Néoplanète n°21 mai/jun 2011
Néoplanète n°21 mai/jun 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de mai/jun 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 22,2 Mo

  • Dans ce numéro : le recyclage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
[PARTICIPER] Caroline Menne grande distribution à financer leur recyclage. Ils sont répertoriés sur les sites des organismes collectifs agréés. Autre idée géniale : et si vous optiez pour les piles rechargeables qui sont rentables dès la cinquième utilisation et qui se rechargent près de mille fois ? 9 JE RAPPORTE MES MÉDICAMENTS À LA PHARMACIE Que se passe-t-il quand on se débarrasse de ses médicaments n’importe comment et qu’ils se retrouvent dans une rivière ? Eh bien, les poissons changent de sexe ! Cette devinette n’est pas drôle, vous en conviendrez. Or trop de Français jettent encore leurs pilules et autres cachets usagés à la poubelle ou aux toilettes, ce qui pollue les sols et l’eau. Rapportez les vôtres chez votre pharmacien. La plupart participent à l’opération Cyclamed, pour que les médicaments soient triés, avant d’être détruits dans des conditions appropriées. Plus d’infos sur www.cyclamed.org 10 J’OFFRE UNE DEUXIÈME VIE À MES DEEE Téléphones portables, ordinateurs, fers à repasser, grille-pain, sèche-cheveux… D’ici à 2020, 12,3 millions de tonnes de déchets électriques et électroniques (DEEE) pourraient envahir l’Union européenne. Or seul un tiers fait l’objet d’un véritable traitement. En France, une éco-taxe de 0,52 e par kg reversée aux organismes de recyclage a été créée. Résultat : le consommateur paye 13 e pour un réfrigérateur, 2 e pour un microondes et 0,1 e pour un réveil, une perceuse ou une souris. Pourquoi les recycler ? Parce qu’ils contiennent presque tous des éléments dangereux pour notre santé et l’environnement : mercure, cristaux liquides, plastiques, tubes cathodiques (environ 65% dans un téléviseur), CFC et autres gaz à effet de serre. Rapportez votre ancien appareil en déchetterie ou dans les magasins distributeurs comme Darty. S’il est en bon état, offrezle à une association caritative. Pour que votre mobile soit réutilisé, surfez sur www.love2recycle.fr ou sur www.mobifrance.com Les sites www.monextel.com et www.recyclez-moi.fr (ordinateurs et téléphones) feront un don au profit de la fondation de votre choix. 11 JE SUIS « OPTI SOIN » AVEC MES ANCIENNES LUNETTES D’après la Fondation d’entreprise Krys pour la vue, tous les ans, l’Europe et les Néoplanète 21 - mai 2011 [12] ICI, JE RECYCLE Depuis peu, des espaces de collecte Ici, je recycle sont installés à l’entrée des magasins ou à proximité des caisses par Eco-systèmes, un éco-organisme agréé par les pouvoirs publics, qui ramasse, dépollue et recycle les DEEE. Le but ? Rassembler en un même lieu les anciens appareils électriques et électroniques (sèche-cheveux, grille-pain, rasoirs électriques, réveils, appareils photo, baladeurs MP3…), mais aussi les téléphones portables et leurs chargeurs, les piles, les batteries ou encore les cartouches d’imprimantes. Plus d’infos sur www.eco-systemes.fr États-Unis jettent 10 millions de paires de lunettes encore utilisables. Or ce sont les populations des pays en voie de développement qui en ont le plus besoin : 90% souffrent de déficience visuelle ! La fondation met donc à disposition des urnes de collecte chez tous les opticiens de l’enseigne. De son côté, Lions Clubs, qui possède un centre au Havre, collecte, trie, nettoie et remet à neuf 1000 nouvelles montures chaque année. Quant au frère François-Marie Meyer, du couvent des capucins à Hirsingue (Haut-Rhin), il a créé en 1974 l’association Lunettes Sans Frontière qui ramasse des lunettes pour les malvoyants du tiersmonde et envoie entre 80 et 100 colis par semaine en Afrique, mais également en France pour ceux qui en ont besoin. Plus d’infos sur www.fondation-krys.org, www.lions-france.org et www.lunettessans-frontiere.org 12 JE CONSERVE MES AMPOULES Récylum, l’éco-organisme en charge de la récolte et du recyclage des lampes usagées, a eu l’idée lumineuse d’installer Lumibox, un espace de collecte des lampes usagées, dans les supermarchés. Plus d’infos sur www.ecoemballages.fr et www.recylum.com
VECTORSTOCK 13 JE RÉCUPÈRE DE VIEUX MEUBLES Faire du neuf avec du vieux, c’est tendance et écolo ! Baladez-vous dans les brocantes à la recherche de meubles que vous restaurerez et customiserez à votre goût. On passe ainsi du jetable au durable en se faisant plaisir, avec la garantie d’un intérieur unique. RIEN NE SE PERD… 14 JE PARTICIPE AU RECYCLAGE SOLIDAIRE Le collectif ASAH (Association au Service de l’Action Humanitaire) et la société Polytech ont lancé l’opération Recyclage solidaire pour collecter des déchets recyclables, comme les téléphones, les cartouches usagées et les bouchons, dont la valorisation finance des projets associatifs écologiques et/ou solidaires. Vous pouvez les déposer gratuitement près de chez vous, partout en France, auprès des cent vingt fondations participantes. 15 JE REGARDE LES LOGOS Pas toujours très évident… Le ruban de Möbius ** est le seul à signaler que le produit est recyclable. Il peut aussi indiquer qu’il contient des matériaux recyclés. Le point vert signifie que le fabricant contribue au financement du système [PARTICIPER] de collecte, mais il n’y a aucune précision sur la façon de trier le produit ou sa composition. La poubelle barrée d’une croix est dédiée aux DEEE. Ce logo informe le consommateur qu’il ne doit pas jeter l’article usagé dans la poubelle courante, mais le rapporter au vendeur ou le déposer dans un point de ramassage. Celui de l’homme à la poubelle, quant à lui, est une simple invitation à vous débarrasser de vos déchets dans une poubelle et non par terre. Plus d’infos sur www.ecoemballages.fr * Par habitant et par an. Source : ADEME. ** Symbolisé par le logo aux trois fl èches. … TOUT SE TRANSFORME ! Trier est un geste important pour éviter les tonnes de déchets qui polluent la planète. Mais aussi parce que cette démarche permet de produire d’autres objets… Le plastique a quitté votre poubelle… mais pas votre lit. Eh oui, pour fabriquer un oreiller, on consomme jusqu’à 20 bouteilles en plastique transparent recyclé ! Si certains matériaux, comme la pâte à papier ou le verre, se recyclent facilement pour réaliser de nouveaux objets en papier – journaux, livres, mouchoirs, cartons, essuie-tout – ou en verre – bouteilles, pots, bocaux –, d’autres ont une deuxième vie plus surprenante. Par exemple, les canettes en aluminium servent à créer des chaises, des aérosols ou des vélos. Le plastique transparent, lui, une fois broyé et fondu, est transformé en fibres textiles que l’on utilise pour confectionner des vêtements en polaire (10 emballages pour une veste de ski), du rembourrage pour oreillers et couettes ou des peluches. Quant au plastique opaque, on le retrouve dans les tuyaux, les revêtements de sols, le mobilier et les bacs à fleurs. Et les boîtes de conserves ? Leur métal est très utile. Aujourd’hui, 60% des produits en acier sont issus du recyclage. Vos boîtes de petits pois peuvent renaître en ustensiles de cuisine (8 boîtes pour une casserole), en lave-linge (850 boîtes pour une machine à laver !) ou en boules de pétanque (9 boîtes pour une boule). Visé, pointé… trié ! DR [13]



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :