Néoplanète n°3 avr/mai 2008
Néoplanète n°3 avr/mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de avr/mai 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : Jim Carrey est fan de Néo Planète.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
[PARTICIPER] ZESTS LES REQUINS NOUS VEULENT DU BIEN C’est ce qu’entend prouver le documentariste canadien Rob Stewart à travers son film Sharkwater (1). « Les requins jouent un rôle capital dans le maintien de la biodiversité des océans. Ils sont notre réserve d’oxygène », insiste-t-il. S’il n’est qu’un maillon des écosystèmes marins, le requin est ainsi capital par sa position terminale dans la chaîne alimentaire : en effet, il maintient la « bonne santé » évolutive des populations des proies dont il se nourrit. Sa disparition modifierait considérablement les rapports dominants entre les espèces, et augmenterait leur compétition. Par ailleurs, la surpêche qui, avec le déclin des espèces supérieures, vise les maillons inférieurs provoque un glissement vers le bas de la chaîne alimentaire. En clair, si nous ne voulons pas finir par manger du plancton, des méduses ou des vers marins dans les années à venir, préservons le roi des prédateurs ! Et Rob Stewart de fustiger le shark finning, qui consiste à capturer des requins pour leur trancher les ailerons (dont la cuisine asiatique raffole) et à les rejeter, agonisants, à la mer… Une pratique qui constitue la cause la plus importante du déclin des requins. Une soupe chinoise après le ciné ? Oui, mais aux vermicelles alors… Aline Cochard (1) Sharkwater, de Rob Stewart, en salle le 9 avril www.sharkwater.com Une méthode pour travailler à un monde meilleur ? Placer son épargne sur des supports qui privilégient le développement sociétal de l’économie et l’environnement. Tout d’abord, il suffit d’orienter son épargne long terme sur une assurance-vie ou sur un compte-titre, vers des fonds qui concilient ce qui est apparemment inconciliable : « l’économiquement rentable » et le « socialement acceptable ». C’est le monde de l’investissement socialement responsable. Pour les obligations gouvernementales de son portefeuille, Dexia Ethique Gestion Obligataire porte une attention particulière au respect des principes démocratiques, et à l’adhésion aux grands traités internationaux. La part actions est composée de titres émis par des entreprises choisies selon les critères du développement durable. Toute entreprise qui viole l’un des principes du pacte mondial des entreprises est exclue du portefeuille. La gestion du fonds interdit certains secteurs controversés : armement, énergie nucléaire, pornographie, tests sur les animaux, OGM, et activités sous régimes totalitaires. Il est aussi possible d’investir son épargne dans des fonds thématiques dédiés à l’environnement. Le fonds commun de placement BMG Environnement, par exemple, dans le cadre d’une allocation dynamique, s’investit dans des secteurs comme la bio-énergie, le traitement des déchets, le traitement de l’eau, l’énergie solaire ou l’énergie éolienne, tout en recherchant à moyen ou long terme un rendement supérieur à l’indice de référence. Enfin, pour les épargnants qui souhaitent privilégier les organisations humanitaires, les fonds solidaires redistribuent une partie des bénéfices à des associations. Gagner de l’argent en respectant de façon durable la planète et l’être humain, voilà une idée qui a de l’avenir ! Jean-Louis Bézert Pour en savoir plus L’agence des acteurs du développement durable, http://www.financer.cdurable.com Mail : epargne_3d@yahoo.fr RETROUVEZ NÉO PLANÈTE... À PARIS Forum du commerce équitable, 25 et 26 Avril à la Villette : présentation de deux silhouettes mode. Conférence de presse de Natura, le 3 avril, à 19h, mairie du 6 e arrondissement. Le leader des cosmétiques naturels au Brésil a en effet choisi la France pour s’implanter en Europe. Avec la participation de Yolaine de la Bigne. Exposition « Biodiversités, nos vies sont liées », du 22 mai au 30 septembre, au Muséum d’histoire naturelle (voir p.28 et sur neoplanete.eu) Salon du développement durable, du 10 au 13 avril, Paris Expo, porte de Versailles. Festival Ménilmontant, capitale de la musique équitable et écologique, du 19 au 25 mai. Rendez-vous à la Roulotte solaire, place Ménilmontant, dans le 20e. DANS LE GERS ÉPARGNEZ POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ! [10] Shell-Eco marathon, du 22 au 24 mai, au circuit de Nogaro (32). Participation de l’Urban-Concept, la voiture de l’AFORP soutenue par Néo Planète (voir p.43). À MARSEILLE. 24 e Festival Science frontières, du 2 au 5 avril, au palais du Pharo. Participation de Yolaine de la Bigne, le 4 avril, à une table ronde sur le thème « J’ai choisi une vie durable ». DR
PUIU-CDIIIIUIIIDUE',, LES LAMPES A ECONOMIE D'ENERGIE..• NE LES JETEZ PLUS, ELLES SE RECYCLENT 1 Êcotogjque.s et économiques, les lampes a économie dênergîe ont toutes tes qualités pour vous séduire. Et ce n'est pas tout. el les sont recyclables ! Plus d'un foyer sLir deux : en utilise déjà el ce nombre est en hausse constante. En les choi sissant pour votrelntérhaur. puis en tes recyclant. vous faites un geste pour f environnement. Pour vous convaincre, toutes l es r• ponse-s ault questions que vous vous posez sur les lampes à économie d'énergie.\En les utifisant, je fais vrajmtnt un geste pour t'environnement ? C'est S.Ur 1 Elles consomment 5 tQis mllittS d'it.qut les ampoulès <1 filament. Cc q:ui"Téduit d'arl'intlc:s érlissîons de gaz à effet èe serre. Mal aussl dlh:duœ11t 10 fols plu longtemps. dMIS lint tcrit fM ! rt ; IÎptn\e. ri} recyliJ ! ! l-IU... 1'91111üUIN. 1 f j i ! i i• ! 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :