Néoplanète n°17 déc 10/jan 2011
Néoplanète n°17 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 37,5 Mo

  • Dans ce numéro : grenelle de la mer, tous dans le même bâteau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
atëlierstërre "L'INNOVATION VERTE, NOUVEAU REFUGE DES VALEURS ? " Stephen Shu-hung Shen, Ministre de l'Environnement, République de Chine « N ous devons agir pour préserver la santé, le confort des utilisateurs et l'environnement en utilisant plusieurs leviers, en priorité les nouvelles technologies, car elles sont le seul moyen d'avancer : Et aussi l'économie, pour permettre que cela aille vite. Le social également pour modifier les comportements. Et la réglementation, enfin, pour orienter les choix technologiques dans la bonne direction. T ; ùvvan s'est engagé sur ses émissions de C02 et utilise largement la technologie en encourageant les investissements du secteur privé et les nouvelles technologies innovantes pour réduire l'impact du changement climatique. » Tonv Juniper, Conseiller principal du programme u Sustainabilitv " de Cambridge, ancien Président, Friends of the Earth, Grande Bretagne « Aujourd'hui, il faut casser le cycle de la surconsommation et le lien entre croissance économ1que et la consommation de ressources. Le développement économ 1que devrait être étudié autrement que par le PIB. Un nouvel indicateur est nécessaire. Cet indicateur valoriserait les pays dont les habitants vivent longtemps, heureux, en bonne santé, avec une faible consommation de ressources et émissions. Un exemple : les États-Unis et l'Al lemagne fournissent le même service de qualité de vie à leurs habitants, avec une intensité carbone beaucoup plus importante pour les États-Un is. » Jérôme Gosset, Directeur adjoint de la recherche et de l'innovation -Areva, France « Sur la diffusion large des nouvelles technologies, la barrière actuelle est le coût. Aujourd'hui, certaines nouvelles technologies - éoliennes, solaire - seraient techniquement utilisables à très grande échelle, mais coûtent trop cher : Le défi est donc technologique et économique. Une fois cette barrière dépassée, les deux enjeux pour le futur ; selon Areva, sont de développer le solaire à concentration (chauffage) et l'éolien en champs offshore, deux technologies prometteuses. Et d'inventer ; sans tabou, les modes de fonctionnement de demain, par exemple des centrales solaires dans le Sahara. » Fabienne Herlaut, Présidente du Fonds Éco-Mobilité Partenaires - SNCF, France « Les projets soum1s au Fonds Eco-Mobilrté Partenaires se regroupent en quatre types de projets. Les véhicules électriques et leurs infrastructures - batteries, gestion de parking ­ constrtuent 25% des projets mis en place. Nous travaillons aussi sur les services (l'usage partagé du véhicule), les technologies de l'infonmation : pour une meilleure utilisation des modes de transports et enfin les capteurs pour des mesures de consommations. » (34(
"CHANGEMENT DE GOUVERNANCE ET GOUVERNANCE DU CHANGEMENT" Jean-Pierre RaHarin, ancien Premier Ministre et sénateur de la Vienne « La crise financière de 2008 a changé la gouvernance mondiale et l'organisation des rapports de force. Avant 2008, la mondialisation était portée par l'idéologie de la dérégulation et de la déréglementation. Depuis 2008, la nouvelle gouvernance se caractérise par : - Le retour du politique afin de lutter contre la déréglementation. L'expression du G20 consiste à montrer que le monde est piloté par un certain nombre de politiques, - L'avancée du leadership : l'incarnation des idées passe par l'incarnation d'un leadership comme avec Barack Obama qui reçoit le Prix Nobel de la Paix avant même d'entreprendre quoi que ce soit.Voici la parfaite illustration de la force du leadership. La question de l'incarnation humaine des idées est très importante : des idées sans leader sont des idées fragiles. - L'émergence d'un discours commun : certes il y a eu l'échec de Copenhague, mais on observe l'émergence progressive d'un discours commun. On commence à parler des mêmes préoccupations : l'idée de so lidarité avec les générations futures... Le réel changement est de donner à la gouvernance une pensée. L'enjeu est simple aujourd'hui : quelle est la pensée du changement qui va servir le changement de la gouvernance ? On décerne trois besoins : - la nécessité d'une base philosophique à cette nouvelle pensée. Afin de dépasser la pensée moderne occidentale du XXe siècle. li faut désormais penser en valeur relative et non en valeur absolue : il y a du bien et du mal en chacun. La base de la pensée complexe : tout est toujours relatif, vivant. - la cohérence de l'aspiration des peuples à la diversité mais avec le respect de chacun. Il convient de poser la question de la perspective politique d'une république de la diversité et de la planète. - la reconnaissance de la valeur de prospective, la valeur d'aven ir : aujourd'hui, la gouvernance est davantage une gouvernance de réaction que d'anticipation. On assiste actuellement à une dictature du pragmatisme qui est une négation de la pensée. C'est dans la personne humaine que l'on doit trouver l'human isme du changement. » (35 (Abdoulave Bio Tchané, Président- Banque ouest Africaine de Développement, Bénin « Devant la répub lique planétaire, l'Afrique s'interroge et se sent écrasée. Plusieurs réfonmes sont nécessaires. Le passage du G7 au G20 demande à être consolidé, en apportant une ouverture aux Africains. Il faut aussi accorder une place plus grande au Conseil de Sécurrté de l'ONU et travailler à une Afrique continentale plus développée avec un appel à la décentralisation. » atèlierstërre Xiu Min Li, Directrice du Programme Chine - Pacifie Environment, USA « La Chine cannait une forte croissance avec des impacts environnementaux - 70% des eaux sont polluées - et sociaux. À l'échelle nationale, l'État a entrepris la mise en place de politiques visant à limiter ces impacts, mais la mise en œuvre de ces polrtiques est soit inefficace soit inexistante. L'objectif du Programme Chine - Pacifie Environ ment est d'apporter un support aux communautés locales afin de promouvoir le changement de façon durable. La Chine n'a pas de société civile puissante et développée, l'objectif à travers ce programme est d'en favoriser l'émergence afin qu'elle porte et diffuse, à toutes les échelles, les idées de développement durable. » Antoine-Tristan Mocilnikar, Responsable Environnement et Développement Durable - Union pour la Méditerranée, France « L'humanisme est au fondement de notre société. Il faut se concentrer sur le chemin pour y parvenir : Ce travail sur le chemin est rendu paradoxalement plus aisé par la série de crises que nous traversons : financière, environnementale, institutionnelle, européenne. À l'échelle européenne, un gros travail est entrepris avec le traité de Lisbonne. L'Union européenne se révolutionne progressivement en termes de gouvernance afin de révolutionner son action. À l'échelle régionale, on tente de constru ire des gouvernances de voisinage. Le projet de l'Union pour la Méditerranée en est l'illustration. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 1Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 2-3Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 4-5Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 6-7Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 8-9Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 10-11Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 12-13Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 14-15Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 16-17Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 18-19Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 20-21Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 22-23Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 24-25Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 26-27Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 28-29Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 30-31Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 32-33Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 34-35Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 36-37Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 38-39Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 40-41Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 42-43Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 44-45Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 46-47Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 48-49Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 50-51Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 52-53Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 54-55Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 56-57Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 58-59Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 60-61Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 62-63Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 64