental où sont étudiés les écoulements pyroclastiques, afin de simplifier le système naturel des volcans. Il y héberge aussi un laboratoire de volcanologie numérique qui modélise sur ordinateur ces écoulements et analyse les phénomènes de terrain. Qui ne pense pas à l’eau de Volvic, dont l’emblème est le Puy de Pariou, lorsqu’on évoque les volcans d’Auvergne ? La chaîne des Puys fait barrage au vent d’ouest, oblige les autres à monter, à se refroidir, à former des nuages et, donc, à pleuvoir. Cette pluie s’infiltre directement dans le sol et, au cours d’un cheminement souterrain, elle capte de précieux minéraux. Autrefois, cette eau descendait jusque dans les villes, comme à Clermont-Ferrand, mais avec le développement urbain, ce n’est plus possible. Pour la chercher, il faut désormais aller à la source, y faire des forages et creuser des galeries. du volcanologue Pierre Boivin sur www.neoplanete.fr Néoplanète 35 - été 2013/45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :