Néoplanète n°20 avril 2011
Néoplanète n°20 avril 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de avril 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 26,2 Mo

  • Dans ce numéro : Francis Cabrel, on l'aime à mourir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
[S’ENGAGER] Henri Weimerskirch essaie de sauver, entre autres, les albatros à bec jaune. LES ALBATROS DE HENRI WEIMERSKIRCH Il se présente volontiers comme un « ornithologue-écologiste ». Modeste qualificatif pour cet ingénieur, devenu directeur de recherche au CNRS et responsable d’équipes de haut niveau. Il est considéré aujourd’hui comme l’un des spécialistes mondiaux de l’impact des changements climatiques et de la pêche sur les écosystèmes marins. Chargé d’un programme porté par l’Institut polaire IPEV, il réalise le suivi de populations d’oiseaux et de mammifères marins en Antarctique et sur les îles australes de Crozet, Kerguelen et Amsterdam. C’est ainsi que, depuis trente ans, il s’est attaché aux albatros. […] « Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule ! Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid ! […] Exilé sur le sol au milieu des huées, ses ailes de géant l’empêchent de marcher. » Baudelaire avait vu juste. […] Pour Henri Weimerskirch, LES ARBRES DE GEORGES FETERMAN Professeur agrégé de sciences naturelles (actuellement au collège Courteline, à Paris 12, et à l’université ouverte de Paris VII), Georges Feterman crée, avec d’autres, l’association A.R.B.R.E.S. (Arbres Remarquables, Bilan, Recherche, Études et Sauvegarde) en 1994, dont il est président. Cette dernière compte 450 adhérents et a décerné 250 labels Arbres remarquables de France. […] L’arbre remarquable peut, par exemple, se singulariser par son âge : l’olivier de Roquebrune-Cap-Martin s’impose toujours comme un patriarche en dépassant le millénaire, le Jardin des Plantes de Paris cajole toujours le cèdre du Liban planté par Jussieu en 1734, tandis qu’en Normandie, plusieurs ifs flirtent avec les 1 500 ans ! […] « En désignant ces arbres comme des éléments du patrimoine, on leur offre un statut qui non seulement les valorise mais surtout les protège », explique Georges Feterman. Ainsi, son association réalise ou soutient des inventaires qui ont conduit à plusieurs milliers de descriptions. Actuellement, près de 60% des départements ont été explorés, avec le concours d’associations locales. Il reste donc un grand travail de reconnaissance auquel chaque citoyen peut participer. Ce jeu de piste peut générer une véritable passion. H. WEIMERSKIRCH G. FETERMAN « le grand albatros appartient à la famille d’oiseaux qui connaît la plus forte proportion d’espèces en danger ». […] Dès lors que l’on observe les albatros, les performances donnent le vertige. Un seul exemple : en utilisant les vents favorables, notre oiseau peut atteindre des vitesses de pointe de 130 km/h et couvrir plus de 1000 km en moins d’une journée ! Henri et ses équipes ont contribué à révéler ces exploits. […] Curieux autant qu’admiratif, Henri sera l’un des premiers à détecter le déclin de ces oiseaux des terres australes : « Nous avons constaté que les grands déplacements conduisent à 2 000 km au nord de la zone de reproduction, là où la pêche au thon à la palangre bat son plein. Le principe est simple. Des milliers d’hameçons appâtés sont disposés le long d’une ligne pouvant atteindre plus de 100 km. Il n’en faut pas tant pour attirer les albatros qui finissent crochetés. » BirdLife International estime que l’hécatombe toucherait ainsi 100 000 albatros chaque année. Alertée, l’Administration française n’a pas démérité. Dans ses zones de pêche, des méthodes n’affectant pas les oiseaux ont été mises en place. La pêche de nuit et le lestage de lignes ont permis de réduire considérablement l’impact. […] Cet engagement a notamment permis de lancer, avec la Ligue pour la protection des oiseaux, le ministère de l’Écologie et le CNRS de Chizé, un plan d’action en faveur de la sauvegarde de l’albatros d’Amsterdam. L’oiseau en question ne séjourne que sur une île de 58 km 2 et ne compte plus que 25 à 30 couples nicheurs… Le châtaigner d’Azay-le-Brulé, dans les Deux-Sèvres, dont la circonférence dépasse 8m, est centenaire. Les Héros de la biodiversité, d’Allain Bougrain Dubourg, aux éditions Ouest France, 304 pages, 22e. [18] NÉOPLANÈTE 20 - AVRIL 2011 VECTORSTOCK
HERBE ROUGE/VECTORSTOCK/FABIEN LEMAIRE Néoplanète et le photographe professionnel Fabien Lemaire offrent une séance photo et un clip vidéo à une jeune marque de mode éthique afin de promouvoir sa collection printemps-été. Pour participer et être sélectionné, envoyez-nous, entre le 28 mars et le 15 mai 2011, votre dossier de presse en PDF par mail, à concours@neoplanete.fr, avec, en objet, « Concours mode éthique ». Plus d’infos : www.neoplanete.fr, rubrique « Concours ». À gagner : une séance photo dont les meilleurs clichés seront publiés dans le numéro d’été de Néoplanète. 1 Mode éthique Participez à notre jeu-concours UNE MARQUE EN HERBE UN PHOTOGRAPHE ENGAGÉ Dès l’âge de 12 ans, Fabien Lemaire se passionne pour la photographie lorsqu’il hérite des vieux appareils de son père et de son grand-père. Il étudie le graphisme à Paris, avant de partir à la découverte de l’Europe et du Canada. Il réalise aujourd’hui des reportages et des portraits pour des clients tels que Nina Ricci, Aigle et Chanel, ainsi que pour des magazines français et internationaux. Son œuvre personnelle, axée sur la relation entre l’humain, la ville et la nature, fait souvent l’objet d’expositions à l’étranger. Ce jeune trentenaire écrit et tourne aussi des documentaires consacrés à l’écologie et la consommation durable. Il a déjà publié deux livres, dont Uniques & divers qui rassemble 46 portraits de personnalités, dont Rama Yade, Yamina Benguigui ou encore Fréderic Taddeï (aux éditions Somogy). Plus d’infos : www.fabienlemaire.com et www.loversproject.org Femme d’affaires au déjeuner, maman au goûter, séductrice au dîner, faut-il forcément se changer pour chaque occasion ? La marque L’Herbe Rouge aime à penser le contraire et crée ainsi des vêtements qui se veulent à la fois confortables et élégants. Les matières sont issues de l’agriculture biologique, le coton pour le tricot est certifié Écocert et cultivé au Mali. Quant au jean denim, il est composé de 99% de coton biologique et est délavé selon un procédé bio. Les couleurs privilégiées ? Noir-gris pour le classique, camel-écru pour le naturel, rouge pavot-bleu arctique pour le glamour ! CD www.lherberouge.com 1- Modèle Jonc : pull col V, 100% coton biologique EKO, 80e. 2- Modèle Garance, manches courtes, réversible, 100% coton biologique, 99e. 3- Modèle Gentiane : robe col bateau, emmanchures raglan, 100% coton biologique, 115e. [19] 2 3 [S’AIMER] NÉOPLANÈTE 20 - AVRIL 2011



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :