Néoplanète n°17 déc 10/jan 2011
Néoplanète n°17 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 37,5 Mo

  • Dans ce numéro : grenelle de la mer, tous dans le même bâteau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
IPARTICIPERI lESTS Quel gamin tu fais avec ton nouveau joujou ! Tu n'oublieras pas de t'arrêter chez le concessionnaire et de réclamer la prime à la casse pour l'ancien attelage... NÉOPLANÈTE ACCESSIBLE À TOUS ! Depuis sa création, Néoplanète est le seul magazine français accessible aux non et aux mal-voyants. Sa lecture peut se faire grâce à une loupe ou, mieux, en version audio pour écouter les articles. Des solutions apportées et gérées par la société Zyyne, grâce à la passion de son directeur, Chaïd Martinez. C'est la seule entreprise aujourd'hui à être en conformité avec la loi Handicap du 1 1 février 2005. Une exception dans le paysage médiatique, comme nous l'explique Gilbert Montagné, militant depuis longtemps pour l'accessibilité de tous. « À mon avis, ce ne sont pas des efforts que les médias doivent faire, ils ont à faire leur métier tout simplement. C'est-à-dire de l'audiovisuel ! Et dans « audiovisuel », il y a audio. Cela ne peut pas rester exceptionnel comme vous le faites à Néoplanète avec cette très belle et intelligente initiative. Les sites en général doivent être accessibles. Soit, via l'audio déjà intégré sur le Web ou grâce à un logiciel qui permette aux déftcients visuels d'utiliser un ordinateur. Ce qui est bien avec Néopl anète, c'est que même si on n'a pas ce logiciel vocal, on peut écouter le magazine. Finalement, pour un non-voyant, j'ai un côté visionnaire car cela fait longtemps que je réclame la mise en place de tels systèmes. Aujourd'hui, tous les produits Apple, comme/'/phone par exemple, sont vocalisés, donc accessibles à tous pour le même prix. C'est une révolution. » YB Plus d'nfos : www.zyyne.com
LA CHRONIQUE DROIT DE MAÎTRE NICOLAS GARDÈRES lESTS IPARTICIPERI CANCUN AU SOMMET Du 29 novembre au 10 décembre, se tiendra à Cancun, au Mexique, un nouveau sommet de l'ONU sur le climat. Après la déception suscitée par le sommet de Copenhague, l'objectif sera de doter la planète d'un nouveau traité international, prenant le relais du protocole de Kyoto, comme nouveau cadre global de la lutte contre le réchauffement climatique. En effet, le protocole de Kyoto se terminera en 2012 sans avoir pu être l'outil décisif permettant d'entraîner définitivement les États sur la voie de la diminution de leurs émissions de gaz à effet de serre. Une voie salutaire, mais étroite : entre la pusillanimité des États-Unis (le mode de vie - irresponsable- des Américains n'est pas négociable, comme le disait en son temps George W Bush) ou le double jeu de la Chine (certains efforts menés sur son territoire associés à une volonté de puissance délétère dans les négociations internationales). Entre aussi les aspirations consuméristes des pays du Sud et de l'Inde (la très polluante voiture N ano à 1 500 euros comme symbole) ou les attaques des climato-sceptiques stipend iés (la dérisoire dénonciation contre rémunération d'un prétendu nouveau « totalitarisme vert »). DE NOUVELLES IMPULSIONS Il est ain si très peu vraisemblable que Cancun débouche sur la signature d'un traité contraignant les États à baisser leurs ém issions. Cependant, malgré ces atermoiements et parfois ces reculs, il existe des raisons d'être optimiste. En effet, si l'Europe a depuis longtemps fait le choix de l'avant-garde et de la diminution unilatérale de ses émissions, c'est surtout en dehors de la soc iété des États qu'il convient de chercher les raisons de croire en un déve- POCO, KESACO ? Daichi-o-Mamoru-Kai ce n'est pas un nouveau manga, mais une coopérative associative japonaise écolo qui a mis en place « le poco », sorte de kilomètre alimentaire. Au Japon, la plupart des aliments sont prépa- rés à partir de produits importés. Les espaces cultivables ne représentent plus que 1 3% de la surface du pays et n'assurent à l'empire du Soleil Levant qu'une autosuffisance alimentaire de 40%... Une miette. En Europe, nous connaissons l'étiquette carbone qui indique en C0 2 rejeté le « poids » d'un aliment. Le loppement réellement durable. Pour incontournables que soient encore l'ONU et ces vieilles constructions socio-h istoriques que sont les N ations, l'impulsion est aujourd'hui ailleurs. De nouvelles façons de travail ler ; de se déplacer ; de consommer ou de s'engager sont en train d'être inventées partout, dans les entreprises, les associations, par et pour chaque individu. EN ATTENDANT RIO La menace climatique qui pèse sur nous ne doit pas être source de repli et d'égoïsme, tant individuels que nationaux, mais, au contraire, l'opportunité d'une plus grande imagination sociale, économique et politique. À titre d'exemple, est-il raisonnable de faire grand cas aujourd'hui de quelques centaines de milliers de clandestins alors que demain, les réfugiés climatiques pourraient se compter en dizaine de millions ? Ainsi, même si le sommet de Cancun ne débouche sur rien de concret, il participe d'un esprit puissant de responsabilité qui inspire de nouveaux comportements individuels et collectifs. Et qui se répand au Nord comme au Sud. On peut d'ailleurs parier ; ou tout au moins espérer ; que cet esprit, débonnaire et efficace, souffle sur le prochain sommet de la Terre à Rio en 20 12. Avocat à la cour et vice-président de l'association Entreprendre vert poco, lui, prend en compte le nombre de ki lomètres qu'il a parcouru. Ainsi, choisir des asperges qui ont poussé sur le sol nippon permet de gagner quatre pocos par rapport à celles importées d'Australie. Daichi-o-Mamoru-Kai a estimé que chaque Japonais engloutit 66 pocos quotidiennement et qu'il faudrait une réduction de 15 pocos par jour et par personne pour atteindre les objectifs du protocole de Kyoto. Et les Japonais dans leurs supermarchés finissent par prendre cette chasse aux pocos comme un jeu. À quand la version sur console ? Nathalie Achard



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 1Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 2-3Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 4-5Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 6-7Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 8-9Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 10-11Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 12-13Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 14-15Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 16-17Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 18-19Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 20-21Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 22-23Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 24-25Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 26-27Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 28-29Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 30-31Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 32-33Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 34-35Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 36-37Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 38-39Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 40-41Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 42-43Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 44-45Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 46-47Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 48-49Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 50-51Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 52-53Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 54-55Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 56-57Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 58-59Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 60-61Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 62-63Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 64