Néoplanète n°17 déc 10/jan 2011
Néoplanète n°17 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 37,5 Mo

  • Dans ce numéro : grenelle de la mer, tous dans le même bâteau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
atëlierstërre LES NOUVELLES SOLUTIONS D'UNE ECONOMIE DE LA CONTRIBUTION Dominique de Courcelles. Directrice de recherche au CNRS et membre du Collège international de PhilOSOPhie Industrie papetière La révolution green passe aussi par le papier recyclé blanc Depuis plusieurs années, Arjowiggins Graphie conjugue innovation et Développement Durable. Arjowiggins Graphie a intégré les dernières avancées technologiques pour concevoir sa nouvelle génération de papiers 1 00% recyclés, 1 00% blancs, 1 00% innovants : Cocoon. Certifiés par les labels environnementaux les plus exigeants, écolabel européen et FSC, ces papiers offrent un niveau de performance identique à celui des papiers à fibres vierges. Ils répondent à tous les besoins papier de l'entreprise. Arjowiggins Graphie a développé le Calculateur Environnemental, disponible sur le site www.arjowigginsgraphic.com : en quelques clics, vous obtenez les économies réalisées sur les ressources naturelles en choisissant un papier recyclé plutôt qu'un papier à fibres vierges. « L'innovation correspond à la nouveauté ou la catastrophe. Elle a toujours été nécessaire dans les civi lisations pour s'adapter aux bouleversements et surv1vre. Aujourd'hui, cette innovation doit être appréhendée en interaction avec l'homme, dans son intel ligence et sa liberté. Comme le dit Eva Joly : « Un monde. - COMMUNIQUÉ Plaquettes de présentation des papiers Cocoon durable ne peut l'être qu'à condition d'être humaniste et éthique ». Qu'est-ce que l'éthique ? Le terme est largement util isé mais il a, en réal ité, un sens très précis et décrit la justesse de comportement : agir avec justesse, avoir des comportements adaptés. L'éthique a trois niveaux qui peuvent entrer en confiit lorsqu'il s'agit de trouver le comportement le plus juste : - Universel : droit à la vie, l'éducation, la santé, au partage des ressources, - Particulier : valeurs de l'entreprise, du pays, de la re ligion, de la communauté, du vil lage, - Singu lier : intérêts de l'individu. Aujourd'hui, les nouveaux acteurs sont la planète et ses éléments (terre, air ; feu, eau...). L'homme doit être partenaire des éléments du monde et pas possesseur. Mais il y a aussi les machines : elles ne doivent pas être considérées comme des moyens, mais comme des actrices de notre monde, car elles ont été pensées par des humains. » Marc Fossier, Directeur exécutif en charge de la RSE -Groupe France Télécom, france « Dans les télécoms, les usages sont difficiles à imaginer et à projeter ; il faut donc être très près du terrain et à l'écoute des besoins. France T élécom essaie d'adapter son offre aux besoins précis des populations, comme par exemple pour des besoins de commun ication en Côte d'Ivoire pour favoriser une meilleure exploitation agricole. » Arnaud Mou rot. Directeur Général- Ashoka France, Belgique-Suisse-France « L'association Ashoka regroupe 3 000 entrepreneurs dont l'objectif est d'inventer des so lutions aux problèmes sociaux. Un exemple de projet : l'introduction d'un échauffement chez les ouvriers de chantier chez Bouygues pour réduire le nombre de blessures avec l'association sportive Ciel Bleu. » laol
"L:ENTREPRISE DANS LA CITÉ : CONFUSION DES GENREShiNVERSJON DES ROLES, OU SUBSIDIAtiiTE CREATRICE" Gilles Berhault, Président du Comité 21. d'ACIDD et membre du Comité d'orientation des Ateliers de la Terre, France « Le monde a connu trois grandes périodes de métamorphose et de profond changement dans son histoire et nous en traversons une actuellement. Ces trois grandes périodes sont marquées par trois inventions : l'écriture, l'imprimerie et le numérique avec l'idée émergente d'un monde fini. Aujourd'hui, nous sommes dans une période de rupture temporelle et technologique qui nous donne l'opportunité d'agir : Il faut rompre avec une économie de la possession et adopter une économie d'usage : avoir une vo iture demeure différent du besoin de mobilité. » Christophe de Backer, Directeur Général- HSBC France « N ous sommes présents dans 84 pays. HSBC est donc en prise directe avec des réalités économiques locales multiples. On observe aujourd'hui trois grandes tendances à l'échelle mondiale qui génèrent des risques sociaux et environnementaux : - Les pays du sud ont une croissance plus forte que les pays du Nord - Croissance forte des flux financiers et des personnes - Vieill issement de la population, notamment dans les pays du Nord. » Franck Riboud, Président Directeur Général- Danone, France « Il ne s'agit pas d'accorder une trop grande prévalence à l'aspect environnemental ou social mais bien de veiller à un équilibre. À l'image de notre partenariat avec Muhammad Yunus, le programme « Grameen Danone Foods » lancé en 2006 par Danone et le Prix Nobel, vise à proposer des aliments frais pour lutter contre la malnutrition tout en créant des emplois localement. Autre exemple : en atèlierstërre 20 12, l'eau d'Évian n'aura aucun impact carbone. La part incompressible de production carbone sera compensée par une aide à la réhabilitation des mangroves au Sénégal, sorte de taxe verte auto-imposée. » Michel-Edouard leclerc Président- Association des Centres Distributeurs leclerc. France « Le groupe Leclerc mène une politique de prix bas. Le critère clé est donc moins l'innovation que la gestion du changement. Notre logique in itiale était une réponse à des besoins nés au lendemain de la Seconde Guerre mondiale : rendre accessible aux salariés les biens qu'ils avaient contribué à façonner : Il s'agissait de construire un modèle économique qui est celui de la distribution et qui a conduit à un modèle hyper productif avec la toute puissance de l'hyper productivité, du quantitatif Aujourd'hui le changement à opérer est de gommer les effets de l'hyper productivisme, avec par exemple notre politique menée pour la réduction des sacs plastique. L'objectif demeure toujours de rendre accessibles les produits au plus grand nombre - il s'agit toujours d'une guerre des prix - mais avec un volet qual itatif davantage présent. » Hervé Gloaguen, membre du Comité exécutif d'AIIianz et Président d'AIIianz Afrique « Le développement durable est le principe même de l'assurance puisque le métier de l'assureur c'est de jouer le rôle d'amortisseur de risques. La priorité claire du groupe repose sur les trois piliers du développement durable. En matière d'environnement : respect des obligations type immeubles HQE... ; en matière sociale : garantir le bien-être des 153 000 collaborateurs du groupe et en matière économique : définir les produits de demain. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 1Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 2-3Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 4-5Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 6-7Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 8-9Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 10-11Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 12-13Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 14-15Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 16-17Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 18-19Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 20-21Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 22-23Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 24-25Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 26-27Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 28-29Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 30-31Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 32-33Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 34-35Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 36-37Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 38-39Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 40-41Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 42-43Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 44-45Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 46-47Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 48-49Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 50-51Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 52-53Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 54-55Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 56-57Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 58-59Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 60-61Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 62-63Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 64