Néoplanète n°21 mai/jun 2011
Néoplanète n°21 mai/jun 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de mai/jun 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 22,2 Mo

  • Dans ce numéro : le recyclage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
[S’AIMER] Liza Arico est originaire d’Argentine et adore le recyclage. Elle crée des pièces uniques avec des fringues d’occasion. Pourquoi les vieux vêtements ? « Quand je me suis installée à Paris il y a neuf ans, j’ai pris conscience du gaspillage textile. Alors, j’ai décidé d’utiliser les surplus de mes placards, puis ceux de mes copines, et ainsi de suite. Un jour, mes créations ont été repérées par Recyclaid (un organisme qui récupère des textiles pour les créateurs,ndlr). Voilà comment je me suis retrouvée devant des tonnes de vieux vêtements à transformer ! Chaque modèle raconte une nouvelle histoire. Comme le disait Victor Hugo : « Créer, c’est se souvenir. » Moi, je réalise des souvenirs à porter au quotidien. » www.costumiseepar.com NÉOPLANÈTE 21 - MAI 2011 D.R. D.R. LA VIE EN BLEU Créatrice de mode éthique, Sakina M’Sa détourne le classique bleu de travail en élément couture. On le retrouve en robes et en vestes dans sa dernière collection Serial Frénésie, mais aussi en sac. Griffé Puma, le modèle ci-contre sort en magasin en septembre prochain. Pourquoi le bleu de travail ? « C’est un hommage au monde ouvrier. À ces gens de l’ombre qui font la société. J’aime également la lumière qui s’en dégage. C’est une couleur démocratique et elle se mélange à tout ! » www.sakinamsa.com L’OCCASION FAIT LE LARRON [22] INTERVIEW DE SAKINA M’SA SUR LA WEB RADIO NEOPLANETE.FR RUBRIQUE VIP XXXXXXXX D.R.
DEBORAH ELLEN JUTZ C’EST L’ALU ! Depuis septembre 2006, Karine Rodriguez, fondatrice de la marque Cruselita, commercialise des bijoux fabriqués avec des canettes d’aluminium ou des boîtes de conserves. Pourquoi les emballages métalliques ? « Faire du neuf avec du vieux, c’est le meilleur moyen de respecter notre planète ! Nous adorons la poésie des choses réinventées alors qu’elles n’intéressaient plus personne. Nos créations ont permis de mettre en place une filière de tri des déchets à Madagascar. Nous faisons vivre une quinzaine de familles d’artisans défavorisées à Tananarive en valorisant ce savoir-faire original. » www.cruselita.com DEBORAH ELLEN JUTZ PSITT ! [23] NÉOPLANÈTE 21 - MAI 2011 [S’AIMER] Le studio Escama réalise des sacs mais aussi des bijoux avec des opercules, les petits anneaux qui permettent d’ouvrir les canettes de sodas. La société, basée à San Francisco, collabore depuis sept ans avec des femmes brésiliennes dans le respect des règles du commerce équitable. Pourquoi les opercules de canettes ? « Nous avons souhaité travailler avec des artisans pour concevoir des sacs métalliques et graphiques, à l’instar des créations de Paco Rabanne dans les années 60. Nous avons fabriqué jusqu’à présent 70 000 sacs et nos produits se vendent dans treize pays. Nous avons choisi le nom « Escama » qui veut dire écaille en portugais, car nos modèles rappellent celles des gros poissons ! » www.escamastudio.com D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :