Néoplanète n°17 déc 10/jan 2011
Néoplanète n°17 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 37,5 Mo

  • Dans ce numéro : grenelle de la mer, tous dans le même bâteau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
ellè e lrt Mer est un débat que vous suivez beaucoup ? Tant que les gens se réunissent pour parler d'un univers - là, c'est la mer - mais il y a eu plein d'autres Grenelle, c'est un progrès. À partir du moment où l'on se parle, on a déjà fait une grande partie du chemin. Aujourd'hui, je regrette qu'il n'y ait pas assez d'écoute et que beaucoup restent sur le bord de la route. Jacques Perrin Il a réalisé Océans, Voyageurs du ciel et de la mer pour le Futuroscope. Acteur, producteur, Jacques Perrin n'en finit pas de décliner son amour de la mer à travers des longs-métrages plein d'écumes et d'embruns. Qu'est-ce que la mer pour vous ? C'est tellement vaste Premièrement, je cro1s que tout le monde porte la mer en soi. Outre cel le que l'on peut voir du bord des côtes, il y a une mer intérieure. Cel le-ci appartient à l'imaginaire. C'est cet horizon toujours fuyant et toujours plus lointain. C'est aussi ce qu'on observe durant une heure et qui sera totalement différent demain. Toutes ces couleurs, ces présages, toute cette tranquillité, cette fureur. Dans le film Océans, un monsieur d'un certain âge au début du film se rappelle qu'un enfant lu i avait demandé : « C'est quoi la mer ? ». Avec Océans, nous avons mis quatre ans pour répondre à cette question. Seulement par des images, des émotions, de la poésie. Car la mer, heureusement, on ne peut pas la résumer. C'est un territoire sauvage. Votre opinion sur le Grenelle de la Mer ? Il faudrait qu'on se rende compte de la nécessité de mettre en place de nombreuses mesures, de se donner les moyens et de s'appuyer sur les apports scientifiques. Mais laissons aussi la nature s'exprimer 1 La mer a une force de régénérescence extraordinaire. Prenez l'exemple de George Bush. Il a pris la décision de sanctuariser des kilomètres de côtes américaines y interdisant la pêche pour redorer so,n blason. En France, on a l'exemple de Port-Cros et des îl es Porquerolles qui sont protégés depuis vingt ans, et tout est reparti. Le rôle des industries est aussi très important Je suis al lé en Al lemagne voir une entreprise de pétrochimie qui paie les pêcheurs à la tonne de plastique retrouvé sous mer. Ces in itiatives doivent se multiplier. Grâce à l'intervention de ces ( (casques bleus de la mer » dont vous parlez, qui seraient-ils ? Parce qu'il n'y ni législateur ni règlementation, la mer appartient à tous et donc à personne. Tout le monde fait ce qu'il veut La peur du gendarme peut à cet égard faire son effet Comparativement à il y a dix ans, les pollueurs qui dégazent en pleine mer sont de plus en plus repérés par les avions de la marine nationale et des amendes sont appliquées. Les « casques bleus de la mer » pourraient agir en ce sens mais, cela doit être une concertation internationale avec obligation de résultats et de contrôles avec sanctions. Cela éviterait, par exemple, la surpêche. Comme ces permis délivrés aux grosses entreprises pour al ler au large des côtes de la Mauritanie ou du Sénégal, alors que les pêcheurs locaux n'en ont plus le droit je crois à une surveillance internationale, à une volonté d'agir ensemble. Ce n'est pas une utopie. Aujourd'hui, nous sommes arrivés au bord de ce qui peut devenir catastrophique et tout le monde en est conscient Catherine Chabaud Femme de voiles, elle a fait le tour du monde en solitaire. Journaliste, elle a été rédactrice en chef de Thalassa. Aujourd'hui, Catherine Chabaud est chargée de mission pour le ministère de l'Écologie et elle est très impliquée dans le Grenelle de la Mer. En octobre dernier, elle entre comme « personne qualifiée » au Conseil économique, social et environnemental. Que représente la mer pour vous ? C'est un espace en trois dimensions que j'ai la chance de connaître car, petite, j'ai très tôt fait de
mon enfance. Ça m'a per e découvrir coll ines dans les fonds, parce que je plongeais dans le Finistère Nord, à Roscoff, et quand on était au pied des laminaires, on était comme au pied de peupliers. Au milieu de tout ça il y avait de la couleur ; de la faune de la flore, de la roche... D'un point de vue plus sentimental, je l'appelle « ma p'tite mer », comme j'appelle ma maman « ma p'tite mère », car j'ai une re lation à la fois charnel le, mais aussi très sensible avec la mer et je lui parle. Si je ne la vois pas pendant longtemps, c'est comme quand je ne vois pas ma maman pendant un moment, j'ai besoin de la voir ; de lui parler. Et pu is pour moi ce n'est pas la mer mais les mers. Elle est multiforme. Mais elle est dangereuse aussi... À chaque fois on me dit : « Mois vous luttez contre les éléments... ». Non ! La mer est un élément extraordinaire de la nature dont on a la chance, quand on fait un tour du monde en solitaire, d'en mesurer l'incroyable énergie et d'en Vous êtes très impliquée dans le Grenelle de la Mer... j'ai participé à la première, comme à la seconde phase, puisque j'ai piloté le groupe « sensibi lisation, éducation, communication ». Ce qui est formidable, c'est cet incroyable exercice de réunir autour de la table des gens qui ne s'étaient jamais rencontrés (à l'image de ce qui s'est fait pour le Grenelle de l'Environnement). Je pense, par exemple, aux pêcheurs et aux associations. Et de nous avoir fait découvrir ; comprendre la dimension et la richesse de la mer. Notamment pour nous Français, ce qui peut nous faire dire que la mer est véritablement l'aven ir de la terre. Je souhaite que l'ensemble des propositions faites par tous les groupes soient effectivement mises en œuvre, car un énorme espoir est né avec ce Grenelle de la Mer. Certaines d'entre elles ont déjà été actées comme le navire du futur ;._•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 1Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 2-3Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 4-5Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 6-7Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 8-9Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 10-11Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 12-13Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 14-15Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 16-17Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 18-19Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 20-21Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 22-23Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 24-25Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 26-27Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 28-29Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 30-31Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 32-33Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 34-35Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 36-37Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 38-39Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 40-41Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 42-43Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 44-45Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 46-47Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 48-49Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 50-51Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 52-53Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 54-55Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 56-57Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 58-59Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 60-61Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 62-63Néoplanète numéro 17 déc 10/jan 2011 Page 64