Néoplanète n°3 avr/mai 2008
Néoplanète n°3 avr/mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de avr/mai 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : Jim Carrey est fan de Néo Planète.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
[VOYAGER] Stockholm, les bicyclettes suédoises Les champs de blé se balancent au gré de la brise marine et la mer Baltique renvoie les rayons d’un soleil scandinave. Le chemin est agréable et le vélo roule sans effort sur l’île de Birka, si sauvage. Débarqué en début d’après-midi d’un caboteur tout blanc, on profite de la nature avec bonheur. À une petite heure de là, Stockholm se visite aisément sur deux roues. Un château de bois posé sur l’eau, de style baroque tardif, où chaque année sont décernés les prix Nobel. On pose sa bicyclette sur un banc pour découvrir la vieille ville sur l’île de Gamla Stan. Le quai de Strömg se dévale à belle vitesse. Un drakkar de bois y rappelle la vocation mar itime [46] des descendants des Vikings. Les cyclistes se saluent, heureux. Les jours d’hiver sont si courts et froids que le printemps semble une fête quotidienne. Vélo à la main, on grimpe les ruelles du centre historique. La grand-place du marché est somptueuse, demeures patriciennes aux couleurs pastels, terrasses ensoleillées où l’on se presse, musée dédié à l’inventeur de la dynamite, Alfred Nobel, paradoxalement militant de la paix dans le monde. On flâne au hasard d’échoppes colorées, proposant artisanat de bois et colliers d’ambre, avant de repartir d’un coup de pédale. Un pont de pierre surplombant l’onde et c’est Nybroplan, une île infime où semblent s’être donné rendez-vous l’art et la culture suédois. Le design des années 1960, des sculptures du XVIII e siècle, des statues de bronze ponctuant les ruelles pavées, que l’on découvre dans un heureux silence, ponctué de temps à autre par un joyeux tintement de sonnettes. Car à Stockholm, on se promène partout… à bicyclette.
Rome, la dolce vita à vélo Cape noire au vent, cornette blanche sur la tête, trois bonnes sœurs, guillerettes, pédalent en cadence aux alentours du Vatican. Rome que l’on croyait trop urbaine, noyée dans les fumées des automobiles et des Vespas tonitruantes, retrouve le calme le temps du week-end. La ville se révèle même facile à pratiquer, tranquille, aérée. Via del Fico, pas une voiture. Les ruelles où l’on se perd, via della Pace aux alentours de la piazza Navona semblent dédiées à la balade cycliste. Seul danger : quelques fils où parfois sèchent des draps, immaculés. Bien en selle, on file prendre l’air dans l’un des plus beaux jardins de la Ville éternelle. La villa Borghèse au cœur du parc éponyme, est un régal architectural. La flore y est extraordinaire. Senteurs de Méditerranée et d’Afrique, couleurs chatoyantes ou discrètes. On imagine Charles Trenet y composer les premières strophes de son Jardin extraordinaire. La ville aux Sept Collines porte bien son nom : ça monte et ça descend mais - miracle en la ville papale - les vélos contemporains comportent tant de vitesses, que l’on se prend pour Eddy Merckx. Il faut bien cela pour aller jusqu’à la fontaine de Trévise, y lancer une pièce, faisant vœu de voir apparaître Anita Ekberg, sous les yeux d’un Mastroianni charmé, en souvenir du légendaire film de Fellini. Raphaël, tout proche, se repose au Panthéon. Le Caravage s’expose, à la galerie des Arts antiques. On croit soudain voir passer un char antique ; ce n’est qu’une voiturette à pédales, conduite par un couple de Japonais. Ils s’arrêtent ici et là, consultent les cartes des restaurants en terrasse. Une bruschetta divine, un sorbet au pamplemousse. Quelques jeunes femmes, à l’élégance unique, toute italienne, semblent voler, tel un songe, sur leurs bicyclettes rouges. À Rome, la dolce vita est plus qu’un mythe : c’est une réalité. [47] www.neoplanete.eu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :