Néoplanète n°18 février 2011
Néoplanète n°18 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 11,9 Mo

  • Dans ce numéro : 2011, année de la forêt.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Miel ensile us nus PLUS DE ne PIIOTOS mioTos SUR RUBRIQUE SAVOURER Le Portugal pousse le bouchon... e liè e 1'1 Selon un sondage Ipsos de juin 2010, neuf Français sur dix préfèrent que leurs vins soient conservés dans une bouteille fermée par un bouchon en liège. Une solution écologique, de l'écorchage de l'arbre au recyclage des petits capuchons. Reportage au Portugal, le premier producteur mondial de liège. r'ar Par Fabienne Broucaret LE CHÊNE-LIÈGE, CHÊNE-LIÉGE, ROI DES FORÊTS PORTUGAISES PORTIJGAISES Avec ses forêts qui recouvrent 30% de sa superficie, superlicie, le le Portugal peut être considéré comme l'un des principaux préservateurs d'écosystème de Fa la planète. La star locale ? Le chêne-liège. cultivé et récoh:é récolté dans la région du Montado. Il faut attendre que l'arbre soit âgé dune d'une trentaine d'années pour la première extraction du bois. À partir de là son exploitation dure environ 150 ISO ans avec en moyenne I 16 6 écorçages. soit une fois tous les neuf ans. Chaque chêne- chêneliège donne en moyenne 20 000 bouchons tout au long de sa vie (photo A). L'écorçage,L.:écorçage, appelé « levée ». », est une opération manuelle cruciale c'est elle qui permet de récolter récotter le le liège.ll Il faut écorcher l'arbre sans le blesser pour ne pas compromettre la récolte récotte suivante. C'est Cest un procédé écologiquement responsable, qui ne suppose l'abattage d'aucun arbre, mais assure au contraire r l'entretien de la forêt. Et des emplois ! (photo 8). B). Le Portugal pousse le bouchon... Côté biodiversité, biodiversité. les forêts de chênes- chêneslièges abritent 117 1 17 espèces animales et végétales, dont certaines en voie de disparrt.ion disparition telles que : le lynx ibérique, l'aigle royal ibérique ou ou le cerf de Berbérie. Elles sont aussi d'excellents puits de carbone. Un chêne-liège « explort.é ». c'est-à-dire sur lequel le « exploité », c'est-à-dire sur lequel le liège est prélevé, en renouvelant ainsi de manière naturelle son écorce, absorbe de 2.5 2,5 à 4 fois plus de co2 CO2 qu'un arbre non exploité. À elles seules, les forêts de chênes-lièges du Portugal absorbent ainsi 4.8 4,8 millions ions de tonnes de CO/an. COjan, soit 5 5%% des émissions du pays < 1 >. (I) (1) Source i'iristitut l'Institut supérieur d'agronomie du Portugal. LA TRANSFORMATION, DE 0E L'ARBRE AU BOUCHON Mélange d'un savoir-faire ancestral artisanal et de technologies innovantes, voici comment, après récolte et repos de six mois sur parc. parc, le liège est (34) transformé en bouchon : l'écorce de bois est bouillie dans de grandes cuves pendant environ une heure. Cela permet de nettoyer les planches de liège, d'en extraire les substances hydrosolubles, hydrosolubles.comme certains sels minéraux et tanins, d'augmenter leur épaisseur en réduisant leur densité, densité. de les rendre plus souples et élastiques. Le bouillage va redresser de façon permanente les ondulations des parois cellulaires, cellulaires. ce qui amènera une structure beaucoup plus régulière. Les planches ainsi bouillies sont ensuite laissées au au repos. repos, de quelques jours à plusieurs semaines. Durant ce repos, le liège se stabilise et atteint la bonne consistance pour pouvoir être transformé en bouchons (photo C). q. Les planches sont ensuite découpées en bandes. Ces dernières passent également dans une « tubeuse » qui découpe le bouchon cylindrique dans l'épaisseur de la bande de liège, au plus près du ventre, là où le grain du liège
est le plus fin. Les chutes sont réutilisées pour fabriquer : soit des bouchons techniques, soit différents produits de liège aggloméré utilisés à des fins aussi diverses que que l'isolation, les revêtements, le bâtiment. bâtiment, le le mobilier... (photo D). Dernière étape du processus la rectification dimensionnelle, pour égaliser la longueur des bouchons et parfaire la superficie du cylindre par abrasion. La poussière ainsi produite est réutilisée pour le colmatage des bouchons présentant des imperfections de surface. VIVE LE RECYCLAGE ! 1 En Europe, la collecte de bouchons de liège est le plus souvent un outil qui permet de récolter des fonds pour des actions sociales ou médicales. En 1, - - 40. lx. eh, th* el. es Allemagne, l'association Diakonie Kork Epilepsiezentrum récolte et recycle elle- ellemême les bouchons en faisant faiXtnt travailler des personnes handicapées. Au Portugal, la mairie de Lisbonne a mis en place, dès l'an 2000, 2000. des conteneurs destinés au recyclage du liège dans les rues et aux abords des restaurants. Ces réceptacles, à base de liège. liège, ont la la forme d'un bouchon de bouteille de Porto géant Tous les bénéfices recueillis par cette campagne de recyclage, recyclage. effectuée grâce au soutien de la société Arnorim, Amorim, vont à des associations caritatives. Aux États-Unis, la filière de recyclage permet de fabriquer des semelles de chaussures, chaussures.comme les modèles de la marque Sole. En France,plus de 3.5 3,5 milliards de bouchons en liège sont écoulés chaque année, et pour (a ! 351 51..,...C.> 4 -..- -.1e• "' : -.'• [SAVOURER] ISAVOU E 1 eli,r.,•,...,,... 4". II. Au Sud du ifirtvgdefoiegio ■›. ; „ „. de l'Alentejo conteritre 72 3 4 4100 le def'736 00tehectares des forée.ey., 4111.1à'140- deletene-lieges du pays. 44, 75% C'est la la part des forêts de la Méditerranée occidentale, notamment en Espagne et au Portugal, qui pourrait disparaître en une no- dizaine d'années, selon WWF, et ce du fait de la disparition des bouchons en liège sur les bouteilles de vin. Aujourd'hui, plus de 1 10 0% des bouteilles vendues en Fran- France, et 30% de celles vendues à l'étranger arborent un bouchon synthétique ou à vis, surtout sur les vins du Nouveau Monde ou ceux d'entrée de gamme. Or, ces bouchons, issus de la pétrochimie, sont bien bou- plus gourmands en énergie et en ressources que les bouchons en liège. Plus d'infos : d'infus : www.planeteliege.com ressour- mvw.planeteliege.com le moment seulement 10 1 0 millions sont récoltés via des ONG et et des associations. Bonne nouvelle : les Professionnels du Liège devraient mettre en place, d'ici à la fin du premier trimestre 201 1 I 1,, un dispositif de collecte en partenariat avec une grande chaîne d'hypermarchés. Les bouchons récoltés, après avoir été triés et nettoyés, seront transformés en granulats qui serviront à réaliser des plaques d'isolation thermique et phonique ou encore des joints pour l'automobile et l'aéronautique. Mais Niais attention. attention, un bouchon recyclé ne redeviendra jamais un bouchon ! 111, y, ç g



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :