Néoplanète n°23 octobre 2011
Néoplanète n°23 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 27,8 Mo

  • Dans ce numéro : Brigitte Bardot, la lutte anti-fourrure.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
| savourer Y a comme une arête ! Chaque Français consomme, tous les ans, 35 kg de poisson, soit deux fois plus que la moyenne mondiale. Une raison suffisante pour faire attention à ce que l’on met dans son assiette. Par Delphine Rabasté Quelles sont les espèces menacées ? Le guide de Greenpeace, intitulé Et ta mer, t’y penses ?, dresse une liste des poissons et crustacés dont la survie est menacée : le flétan de l’Atlantique, les crevettes roses, le cabillaud, le merlu européen, l’églefin, le saumon (Atlantique), le carrelet, la sole, le bar, la raie, les thons germon – obèse – et rouge, et les espèces des grands fonds (l’empereur, le grenadier, le sabre, la saumonette). Attention, un poisson peut porter deux noms différents, comme le loup et le bar, la morue et le cabillaud, la plie et le carrelet, la roussette et la saumonette, le merlu et le colin, l’églefin et le haddock. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), elle, recense quarante espèces en voie d’extinction en Méditerranée. Parmi elles, le thon rouge, fort apprécié dans la cuisine asiatique, dont encore 12 900 tonnes étaient autorisées à la capture en 2011. « L’utilisation de chaluts est l’un des principaux problèmes, explique Maria del Mar Otero, du programme UICN-Med. 46 | NÉOPLANÈTE 23 - OCTOBRE 2011 En France, on consomme 12 160 tonnes de cabillaud par an. Cette pêche capte les poissons ciblés, mais également un grand nombre d’autres espèces, tout en détruisant le fond de la mer. » Préférez donc ceux qui sont pêchés par une méthode sélective (ligne, casier ou palangre). Quel poisson et à quelle saison ? Hormis la sardine, le saumon du Pacifique, la moule, le tilapia d’Europe et la truite que vous pouvez manger toute l’année, surveillez les périodes de reproduction. De janvier à avril, oubliez le cabillaud du Pacifique et le lieu jaune, de mars à septembre, la dorade grise, les huîtres, le maquereau, le tourteau et le turbot. Et de septembre à décembre, évitez le hareng, le lieu noir et le merlu blanc. Au supermarché, quoi acheter ? Privilégiez un poisson pêché à proximité de chez vous (rivière, lac ou mer), généralement plus frais. « L’idéal est d’aller chez le poissonnier qui pourra vous conseiller, PHOTOS : DELPHINE RABASTÉ
PHOTOS : MINISTÈRE CHARGÉ DE L’AGRICULTURE - DR @ SUR TOUT SAVOIR SUR LE CABILLAUD WWW.NEOPLANETE.FR RUBRIQUE SAVOURER explique Sullivan Alvarez, chef cuisiner à L’atelier des Chefs. Les pièces vendues en grandes surfaces sont déjà travaillées, coûtent donc plus cher et doivent être consommées rapidement. Choisissez un poisson brillant, un peu visqueux et le plus raide possible. C’est une marque de fraîcheur. » Les labels MSC (Marine Stewardship Council ou Conseil pour la gestion des ressources marines) est attribué aux pêcheries qui s’assurent de la pérennité des stocks de poissons et contribuent à la protection du milieu marin. Le bémol : les techniques de capture restent les mêmes que celles de la pêche industrielle. AB certifie les poissons et les fruits de mer d’élevage. Leur culture est semi-intensive : le pisciculteur se doit de laisser de l’espace aux animaux, de ne pas leur donner d’antibiotiques préventifs et de veiller à l’environnement. Les poissons sont anesthésiés, puis tués immédiatement après être sortis de l’eau. Ce qui dérange Greenpeace ? Ces élevages concernent surtout des poissons carnivores, tels la truite et le saumon, nourris aux farines de poissons provenant en partie de la pêche industrielle. Le Label rouge, quant à lui, est attribué à vingt produits aquatiques : huîtres, turbot, crevettes, coquille Saint-Jacques, saumon… Il garantit des techniques de pêche sélective dans des petits filets, des prises de poissons limitées en taille et en nombre ou l’arrêt de la pêche en période de reproduction. Pour l’aquaculture, cette certification s’intéresse à la propreté des cages, à l’absence de déformation des poissons ou à l’accumulation de déchets organiques dans les bassins. LA NORVÈGE, PAYS EXEMPLAIRE ? Ayant connu une baisse de son stock de cabillauds à la fin des années 1980, la Norvège a instauré des mesures de pêche durable contrôlées par les gardes-côtes. Des quotas, imposés selon la taille et l’âge du poisson ou les zones de pêche concentrées en juvéniles, ont permis aux populations de se reconstituer. « Il faut dire que ce pays compte 12 000 pêcheurs pour 6 000 bateaux, donc une grande majorité de petites embarcations, commente Maria Grimstad, chef de projet France et Royaume-Uni au Centre des produits de la mer de Norvège. La pêche intensive ne représente que 30% des prises. » savourer | NÉOPLANÈTE 23 - OCTOBRE 2011 | 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 1Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 2-3Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 4-5Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 6-7Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 8-9Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 10-11Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 12-13Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 14-15Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 16-17Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 18-19Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 20-21Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 22-23Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 24-25Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 26-27Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 28-29Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 30-31Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 32-33Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 34-35Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 36-37Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 38-39Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 40-41Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 42-43Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 44-45Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 46-47Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 48-49Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 50-51Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 52-53Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 54-55Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 56-57Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 58-59Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 60-61Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 62-63Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 64-65Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 66-67Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 68