Néoplanète n°3 avr/mai 2008
Néoplanète n°3 avr/mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de avr/mai 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : Jim Carrey est fan de Néo Planète.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
[VOYAGER] ZESTS Allez zoo ! Mettre des animaux dans des zoos pour les sauver de la disparition : paradoxe ou nécessité, les avis sont partagés. C’est en tout cas la mission de la Fondation Pal Nature, qui agit pour la conservation de la biodiversité, en accueillant notamment les espèces animales sauvages et en assurant la protection de leur habitat naturel. Le tout dans des bâtiments écologiques en bois et chanvre, avec chauffage au bois pour les animaux. Cette entité du Parc d’attractions et animalier, situé en Auvergne, est déjà connue pour son aide à la protection et à la reproduction des oiseaux marins menacés de pollution marine en Afrique du Sud, ou du gibbon en Indonésie, via la création de réserves naturelles. Pas bête du tout ! S.A. Fondation le Pal nature, Saint-Pourçain-sur-Bresbre, Dompierre-sur-Bresbre (03). www.lepal.com BRAVO À Projects Abroad et ses missions en Afrique, Asie ou Amérique latine, qui permettent à des volontaires de progresser dans leur développement personnel en s’inscrivant dans un projet de solidarité nationale. S.A. www.parenthese-utile.org [52] Tourisme durable dans le Massif central Les dix parcs naturels du Massif central affichent désormais les couleurs d’un tourisme vert. Depuis 2002, cette magnifique région, qui s’étend sur près de 80 000 km 2, s’est engagée dans la mise en œuvre de la « charte européenne du tourisme durable dans les espaces protégés ». Le but ? Concilier les ressources naturelles, culturelles et sociales, le développement économique et l’épanouissement des hommes qui vivent, travaillent ou séjournent au cœur de ces sites. S.A. www.parcs-massif-central.com Week-end au vert et en vert Désormais, le séjour éco-responsable à Londres est garanti par un label municipal. Vous pourrez ainsi dormir dans un hôtel soucieux du tri des déchets, assister à un concert dans une salle attentive à sa consommation d’électricité… Les établissements qui s’acquittent d’un écobilan, moyennant une redevance de 350 à 750 annuels, peuvent se prévaloir de leur verte conduite auprès des touristes, de plus en plus nombreux dans la capitale britannique à l’approche des Jeux olympiques. Parmi les premiers signataires de la charte figurent le très prestigieux hôtel Ritz, le presque bicentenaire zoo de Londres et l’O2 Arena, grandiose salle de spectacle du quartier de Hammersmith. A.C. Londres se met au tourisme éco-responsable.
alessandrolibrandi - sxc.hu./R.Etienne/Item-Huttopia FICHE PRODUIT Un voyage dans un pays du Sud Quelles sont les conséquences de nos envies de tourisme ? Par Elisabeth Reiss, agence Ethicity, www.ethicity.net ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX Impacts négatifs - Émissions de gaz à effet de serre : transport en avion (par exemple, un aller-retour Paris/Rio de Janeiro génère 4 tonnes équivalent CO 2), déplacements sur place, ressources pour l’entretien des véhicules ; - Consommation non raisonnée par les hôtels : en énergie, via le chauffage, la climatisation. Le tourisme mondial annuel consomme autant d’énergie qu’un pays comme le Japon ; en eau (arrosage, piscines, lessives,…). L’arrosage d’un terrain de golf en Thaïlande consomme autant d’eau que 60 000 habitants locaux par an ; - Gestion des eaux usées ; - Traitement des déchets dans des pays qui n’ont pas de système de tri (le tourisme annuel mondial produit près de 5 millions de tonnes de déchets par an) ; - Fabrication d’objets artisanaux issus de produits en voie de disparition (bois, ivoire). Impacts positifs : - Préservation de la biodiversité et des paysages qui permettent de développer le secteur du tourisme. Ainsi, au Costa Rica, les espaces protégés représentent près de 26% du territoire. ENJEUX SOCIAUX Impacts négatifs - Conditions de travail des salariés dans les hôtels par exemple, où les emplois ne sont pas toujours déclarés. Impacts positifs : - Création d’emplois ; - Apprentissage de langues étrangères. ENJEUX SOCIÉTAUX : Impacts négatifs - Comportement de certains Occidentaux : tourisme sexuel, non-respect des cultures, des religions, des traditions (la Thaïlande attire chaque année 10 millions de touristes ; le chiffre d’affaires lié au tourisme sexuel représenterait 12% du PIB). Impacts positifs : - Découverte d’autres cultures, contacts avec l’étranger. ENJEUX ÉCONOMIQUES : Impacts négatifs - Risque de dépendance, avec de lourdes conséquences lorsqu’un pays est soudainement fermé au tourisme (comme la Mauritanie, depuis le début de l’année) ; - Répartition de la richesse au profit d’un secteur. [53] À la belle étoile Porteur de l’esprit campeur, Huttopia vient d’ouvrir un camping au cœur d’une forêt domaniale à Font-Romeu, dans les Pyrénées-Orientales. Un projet du même type est en train de voir le jour dans le Perche, en pleine forêt de Senonches. Et pour les globe-trotters, Huttopia offre la possibilité de bivouaquer sous des tentes « toile et bois », au cœur des parcs nationaux du Québec. S.A. www.huttopia.com Impacts positifs : - Création de zones de développement locales : routes, accès à l’électricité, à l’eau, et donc à l’hygiène ; - Le tourisme annuel mondial représente 11% du PIB mondial et emploie 200 millions de personnes ; - Valorisation et protection de nombreux espaces naturels ; - Transferts de richesse et économie induite : alimentation, services. QUE FAIRE ? - Lire avec attention les chartes d’engagement des voyagistes ; - Choisir des tours opérateurs certifiés (ATR, Clé verte, etc.) ; - Privilégier les éco-lodges et les hôtels certifiés ISO 14001, compenser ses émissions de gaz à effet de serre en finançant des projets de reforestation ou de transfert de technologies propres dans des pays en développement. Plus d’infos : www.actioncarbone.org www.climatmundi.fr www.co2solidaire.org Union nationale des associations de tourisme, reconnue d’utilité publique, regroupant les principales associations et organismes à but non lucratif de tourisme français (www.unat.asso.fr) Sources : climatmundi.fr ; UNEP ; diplomatie.gouv.fr ; tourisme-durable.net www.neoplanete.eu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :