Néoplanète n°20 avril 2011
Néoplanète n°20 avril 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de avril 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 26,2 Mo

  • Dans ce numéro : Francis Cabrel, on l'aime à mourir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
[CAHIER HABITAT] 32 MILLIONS de logements à rénover Avocat spécialisé en droit de l’immobilier, Philippe Pelletier est le président du comité stratégique du Plan Bâtiment Grenelle. Il s’emploie à mettre en œuvre les dispositions du Grenelle de l’environnement dans l’ensemble des secteurs de la construction et de l’immobilier. Rencontre. Propos recueillis par Teddy Follenfant Quelles sont les priorités 2011 du Plan Bâtiment Grenelle ? Un mot et un défi : la mobilisation ! Avec un rythme de 400 000 rénovations de logements par an à partir de 2013, il est indispensable de mobiliser l’ensemble du secteur pour atteindre les objectifs fi xés par le Grenelle de l’environnement. Nous sommes attentifs à la formation, tant initiale que continue, qui doit permettre la montée en compétences de tous les professionnels. L’autre enjeu : la rénovation de 300 000 logements en situation de précarité énergétique appartenant aux populations les plus modestes, grâce au programme national Habiter Mieux de l’Anah. Tout au long de l’année, nous serons par ailleurs attentifs à la conception des décrets d’application de la loi Grenelle 2, en étroite collaboration avec l’Administration. Le Plan Bâtiment Grenelle pilote ainsi la concertation sur l’obligation de réhabilitation du parc tertiaire, préalable à l’élaboration du décret attendu fi n 2011. Quelles sont les conséquences économiques de la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement sur l’immobilier ? Pour toutes les professions du bâtiment, la mutation du Grenelle de l’environne- NÉOPLANÈTE 20 - AVRIL 2011 CABINET LPA ment est une chance ! Un extraordinaire marché de la performance énergétique s’ouvre pour rénover les 32 millions de logements français et généraliser la construction performante. La montée en puissance du développement durable dans l’immobilier impacte progressivement l’évaluation patrimoniale des actifs immobiliers. L’entrée en vigueur de l’obligation d’affi cher le score énergétique du bien dans les annonces immobilières va favoriser l’émergence de la « valeur verte » : dans les zones non tendues du marché, les habitations très énergivores risquent d’être, au fi l du temps, décotées au profi t de celles sobres en énergie. Quel sera le bâtiment de demain ? Il est durable et sobre en énergie. Il favorise l’innovation et optimise le confort de ses occupants. Intégré dans son environnement, il accorde une attention particulière à l’accessibilité. Bâtiment Basse Consommation (BBC) en 2012, Bâtiment à Énergie Positive (BEPOS) en 2020, les constructions de demain répondent à ces exigences croissantes. www.plan-batiment.legrenelle-environnement.fr [24] L’INTÉGRALITÉ DE L’INTERVIEW SUR LA WEBRADIO NEOPLANETE. FR, RUBRIQUE BIEN VIVRE CHEZ MOI AVEC QUALITEL
@ LA MAISON [DURABLE] DE CENDRINE. LE PROGRAMME DE CENDRINE DOMINGUEZ, PRÉSIDENTE DE L’OBSERVATOIRE DE L’HABITAT DURABLE La maison [durable] de Cendrine Présidé par Cendrine Dominguez, l’Observatoire de l’habitat durable a décidé que 2011 serait l’année de la femme dans l’architecture. Un programme haut en couleur. Par Fabienne Broucaret LÉA DOMINGUEZ Il est loin, très loin le temps où Cendrine Dominguez présentait le jeu télévisé Fort Boyard. Depuis plus de dix ans, la jeune femme nous fait partager sa passion de la décoration et de l’aménagement intérieur. D’abord, avec Téva Déco, qui est désormais l’une des émissions phares de la chaîne. Mais aussi à la radio, sur RTL, tous les samedis, avec sa chronique La Maison de Cendrine. En 2009, l’animatrice-productrice a fondé, en partenariat avec le groupe GDF Suez, l’Observatoire de l’habitat durable. « Sa vocation est, comme son nom l’indique, d’observer comment nous habiterons ensemble demain de façon durable, explique-t-elle. Nous travaillons sur la densité et l’urbanité, en plaçant toujours l’humain au centre de nos réflexions. D’ici à la fin de l’année, nous espérons apporter les premières clés de nos études menées depuis 2010. » L’approche est résolument pluridisciplinaire avec des experts [25] [CAHIER HABITAT] comme Monique Eleb, psychosociologue, Sylvie Faucheux, économiste, ou encore Veronique Willemin, architecte et écrivain. La thématique de 2011 ? Les femmes réinventent l’art d’habiter. « Nous voulons notamment comprendre pourquoi seulement 20% des femmes diplômées en architecture exercent ce métier et s’il existe ou non une architecture féminine. » D’ici au mois de mai, des réunions de travail publiques seront organisées pour débattre de ces questions. Et une exposition de photos sera consacrée aux projets architecturaux de femmes en miroirs aux réalisations masculines. Plus d’infos : www.habiterensembledemain.com NÉOPLANÈTE 20 - AVRIL 2011 J.B. PONTECORVO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :