Néoplanète n°2 fév/mar 2008
Néoplanète n°2 fév/mar 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de fév/mar 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (199 x 269) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : Victoria Abril se découvre d'un fil.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
[S’AIMER]zests On est baba de ZaZa Un brin bohèmes, joliment chic et résolument éthiques, les accessoires d’Isabelle Grandval, fabriqués par des femmes birmanes, sont en matières recyclées, fausse fourrure, bambou, tweed, dentelles et rotin, agrémentés d’une pointe de préciosité, avec perles, agate, jaspe, cristal ou nacre. Bijoux et sacs à partir de 90 €. www.zazafactory.com Sac en fausse fourrure recyclée, 149 €. En vente chez Dupleks, 83 quai de Valmy, 75010 Paris. Autres points de vente : 01 42 06 15 08 Pas du toc ces sacs Recycler des packs de jus de fruits pour en faire des sacs, telle est l’idée d’une fondation créée par des femmes de Manille, aux Philippines. Les packs sont ouverts, lavés, triés, cousus et transformés en sacs à main rigolos, cabas ultrapratiques, porte-monnaie et même trousses de maquillage. www.taloma.fr Les pieds sur terre Une paire de chaussures achetée, un arbre planté ! La marque Timberland joue la carte écolo avec ses Reboot, chaussures imperméables en textile et caoutchouc recyclés (190 €), et en s’associant avec Terra Natura qui plante des arbres fruitiers au Kenya. Tél. lecteurs : 01 55 62 55 30. [22] Mets ta p’tite laine ! Connue pour ses engagements environnementaux (choix sélectifs des matières, reversement de 1% de son chiffre d’affaires à des associations de défense de l’environnement), Patagonia propose des vêtements de sport élégants, comme ce cardigan à capuche en laine d’agneau traitée sans chlore. Existe en marron, blanc et noir, 120 €. Tél. : 0805 98 0012. www.patagonia.com photos : d.r.
photos : d.r. cotonnier : culture Impacts négatifs : • usage intensif de pesticides (1/4 du marché mondial des insecticides) : pollution et conséquences sur la santé des agriculteurs ; • irrigation : forte consommation d’eau (20 000 litres d’eau pour un seul tee-shirt, selon le WWF) ; • usage de semences génétiquement modifiées (devraient fournir 50% de la production mondiale de fibre d’ici à 2010) : risques non maîtrisés ; • substitution aux cultures vivrières. Impacts positifs : Emploi et réduction de la pauvreté en zones rurales u Développement du coton biologique (label AB, Ecocert…). Graines et fibres de coton : commerce Impacts négatifs : • commercialisation mondiale du coton : 7 millions de tonnes par an, affrétées depuis et vers tous les continents ; • dépendance des pays en voie de développement au marché du coton ; • dumping : les États-Unis subventionnent fortement la production et l’exportation de coton. Impacts positifs : Développement du commerce équitable du coton (label Max Havelaar, Armor Lux…) Produits finis : fabrication Impacts négatifs : •éventuelle toxicité de certains produits Les enfants en sont fous ! En plus d’être mimis à croquer, les doudous Papilli sont labellisés Max Havelaar et détiennent la norme CE. 15,50 € les petits doudous (15 cm) et 29 € les grands (30 cm). Le coton Par Elizabeth Reiss, agence Ethicity, www.ethicity.net chimiques utilisés lors du traitement de la matière : ennoblissement, blanchiment, coloration…• conditions de travail dans les industries textiles, notamment en Inde et en Chine. Impacts positifs : • Création d’emplois dans le monde entier u Développement de la certification de la chaîne de production (label EKO Sustainable textile, Oeko-tex…). Produits finis : utilisation Impacts négatifs : • Lavage des textiles : importante utilisation d’eau. Impacts positifs : • un textile facile d’usage et accessible au plus grand nombre ; • un vêtement confortable pour être bien dans sa peau ; • usages médicaux et alimentaires (huile de coton). Déchets textiles : valorisation Impacts positifs : • une seconde vie possible : récupération puis distribution aux plus démunis ; • recyclage : textile transformable en matériaux d’isolation, de rembourrage… Conclusion : privilégiez les textiles de qualité qui durent, puis donnez-les ! [23] Fiche Produit Pour mieux comprendre les impacts de notre consommation sur le monde. Sources : CIRAD www.cirad.fr, CNUCED www.unctad.org www.neoplanete.eu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :