Néoplanète n°22 jui/aoû/sep 2011
Néoplanète n°22 jui/aoû/sep 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de jui/aoû/sep 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 26,3 Mo

  • Dans ce numéro : Matthieu Ricard, la crise est-elle une chance ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
| s’engager près de 10 millions d’euros de subventions (de l’État français et de l’Union européenne) entre 1996 et 2008. Sinon, elle n’existerait plus. La conserver est peut-être une stratégie de l’enseigne (2 000 points de vente) pour s’approvisionner en poissons, mais on peut se poser la question de savoir si nous devons la financer avec nos impôts ! En quoi la disparition de la vie des abysses serait-elle un problème ? C. N. : Les équilibres écologiques sont bien trop complexes pour qu’on le sache. La disparition de la morue dans l’Atlantique Nord a permis aux homards et aux crustacés de prendre le dessus. Cela dit, si on met en péril la diversité des espèces, on met aussi en péril l’eau et l’air, leur propreté, leur richesse et, donc, des emplois ! UNE PÊCHE PROFONDÉMENT IRRESPONSABLE Couvrant 350 millions de km 2, les abysses sont le plus vaste espace naturel et la plus grande réserve de biodiversité. On estime de 1 à 10 millions le nombre d’espèces à y découvrir, dont certaines offrent déjà à la science la perspective de médicaments d’avenir, comme des antibiotiques puissants. Milieu extrême où la vie est au ralenti, la faune qui l’habite est très sensible à l’exploitation 26 | NÉOPLANÈTE 22 - ÉTÉ 2011 industrielle. Or, depuis les cinquante dernières années, la pêche profonde a beaucoup évolué, exploitant les fonds jusqu’à 1 500 m de profondeur. Avec un effort qui a augmenté de 440% entre 1975 et 2005, le secteur capture près d’un million de tonnes par an (15 000 tonnes en France) pour un chiffre d’affaires de 450 millions d’euros. VOS IMPÔTS LA FINANCENT « En dépit d’un faible impact économique, l’impact écologique est dramatique, explique Philippe Weaver, responsable du programme européen Hermione (3). Cette pêche a détruit « Ce milieu 30 à 50% des coraux profonds » et les stocks – le plus vulnérable de poissons sont en chute de la planète – est libre. Alors qu’elle ne concerne qu’une poignée surexploité depuis de navires (285 dans des décennies le monde, dont 15 en France), « La pêche sans que personne est subventionnée à 100% soit au courant. » des valeurs qu’elle crée », indique Claire Nouvian, notamment à cause de l’augmentation du prix du carburant (qui représente 50% du coût de fonctionnement des bateaux). Sans subventions, ils resteraient à quai ! Aberration économique, sociétale et environnementale, la pêche profonde fait figure d’exemple de pêche non-durable et non-responsable. 100% des captures profondes réalisées dans les eaux européennes sont déjà en dehors des limites de sécurité biologique. DR
FRANÇOISE LATOUR LES CANTINES SCOLAIRES À MAUVAISE ÉCOLE « 90% des communes françaises interrogées servent du poisson profond dans les cantines scolaires. » L’étude de l’association Bloom (4) révèle que « Les six millions d’élèves qui y sont inscrits consomment régulièrement des espèces menacées ». Parmi lesquelles, la saumonette (appellation qui englobe plusieurs espèces de requins en voie d’extinction, telles que le requin chagrin de l’Atlantique), la dorade sébaste, le grenadier de roche et la lingue bleue. Participant malgré eux à leur disparition, les écoliers pourraient également être victimes d’un autre problème : « Quand on mange des poissons des grands fonds, on mange les poissons qui concentrent le plus d’organochlorés (5), indique Daniel Desbruyères, spécialiste des abysses (Ifremer). Car plus on va en profondeur dans l’océan, plus la concentration de pollution est importante. » Pour en savoir plus et lire l’enquête, rendez-vous sur www.bloomassociation.org (1) Le Profil écologique et socio-économique des pêches profondes. (2) Conférence du 10 mai 2011, en collaboration avec la Deep Sea Conservation Coalition, la Fondation pour la Nature et l’Homme et Greenpeace. (3) Hotspot Ecosystem Research and Man’s Impact on European Seas. (4) Le Poisson dans la restauration scolaire : nos enfants mangent-ils des espèces menacées ? de Victoire Guillonneau (Université Paris-Dauphine) et Claire Nouvian (Bloom Association), mai 2011. (5) Tout composé organique auquel on a substitué un ou plusieurs atomes d’hydrogène par des atomes de chlore. L’étal du poissonnier : les espèces à éviter La dorade sébaste, l’empereur, le flétan du Groenland, le grenadier de roche, le hoki, la lingue bleue, le sabre noir, le siki et la saumonette. « La pêche profonde est la plus destructrice qui soit ! » s’engager | NÉOPLANÈTE 22 - ÉTÉ 2011 | 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 1Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 2-3Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 4-5Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 6-7Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 8-9Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 10-11Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 12-13Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 14-15Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 16-17Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 18-19Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 20-21Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 22-23Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 24-25Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 26-27Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 28-29Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 30-31Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 32-33Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 34-35Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 36-37Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 38-39Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 40-41Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 42-43Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 44-45Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 46-47Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 48-49Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 50-51Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 52-53Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 54-55Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 56-57Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 58-59Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 60-61Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 62-63Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 64-65Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 66-67Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 68-69Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 70-71Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 72-73Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 74-75Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 76-77Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 78-79Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 80-81Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 82-83Néoplanète numéro 22 jui/aoû/sep 2011 Page 84