Néoplanète n°23 octobre 2011
Néoplanète n°23 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 27,8 Mo

  • Dans ce numéro : Brigitte Bardot, la lutte anti-fourrure.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
| voyager au pays des animaux - spécial fourrure La chronique de Marie-Christine Favé Par exemple, c’est sous terre, dans un lieu sombre et étroit, que le renard se sent en sécurité. Dans sa cage éclairée artificiellement, ouverte à tout vent, avec des congénères concurrents à proximité, il vit donc dans un stressincessant. Ses griffes, utiles pour creuser les terriers, ne s’usent pas et s’accrochent fréquemment au grillage, lui infligeant un grand nombre de blessures. Chinchilla. Habitant solitaire des grandes étendues, habitué à nager des heures dans les eaux douces, le vison se retrouve avec ses semblables, contraint de partager un petit espace sans pouvoir se baigner. Agile lorsqu’il foule le sol et le sous-sol, le lapin, lui, est emprisonné dans une cage grillagée, suspendue dans le vide à plusieurs mètres de hauteur, à la vue de tous, sans herbe à brouter ni tubercules à ronger, juste gavé de concentrés et épilé régulièrement. Tous vivent – survivent – enfermés, sans voir le soleil ni la lune, nourris d’aliments qui ne répondent pas à leurs besoins, sans pouvoir bouger, privés de relations, de jeux, dans une peur quasi perpétuelle. Vison. 64 | NÉOPLANÈTE 23 - OCTOBRE 2011 LE PRIX DE LA VANITÉ Autrefois, les hommes se protégeaient du froid avec des peaux de bêtes qu’ils chassaient et arboraient fièrement leurs trophées. Aujourd’hui, les renards, visons et autres animaux à fourrure naissent dans des élevages industriels. Or, ces derniers, même après plusieurs générations de vie en captivité, gardent les instincts de leurs cousins sauvages. Résultat ? Des pathologies et des troubles du comportement (stéréotypies) : ces animaux mordent sans fin les barreaux métalliques de leur cage, y tournent en rond ou y courent d’un bout à l’autre et balancent inlassablement leur tête. Excités par le sang et attisés par l’ennui, ils se battent entre eux, voire deviennent cannibales ou s’automutilent, quand ils ne peuvent pas se toucher. TARES GÉNÉTIQUES PAS SI GÊNANTES… Si, dans leur environnement, les animaux s’accouplent au hasard, favorisant ainsi le brassage et la biodiversité, en élevage, les croisements consanguins et les « tares » génétiques sont intentionnellement développés pour obtenir des caractères rares – comme des couleurs de fourrures peu fréquentes dans la nature –, prisés par le petit monde de la mode. Les bébés visons consanguins naissent aveugles, sourds, stériles et paralysés ou souffrent de troubles neuromusculaires douloureux et autres malformations. PHOTDS : ÉRIC BEGIN - MARCELO BELLO - LUVI - SOUALTE - OIKEUTTA ELÄIMILLE
Au fil du temps, ces bêtes deviennent de plus en plus fragiles et les maladies apparaissent. Pour pallier leur système de défense immunitaire déficient, on utilise des désinfectants et des insecticides chimiques de synthèse. Qui ne guérissent pas toujours, mais rendent les bactéries plus résistantes. Un cercle vicieux, une lutte sans fin entre l’homme chimiste et les germes s’installe alors. La promiscuité, le confinement (l’air n’est pas renouvelé) et le manque d’hygiène accélèrent le processus. Ainsi, se répandent la listériose dans les élevages de chinchillas ou la maladie aléoutienne du vison, affection « nouvelle » dont l’agent est un virus de la famille des Parvoviridae. … MAIS DÉJECTIONS EMBARRASSANTES Richesses organiques pour la terre lorsqu’elles sont compostées, les déjections animales deviennent sources de pollution Renard. au pays des animaux - spécial fourrure voyager | ÂMES SENSIBLES S’ABSTENIR Porter de la fourrure en sachant comment elle a été fabriquée ? Beaucoup préfèrent fermer les yeux… Des images terribles de la souffrance de ces animaux élevés pour leur fourrure sont à visionner. Surfez sur www.fourrure-torture.com et sur www.fondationbrigittebardot.fr dans les élevages industriels. Elles se frayent un chemin jusqu’aux eaux profondes et aux nappes phréatiques, rendant les alentours des bâtiments d’élevage « hors-sol » sursaturés en azote, en nitrates et en phosphates ou bien en cuivre. Si aimer une bête procure un réel contentement, à l’inverse, participer activement ou assister à sa maltraitance a des conséquences sur l’équilibre mental et physique du personnel, selon des études. Pour refouler leurs émotions, les employés trouvent des justifications : « Faut bien que quelqu’un le fasse ! » « Je dois nourrir ma famille. » Heureusement, c’est et ce sera le consommateur qui, par ses choix, décidera du quotidien des animaux et, plus largement, de la vie sur notre planète. Diplômée des Écoles nationales vétérinaires www.animots-a-mi-mots.org NÉOPLANÈTE 23 - OCTOBRE 2011 | 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 1Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 2-3Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 4-5Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 6-7Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 8-9Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 10-11Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 12-13Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 14-15Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 16-17Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 18-19Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 20-21Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 22-23Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 24-25Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 26-27Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 28-29Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 30-31Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 32-33Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 34-35Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 36-37Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 38-39Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 40-41Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 42-43Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 44-45Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 46-47Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 48-49Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 50-51Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 52-53Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 54-55Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 56-57Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 58-59Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 60-61Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 62-63Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 64-65Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 66-67Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 68