Néoplanète n°21 mai/jun 2011
Néoplanète n°21 mai/jun 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de mai/jun 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 22,2 Mo

  • Dans ce numéro : le recyclage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
[S’AIMER] Helsinki, le paradis de la récup Que feriez-vous avec une vieille fermeture Éclair, une robe que votre maman portait dans les années 60 ou d’anciens uniformes de l’armée ? Non, non, pas la poubelle… En Finlande, à Helsinki, des créateurs transforment ces rebuts en accessoires de mode. Reportage dans cette agréable ville portuaire qui a été élue capitale mondiale du design 2012. Notre envoyée spéciale Fabienne Broucaret VIVE LE VINTAGE ! La maîtresse des lieux, Thia Schulman, arbore une robe noire qui appartenait auparavant à sa mère. Ringard ? Détrompez-vous ! « Je l’ai fait retoucher et customiser, explique la jolie jeune femme. C’est un service que nous proposons en magasin. Cela permet de remettre au goût du jour de vieux vêtements, au lieu d’en acheter sans cesse de nouveaux. » Dans les rayons de la boutique, on trouve donc des fringues et des accessoires d’occasion déjà relookés. Les clientes peuvent aussi apporter les leurs pour leur donner un coup de jeune. The Green Shake – The Green Dress, Erottajankatu 5, Helsinki. Tél. : +358 (0)44 566 8090. www.thegreendress.fi 1, 2, 3… TRANSFORMATION J’étais un sac de couchage de l’armée, je suis devenu une besace urbaine. J’étais un uniforme d’infirmière, je me suis transformé en chemise printanière. J’étais une voile de bateau, je me suis métamorphosée en pochette pour ordinateur. Chez Globe Hope, on confectionne des vêtements et des accessoires en récupérant des tissus de l’armée, des hôpitaux ou encore des compagnies aériennes. Et ce, depuis 2003. Idem pour la déco du magasin : le mobilier a en effet été racheté à une ancienne usine Nokia. Globe Hope, Lasipalatsi, Mannerheimintie 22-24, Helsinki. Tél. : +358 (0)50 530 2103. www.globehope.com Plus de bonnes adresses sur www.visithelsinki.fi Néoplanète 21 - mai 2011 [26] ÇA EN JET ! Le slogan maison ? « Faites-vous plaisir sans abîmer la pla-nète. » Inaugurée l’an dernier, cette boutique est située en plein cœur du Design District. Pantalons transfor-més en robes, fermetures Éclair et puces électroniques en broches, verres de lunettes en colliers… On avance de sur-prise en surprise. « Nos derniers modèles de sacs ont été fabriqués avec des tissus qui recouvraient les sièges des avions de la compagnie Finnair, s’amuse Isabella, la propriétaire. Au lieu de les jeter, ils nous ont donné carte blanche. On en a profité pour récupérer les ceintures de sécurité et en faire des anses de sacs. » Edel City, Fredrikinkatu 33, Helsinki. Tél. : +358 (0)44 270 9329. www.edelcity.com D.R.
ÉCOUTEZ LA WEB RADIO NEOPLANETE.FR ET RETROUVEZ DEUX FOIS PAR MOIS « LA VILLE DE DEMAIN » AVEC GDF SUEZ CORTOU44 LA VILLE DE DEMAIN EN PARTENARIAT Pour que poubelles et déchets fassent bon ménage Le tri des déchets mobilise toutes les attentions. Les enjeux sont énormes. Les progrès passent par une meilleure information, de plus fortes incitations et un accès facilité aux sites de collecte. Par Jean-Louis Caffi er À chaque couleur de poubelle, ses déchets ! Selon Eco-emballages qui supervise et organise la collecte sélective en France, en 2009, les urbains auraient trié 27 kg de déchets par personne et par an, contre 44 kg pour les semi-urbains et 57 kg pour les ruraux. La question des infrastructures de tri semble le principal obstacle. Tous les immeubles n’ont pas encore de poubelles adéquates et les décharges sont souvent loin des centres-ville. Une des solutions serait de mettre en place une tarifi cation incitative en fonction des déchets non triés. PLUS JE TRIE, MOINS JE PAIE À l’heure actuelle, dans notre pays, le coût du traitement des déchets est compris dans la taxe d’habitation et est calculé en fonction de la taille et de l’emplacement du logement. Le nouveau principe serait : plus je trie, moins je paie. L’idée est AVEC d’installer des poubelles à puce capables de mesurer le poids de vos détritus et de déterminer votre tarifi cation. Mais comment éviter que des petits malins vident leurs ordures chez leurs voisins ? Comme en Suisse, où certaines entreprises ont vu leurs factures de déchets exploser : en effet, les salariés y déposaient leurs poubelles le matin avant d’aller travailler ! Des expérimentations sont menées un peu partout chez nous. Si les résultats sont concluants, le système pourrait être généralisé dans les zones rurales et pavillonnaires. Autre voie : connecter les infrastructures de tri directement aux habitations. À l’instar de la Suède où des tuyaux de collecte pneumatiques, comparables à n’importe quel réseau (eau ou gaz), « aspirent » les déchets vers les centrales de traitement où ils sont stockés, puis acheminés par un camion « sous-vide » jusqu’aux centres de tri. L’avantage est double. On limite la circulation des camions, donc la pollution et les nuisances. Et les bornes de tri peuvent être placées n’importe où, ce qui est idéal pour ceux qui ne veulent pas marcher trop loin, leur sac poubelle à la main. En France, l’agence Meristeme va tester ce système dans l’écoquartier du Fort d’Issy, à Issy-les-Moulineaux, avec une mise en service prévue en 2014. Un appel d’offre vient également d’être lancé pour la réhabilitation du quartier des Batignolles, à Paris. SIMPLIFIER LE SYSTÈME Autre souci : le tri. Avec 400 kg de déchets produits par personne et par an, un tiers pourrait être recyclé selon l’ADEME. Or on en est très loin ! Car tout un apprentissage est à faire. Non, les pots de yaourt ou l’emballage des pizzas à emporter ne sont pas recyclables alors que votre ketchup préféré et votre déodorant en spray, eux, le sont ! Eco-emballages a publié un guide interactif, très bien conçu, disponible sur Internet *, pour y voir plus clair. Les pouvoirs publics seront aussi obligés de simplifier le système : parfois, deux communes voisines proposent des indications de tri différentes ! Reste que chacun d’entre nous doit se sentir responsable de cet enjeu majeur de la ville et du monde de demain. Si vous tenez à jeter, un jour, ce numéro de Néoplanète, merci de le mettre dans la poubelle… jaune ! * http://tri-recyclage.ecoemballages.fr [27] NÉOPLANÈTE 21 - MAI 2011



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :