Néoplanète n°20 avril 2011
Néoplanète n°20 avril 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de avril 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 26,2 Mo

  • Dans ce numéro : Francis Cabrel, on l'aime à mourir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
ÉCO KIDS SUCRE D’ORGE C’est le joli nom de cette gamme en coton bio certifiée GOTS, cultivé en préservant les ressources naturelles et l’éthique du travail, il ne contient ni solvant ni pesticides.Le choix est large : combinaison (30,90 euros), robe (41,90 euros), poncho de bain (34,90 euros), tour de lit (52,50 euros), gigoteuse (45,90 euros). Points de vente : www.sucredorge.com. EP PIROUETTE CACAHOUÈTE Pipi pas devant tout le monde ! Nos petits ont besoin d’intimité pour apprendre à être propre. On peut cacher son pot dans la Cacabane de Prairymood et se débrouiller comme un grand sans être vu. Et quand on est plus haut que trois pommes, on pourra s’en servir pour jouer, se cacher, rigoler… Les Cacabanes, made in France en carton 100% recyclable, se plient pour un rangement facile et rapide. Existe en différentes couleurs. Dimensions : H112 x L59 x P60. Prix : 49e. www.prairymood.com EP À L’AVENTURE ! Du haut de ses 77 cm, cette maison, Tree House, sera le jouet idéal pour votre petit « Robinson » en herbe ! Le plus : elle est 100% naturelle et fabriquée en bois d’hévéa non traité. À partir de 3 ans. Prix : entre 70 et 80 euros. www.plantoys.com DV LE BAOBAB Il est bizarre le baobab ! On dirait un arbre à l’envers. Inspirée d’un conte d’Afrique du Sud, la drôle d’histoire du baobab nous dévoile pourquoi il a des racines en l’air. De Louis Stowell, illustrations de Laure Fournier, traduction Renée Chaspoul. Éditions Usborne - Collection La malle aux livres : 6 euros. Dès 6 ans. NANJA MONJA Taro est un petit garçon qui vit à la campagne, dans le petit village de Hananoki. Il découvre que la forêt renferme un bien étrange mystère : celui d’être habitée secrètement par un étonnant petit peuple, les « Minipousses ». De Shizuko Ito. Éditions Glénat Manga - Collection Seinen : 7,50 euros. À partir de 10 ans. DV [36] PETITE CANAILLE ! « C’est pas parce que c’est bio, que ça doit pas être rigolo », gazouille bébé râleur entre ses dents de laits et ajustant son bavoir certifi é « bio et rigolo ». Joyeuse idée que cette nouvelle marque pour enfants qui propose une gamme en coton organique pour le « meilleurêtre » de bébé. Et la joie de vivre des parents ! www.bebe-raleur.com YB ECOUTEZ KIKICONTE, RACONTÉ PAR DAPHNÉ VICTOR SUR LA WEBRADIO NEOPLANETE.FR RAINBOW MEMORIES PHOTOGRAPHIE STEPHEN RAINER - SXC.HU TREE HOUSE D.R.
EN PARTENARIAT DESIGN & RECYCLAGE AVEC fait le buzzIBooth Il fait un carton dans le plat pays. Réalisé avec du tissu en polyéthylène recyclé, le BuzziBooth offre un peu d’intimité dans les open space pour téléphoner, réfléchir, s’isoler. Par Arnaud Lacroix Sa bible : Craddle to craddle. Un principe lancé en 2002, par l’architecte designer William Mc Donough et le chimiste allemand Michael Braungart, qui veut que tout se recycle en l’absence de produits toxiques. C’est le cas du BuzziBooth, réalisé en tissu fabriqué à partir de bouteilles en PET recyclé. Pour son créateur, Alain Gilles, l’écologie n’est pas une obsession. L’importance reste la résistance et que l’œuvre puisse être durable, presque immortelle. Voilà où Alain Gilles nous embarque, loin du monde éphémère et de la légèreté consommatrice. Volonté de mêler l’utile à l’agréable, agir selon ses libertés et rendre l’œuvre accessible. BUZZISPACE BUZZIBOOTH, ALAIN GILLES Alain Gilles Le BuzziBooth va dans ce sens. Apparentées à des cabines de plage ou cabines de téléphone anglaises, ces structures hautes de 2,33m, en bois recouvert de mousse et de tissu, offrent un espace confiné, intime, mais chaleureux, dans les espaces et les bureaux trop grands. [37] NE PAS BRISER LE LIEN SOCIAL L’idée est « de réduire les nuisances sonores, d’être protégé dans son petit cocon sans être en dehors du monde, car on entend ce qui se passe », explique Alain Gilles. Parler dans un décor monochrome, mais vivant, et ce, à différents niveaux. Ne pas briser le lien social, en quelque sorte. Un travail qui résulte de nombreux questionnements : après avoir exercé dans la finance, sans grande passion, sa femme lui lance un jour : « Tu ne vas pas te plaindre toute ta vie ! ». Le déclic ! Il reprend alors des études de design, puis commence à collaborer avec Urbastyle, Bonaldo et Qui est Paul ? Puis avec l’association les Bouchons d’amour (parrainée par Jean-Marie Bigard) pour laquelle il crée le Translation Armchair, un fauteuil avec des vieux bouchons de bouteilles plastique. Quant au BuzziBooth, il a été présenté au dernier salon Maison&Objet de Paris en janvier au prix de 3 850 euros et se vend « incroyablement bien », selon Alain Gilles. www.alaingilles.com www.buzzispace.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :