Néoplanète n°23 octobre 2011
Néoplanète n°23 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 27,8 Mo

  • Dans ce numéro : Brigitte Bardot, la lutte anti-fourrure.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
| s’aimer La chronique de Jean-Pierre Nicolas 38 | NÉOPLANÈTE 23 - OCTOBRE 2011 SEMONS LA GRAINE DU VÊTEMENT RESPONSABLE L’homme a toujours eu recours à des techniques de tissage, des plus simples aux plus ingénieuses, pour créer des vêtements adaptés au climat où il vit. Pour ce faire, il a transformé des fibres animales, telles que la laine, mais également celles de différentes plantes récoltées dans leur environnement ou cultivées. D’ailleurs, de nos jours, ce sont les fibres végétales qui sont les plus souvent employées. Le coton est largement en tête, puisqu’on estime qu’il représente plus de la moitié de la consommation mondiale de textile. Or, il mobilise de nombreuses terres agricoles dans les zones sèches de la planète, et son exploitation, gérée de manière irresponsable, a conduit à l’assèchement de canaux, voire, parfois, de mers intérieures, au détriment des populations et des cultures vivrières ; sans parler des intrants chimiques utilisés pour sa production, qui détruit les sols, et de son cours, soumis aux facéties de la bourse, qui désempare les sociétés paysannes. Cela nous invite donc à modérer notre consommation et à guider nos achats vers des cotons issus de l’agriculture biologique et vendus sur le marché équitable. LIN ET LES AUTRES D’autres végétaux se prêtent très bien à la fabrication de tissus. Comme le lin et le chanvre, qui nous offrent, en prime, l’huile de leurs graines. Soutiens à l’industrie textile, pour les toiles les plus fines, et à la marine, pour la confection des voiles et des cordes, ces deux plantes ont été des moteurs de l’économie de la Bretagne du Nord durant des siècles. Le recours à des espèces locales dans le secteur de la toile, mais aussi dans celui de l’ameublement et de la construction, se développe aujourd’hui, avec des utilisations multiples où la cohérence écologique est respectée. Juste derrière se place l’ortie – qu’elle soit de chez nous ou de Chine – qui contribue à nous faire de belles chemises ou à adoucir nos billets de banque. D’autres fibres textiles issues, pour la plupart de plantes tropicales, de la famille de la mauve en particulier, restent à promouvoir. Dans ce domaine-là également, nous pouvons consommer responsable. Anthropologue – Ethnobotaniste – Président fondateur de l’association Jardins du monde, www.jardinsdumonde.org Fleur de lin (Linum usitassimum). Fleur de coton (Gossypium hirsutum). Coton. Ortie (Urtica dioica). PHOTOS : ARAN1970/FLICKR - JARDINS DU MONDE
PHOTO : DAVIPT - FLICKR avec en partenariat Aucune ville n’a été conçue pour favoriser la pratique du sport. Du coup, les amateurs s’approprient des lieux, comme une allée dans un parc pour faire une partie de pétanque, une pelouse pour organiser un match de football, une rampe ou un escalier pour réaliser des figures de skate-board ou de rollers. Bien sûr, un grand nombre de communes proposent aujourd’hui des installations spécifiques – skateparks, terrains de basket, sous le métro aérien par exemple, ou pistes cyclables –, mais on oublie que l’activité physique la plus pratiquée est la marche à pied… qui ne nécessite, elle, aucun aménagement particulier. QUI VEUT GAGNER UN MILLIARD ? Des enquêtes récentes montrent les bienfaits qu’apportent quinze minutes d’exercice par jour. Pour Patrick Mignon, responsable du laboratoire de sociologie du sport à l’Insep *, « il faut saisir toutes les occasions pour se dépenser : dans le métro, monter les marches au lieu de prendre l’escalier mécanique. C’est excellent ÉCOUTEZ LA WEB RADIO NEOPLANETE.FR ET RETROUVEZ DEUX FOIS PAR MOIS « LA VILLE DE DEMAIN » AVEC GDF SUEZ La ville de demain Sport urbain : ça peut marcher ! En dehors des stades et des salles de sport, la ville offre d’autres occasions de se dépenser. L’activité physique urbaine permet des gains énormes pour la santé et les finances ! Par Jean-Louis Caffier Ça roule pour le sport en ville ! cocooner | pour les quadriceps ». Un conseil à appliquer aussi à son bureau ou dans son immeuble ! « Les gains liés à une pratique physique en ville sont extrêmement forts », analyse Jean-François Toussaint, directeur de l’IRMES **. Une étude prouve qu’une personne qui renonce à la voiture, au profit du vélo, pour effectuer 5 km par jour permet d’économiser, sur un an, 1000 euros, grâce à la prévention des risques cardiovasculaires ou des cancers et à la baisse de la pollution. Si un million de Franciliens, soit moins de 10% de la population française, avait cette démarche, le bénéfice serait alors… d’un milliard d’euros chaque année ! L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a mis au point le programme HEAT qui permet à chaque ville de calculer les profits liés aux activités physiques, afin d’investir dans des aménagements favorisant la marche ou le vélo ! Le sport en ville, c’est bon pour la santé et… les finances ! * Institut national du sport et de l’éducation physique. ** Institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport. NÉOPLANÈTE 23 - OCTOBRE 2011 | 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 1Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 2-3Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 4-5Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 6-7Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 8-9Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 10-11Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 12-13Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 14-15Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 16-17Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 18-19Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 20-21Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 22-23Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 24-25Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 26-27Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 28-29Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 30-31Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 32-33Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 34-35Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 36-37Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 38-39Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 40-41Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 42-43Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 44-45Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 46-47Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 48-49Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 50-51Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 52-53Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 54-55Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 56-57Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 58-59Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 60-61Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 62-63Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 64-65Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 66-67Néoplanète numéro 23 octobre 2011 Page 68