Néoplanète n°18 février 2011
Néoplanète n°18 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 11,9 Mo

  • Dans ce numéro : 2011, année de la forêt.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
[PARTICIPER] (PARTICIPER] c• se).. « palmate » et « elaeis guineensis ».,. »...• Autant de dénominations derrière lesquelles se cachent l'huile meurtrière. JE RÉDUIS LA VIANDE r 1 :...A À di... TABLE D'immenses surfaces d'Amazonie sont chaque année défrichées pour la culture du soja, soja. le plus souvent transgénique.ll Il est ensuite importé en Europe pour nourrir le bétail, qui finit en steak dans notre assiette ! Réinventez votre façon de vous nourrir en limitant votre consommation de viande : deux à trois fois par semaine suffit amplement. Préférez les viandes d'origine française et si possible, labellisées Agriculture Biologique (AB). Cela vous garantit qu'aucun soja transgénique originaire d'Amazonie n'a été utilisé pour alimenter le bétail. Si vous êtes motivé, prenez le taureau par les cornes et passez au tout végétarien ! tieçie J'INTÈGRE L'ARBRE DANS MON JARDIN Il fut un temps où l'arbre n'était pas toujours le bienvenu dans nos espaces de vie car trop grand, trop encombrant On le considérait comme un danger ou une gêne sur le bord des mutes, routes, dans les champs. champs, les jardins, etc. Cette époque est révolue ! Nous savons aujourd'hui que LE B.A.-BA DU BOIS CHEZ SOI SOl LE MOBILIER m : DE JARDIN. JARDIN. Les Les essences utilisées sont le le teck de la la forêt birmane, le keruing du Sud-Est asiatique, ou le roble table amazonien. Attention : des étiquettes " e provient..•0 d'une forêt bien gérée " fleurissent pour pour endormir votre vigilance. Ne vous laissez pas berner, achetez FSC ! LA SALLE DE E BAIN. Porte-serviette, meubles, étagères, caillebotis... cet univers humide est aussi friand de teck.. FSC, bien entendu ! Sinon en bois local, le hêtre peut convenir. LES CONTREPLAQUÉS ET ET LES LES PANNEAUX. Évitez Évitez l'okoumé, ce ce bois bois rouge orangé qui provient des dernières forêts du bassin du Congo, car il il n'est toujours pas FSC. Préférez des panneaux d'origine européenne. LES PARQUETS. PARQUET Restez vigilant sur sur les les couleurs et vérifiez avec beaucoup d'attention tt'"""'"ntirmle le FSC. Jaloba Jatoba d'Amazonie, merbau de Papouasie ou de Nouvelle-Guinée... Attention à ces essences exotiques en voie de disparition. Nouvel­ LES.ES PORTES ET ET FENÊTRES. Celles Celles en en bois bois tropical douteux sont deux à trois fois moins chères qu'en chêne Alors, soit vous faites dans le bois local, pin ou chêne, soit sait vous prenez du FSC... LES. VOLETS. Choisissez du du sapin et et surtout pas une essence d'Asie du Sud-Est comrme comme le méranti : aucun volet en bois exotique n'est certifié FSC... Rideau ! Par Nathalie Achardr. l'arbre peut être utile à son écosystème sous toutes ses formes. D'abord vivant sur pied bien sûr, sûr. mais aussi mort en souche ou fragmenté. C'est ainsi que de plus en plus de personnes plantent des haies en bordure de leur terrain pour accueillir la faune et la flore, lutter contre l'érosion des sols et rétablir une tradition paysagère. Seule règle à adopter : choisir de préférence des essences locales et adaptées. Quelles que soient les raisons qui vous motivent, motivent. ne planter qu'un seul arbre est déjà un pas vers la réconciliation avec le géant vert. A JECOMPTE, LES COLÉOPTÈRES F 1 Les coléoptères ont tout pour nous fasciner 1 ! Ces stars du microcosme représentent le groupe d'espèces le plus diversifié du règne animal avec plus de 350 000 espèces connues à ce jour dans le monde. Du lucane cerf-volant, cerf-volant. avec ses énormes pinces, au rhinocéros avec sa grande come, corne, partez à la découverte du monde fascinant des coléoptères en les observant, en les recensant grâce à l'enquête Coléos menée par Noé Conservation, le Muséum national d'Histoire naturelle et le CEMAGREF (n. C 1l. Grâce à vous. vous, les scientifiques peuvent ainsi mieux comprendre ce qui permet (10) 1101 à ces espèces de subsister près de l'homme, en particulier pour celles qui sont dépendantes des vieux arbres et du bois mort, mort. habitats de plus en plus rares aujourd'hui. (I) 1) Institut de recherche pour l'ingénierie de l'agnculture l'agriculture el et de l'environnement i'environnernent Rdv en mars mats :'NWW.noeconservation.org www.meconservation,org -A JE DÉCOUVRE LA l ? 1):... BIODIVERSITÉ FORESTIÈRE Des aulnes ou frênes en bord de rivière. rivière, des alisiers sous futaies, des platanes en bord de route, des châtaigniers en limite de parcelle, chaque arbre a une place et une signification particulières, qu'elles soient choisies par l'homme ou par Dame Nature. N L'histoire des arbres est passionnante et. et, plus encore, celle de toute la biodiversité que la forêt abrite. Savez-vous que la forêt française accueille 72% des espèces de la flore française, mais aussi 73 espèces de mammifères et 120 d'oiseaux ? Sans compter les champignons et tous les insectes phytophages et saprophages, voici de quoi s'amuser tout un dimanche en forêt à passer le sol et les troncs d'arbres d au peigne fin. Profitez également de l'hiver pour observer les traces de pas dans la neige, elles sont d'autant plus reconnaissables ! ! •
LA CHRONIQUE DROIT DE MAÎTRE NICOLAS GARDER GARDÈRES ALES ARBRES ONT-ILS DES DROITS ? ? lESTS LESTS [PARTICIPER] IPARTICIPERI La nécessité de protéger les arbres, les forêts et les autres espaces naturels fait aujourd'hui l'objet d'un large consensus. Ce qui n'empêche pas, hélas, la la déforestation.ll Il apparaît donc nécessaire de se pencher sur la manière dont l'arbre est considéré par le droit. NMatons otons d'abord que l'arbre est un sujet/objet a priori de ne pas polluer, polluer ; de préserver les forêts et de limiter les iibeaucoup plus plus facile à appréhender que ne peut l'être émissions de gaz à effet de serre. Mais, toujours avec l'idée l'animal. En En effet. effet, son utilité est apparue très tôt évidente que ces contraintes vont dans le sens d'une protection des à l'humanité (armes, outils, feu, chauffage, habitations, ba­ bateaux...)) et, et. par là même,les hommes ont rapidement cher- cher­ pensée est celle d'une écologie réformiste et humaniste. intérêts moraux, moraux. économiques. économiques, sanitaires de l'homme. Cette ché à protéger cette ressource indispensable. Pour prendre S'est développée en parallèle une écologie radicale, révolutionnaire, profonde (deep ecology, ec% gy. en anglais),aujourd'hui aujourd'hui très créée par Saint Louis en 129 1 I et le premier code forestier influente. influente, qui s'oppose frontaJement frontalement à la philosophie huma- huma­ révolu- le cas de la France, l'administration des Eaux et Forêts a été date de 1341. niste. L'homme ne serait ainsi qu'un des éléments de la marbre l:arbre est donc utile aux hommes et présente l'avantage age de nature, ne disposant d'aucune supériorité juridique sur ne pas souffrir. souffrir ; au sens où peuvent souffrir les chiens ou les les autres (les animaux, les arbres, les minéraux,.).Ainsi,).Ainsi. sur taureaux.Ainsi, alors que la problématique animale a occupé, le plan juridique, les arbres et les espaces naturels seraient à l'ère moderne, certains des principaux philosophes occi- occidentaux (Descartes, Rousseau, Kant. Kant, Bentham, Heidegger...), en particulier contre les hommes. des sujets de droit devant être protégés en tant que tels et la question des droits de l'arbre est beaucoup plus récente. Le renforcement de la protection juridique de la nature et des arbres, de la biodiversité est indispensable, mais A LA DIFFÉRENCE DE L'ANIMAL, l'ANIMAL, L'ARBRE l'ARBRE NE SOUFFRE PAS les fondements de cette protection ne doivent pas être l'occasion d'une remise en cause fondamentale de nos propres ou tuer un animal pour le plaisir de le voir souffrir (on ne droits et de notre liberté. l'oc- La souffrance est ici le critère discriminant. En effet. effet, torturer torture pas une montre, une fleur ou un arbre) est un acte de sadisme par lequel l'homme tend à aliéner son humanité. Nicolas Gardé Gardères res Avocat à In la cour Cour et vice-prés1dent vice-prépdent de Il est de ce point de vue indifférent que l'animal dispose de r Çriceprendre vert, vert..droits en tant que tels ou que l'homme ait simplement des ACI" ! •, devoirs à l'égard de l'animal. La question animale est profon­ profon-'dément une question morale..La situation est donc différente s'agissant des arbres. Elle pose la question de la place de l'homme sur Terre. La tradk tradi, ! lF.M ton tion humaniste, celle des droits de l'homme, situe l'humanite4. au centre de l'univers, donc au dessus de la nature. Le tPrml>_, terme, « environnement » » renvoie d'ailleurs à cette idée. La nature. n'est plus que ce qui entoure l'homme, l'accessoire par rapport à rap- l'essentiel. DANS L'INTÉRÊT l'INTÉRÊT DE l'HOMME L'HOMME C'est dans le cadre de cette philosophie humaniste que se sont essentiellement développés le droit des animaux et le droit de la nature : il est bon de ne pas torturer les animaux, (11)'ACCORD ? PAS Wftnrele D ftemouvEz con cHROU1110 € Er 111SCUTEI-EN vmuNEOPLANETE'ER



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :