Néoplanète n°16 novembre 2010
Néoplanète n°16 novembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de novembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 33,1 Mo

  • Dans ce numéro : l'épanouissement durable avec Anne Roumanoff.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
ISAVOURERI (SAVOURER) CUISINE DE SAISON.. LE PLAISIR DU cc « FAIRE SOl-MEME SOI-MEmE ») ) Avec l'essor du « « prêt-à-consommer » » (surgelés, barquettes, plats préparés...)) et du snacking, que l'on mange debout, seul, voire à l'extérieur... l'art culinaire s'était un peu perdu. Mais voici que, boosté par la crise et la vague verte, le « faire soi-même » a le vent en poupe. Il est d'ailleurs, selon l'Ifop, plébiscité par 90%% des Français. Le succès des produits pour réaliser ses propres confitures, mais aussi le développement des machines à pain, des yaourtières et autres cours de cuisine sont là pour en témoigner ! ! La bonne nouvelle est que cela peut permettre de réduire l'impact de l'alimentation sur notre planète (choix des produits en fonction des saisons et du lieu de production, limitation des emballages, préférence aux ingrédients bio ou développe- équitables...). C'est aussi, et et surtout, l'occasion de retrouver le moment privilégié de la préparation des repas, un temps convivial et pédagogique, à partager entre amis ou avec les enfants. Un moment qui redonne du sens à l'acte de se nourrir. Et nous rappelle que l'alimentation relie les êtres vivants, que nous sommes, à la nature. -RECETTE DE SAISON : TABOULÉ DE QUINOA (4 PERSONNES) Ingrédients : 200 g de quinoa 1 I betterave 1 I chou-rave 2 carottes 1 I courgette Assaisonnement : 2 gousses d'ail pressées 2 c-à-s de miel 1 I c-à-s de vinaigre de cidre de pomme 1 I c-à-s de vinaigre de vin 200 ml d'huile d'olive sel, poivre Préparation : Faire cuire le quinoa dans de l'eau LES VÉGÉTARIENS VEGETARIENS À A LA MODE ? salée jusqu'à absorption totale du liquide. Laisser le quinoa refroidir. Mixer les légumes et les mélanger au quinoa. Ajouter l'assaisonnement. Servir frais. Cette recette est réalisa- réalisable toute l'année, au fil des saisons, en remplaçant les ingrédients par les légumes que vous trouverez sur le marché. Les « végétariens occasionnels » sont tendance, ceux qui troquent plusieurs jours par semaine la la viande rouge contre co111tre céréales et et légumineuses. Cependant, quand ils craquent pour• er —un steak, ces occasionnels le c choisissent biologique ou de production fermière, moins impactant sur l'environnement l'environnetque l'élevage industriel. Une révolution quand on sait sart : qu'un Français consomme en moyenne de la viande à tous les repas et que seuls 2 à 3% d'entre eux se disent végétariens. Bien moins ciderAngleterre Angletenre ou en Hollande. Les raisons de cette tendance ? La pol- pol­ seje_rnainlution causée par l'élevage industriel, sort : soit 1/5e 1/Se des émissions de gaz à effet de serre, senre, selon l'Organisation alimentaire des Nations Unies. Elle est due notamment au méthane des bovins, aux forêts amazoniennes rasées pour planter du soja, au chauffage des hangars, etc.Au point que Rajendra Pachauri, président du GIEC, recommande de diviser par deux sa consommation de viande rouge, plutôt que de réduire de moitié mort:ié l'utilisation de de sa sa vort:ure voiture ! Des études ont montré que le le régime végétarien avait avart : moins de conséquences pour la planète, meilleur encore que le 100 1% local ou que le 100 1% bio. Manger moins de viande est bon pour la santé (moins de graisses animales et de cholestérol, moins d'hypertension artérielle et de maladies cardiaques) que pour le porte-monnaie ! ! 30 3% 0c,onntsioemrsmdeésdaolimnce Un tiers des aliments jnets tépàroladpuotubeet produrt:s et i mis mie iTseerrnibviencteondants en vente dans l loersspqauyes les pays locnci sdaeitnqtauuex occidentaux pnaersaeilra ne sera leuprsas pas consommé, donc jeté à la poubelle.Tenrible constat lorsque l'on sait que, par ailleurs, 0 plus d'un milliard Milliard de de personnes dans le le monde sont en en situation de de malnutrrt:ion. malnutrition.'Pourtant, des réflexes simples peuvent permettre de diminuer ce ce gaspillage quotidien : faire une liste de cour- courses pour n'acheter que le le nécessaire, réduire les achats impulsifs, accommoder les restes pour préparer les repas de la semaine... 30 30%% d'aliments perdus qui s'ajoutent au gaspillage d'énergie et de ressources ayant servi en amont à produire, transporter et préparer ces produits. produrt:s. 1401 (40(
plus légère et une Parmentier meilleure préservation de Topifflmbers 62% dt boMtOplnalllboun, un peu de pomme de erre et de bi. du goût. ===,„e.—„e, jtn l ceqofilf•ndtvi



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :