Néoplanète n°16 novembre 2010
Néoplanète n°16 novembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de novembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 33,1 Mo

  • Dans ce numéro : l'épanouissement durable avec Anne Roumanoff.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Créée en 2fl01 2001 par une ONG hollandaise, hollandaise. la marque Kuyichi propose une gamme JCimme de jeans en coton bio disponibles aux Galeries Lafayette Homme, Homme. à partir de 109 euros. B.A.-BA BIEN CHOISIR SON JEAN PUIS PLUS D'ECOGESTES O'ECOGESTES SUl SUI www.NEOPLANEfE.FR EOPLANETE.F 11 r C omposé de toiles de bâches impor- impor­ à des maladies pulmonaires, n'a été tées de Nîmes (d'où son nom de- de­ interdite qu'au mois d'avril 2009 en nim), porté par les ouvriers américains à la fin fl n du XIXe X e siècle, le blue-jeans est Turquie, alors que celle-ci le-ci n'est plus autorisée dans l'Union européenne devenu emblématique de l'american depuis... 1962 ! Hélas, H cette méthode way of/ife. life.Avant de gagner tous les se délocalise vers des pays moins continents, toutes les catégories sociales et toutes générations confondues. Symbole de confort, d'épanouissement, de libération, la consommation de jeans a plus que doublé ces dix dernières années. Mais ce pantalon est aussi l'article e de mode le plus polluant de la planète. Les impacts écologi- écologiques sont catastrophiques : énorme consommation d'eau, de pesticides et d'engrais pour le coton, pollution des cours d'eau lors de la teinture et du délayage, délavage, émissions massives de gaz à effet de serre liées aux transports... regardants sur les conditions de travail, comme l'Égypte ou le Bangladesh. Le décapage à haute pression a été rem- remplacé par un produit à base de per- permanganate de potassium. Utilisé sans protection, il est hautement toxique. ■• Choisissez un délayage délavage plus responsable. Le délavage délayage à l'ozone ne rejette aucune émission émission toxique dans l'atmosphère. Il permet de réduire de plus de 65%, pour 100 1 g de tissu, la consommation en énergie nécessaire au délayage délavage de la toile. Cette nouvelle méthode, utilisée isée par la marque Le temps des cerises, est élaborée et certifiée Comment se par les labo- labo­ sentir bien dans OFFREZ UNE VIE ÉCOLO ratoires Aitex. son jean Jean sans À A VOTRE JEAN Elle consiste ternir la planète ? ■• Portez votre jean au moins trois fois avant à éliminer la mé- ■• Misez sur de le laver. consommation le coton bio ■• lavez-le Lavez-le à froid dans un lave-linge d'eau et l'usage et équitable. de classe A. des traitements ■• Ne le nettoyez pas à sec, ne le repassez Hélas, toujours chimiques, à pas, n'utilisez pas de sèche-linge. consommateur supprimer le ■• Donnez, troquez ou revendez votre d'eau, sa culture décrié per- permanganate de de pesticides en short ou en sac à main. potassium, ainsi et d'engrais que les déchets Selon le programme des Nations Unies pour chimiques. Côté chimiques l'environnement (UNEP), en suivant ces étiquette, guettez rejetés dans les conseils simples, votre jean consommera le label Gots qui cinq fois moins d'énergie qu'un autre. eaux usagées. certifie l'origine biologique du coton. Les marques pionnières ? Machja, pantalon usagé pour prolonger sa durée exclut l'utilisation de vie. Vous pouvez aussi le transformer Ide, ldeo, Somewhere, NU, Kuyichi... Le géant Levi's a ensuite lancé plusieurs modèles bio tandis que Rica Lewis a misé sur l'équitable avec un jean en coton labellisé lisé Max Havelaar. ■• Boycottez les jeans délavés par sablage. Le jean délavé est à la mode, mais certains paient le prix fort ! La technique de sablage, qui i a causé la mort de plusieurs ouvriers turcs suite Autre technique propre le laser. Il permet d'obtenir un résultat similaire au sablage, mais engendre des coûts beaucoup plus importants. ■• Découvrez les teintures naturelles. Le label Oeko Tex atteste qu'aucun produit chimique dangereux n'a été utilisé a posteriori dans les traitements du vêtement, notamment pour les teintures. Des marques comme Machja utilisent des teintures à base traite- d'indigo digo naturel. [221 @
LA CHRONIQUE D'ÉLIZABETH PASTORE-REISS CELA PART D'UNE ÉVIDENCE : Il ne peut y avoir de changement collectif sans ira changement individuel. Il Il s'agit de de « se transformer soi-même soi-mme pour transformer le monde » » (Mathieu Ricard). Je crois qu'on n'agit pas au quotidien pour le le développement durable par hasard, quelle qu'en soit la forme (production, conseil). C'est un parcours de vie qui s'impose, soit par fidélité à des logiques d'engagement familial, ial, soit à des convictions spirituelles, politiques, humanistes, soit à des chocs de la vie. Il y a dans la recherche de modes de vie durables auxquels nous aspirons, trois composantes qui sont indissociables pour avancer: : • D'abord répondre à un bénéfice personnel avant d'être collectif Pourquoi ce besoin ? L'engagement répond à un désir très humain dès que les besoins primaires sont satisfaits. Le besoin d'utilité, de contribuer et de donner un sens à sa vie. C'est un grand plaisir que de se lever le matin en se disant que, dans son métier avec son savoir-faire et un peu son savoir-être, on va essayer ; à son modeste niveau, d'améliorer les choses. Un bonheur chaque jour renouvelé qui fait du quotidien une tranche de vie. C'est une posture et un filtre efficace dans le choix de ses priorités quotidiennes.• Pratiquer dans son quotidien les règles d'un mode de vie durable Cela passe par tenter la cohérence même si ce n'est pas gagné ! « Le quotidien lui-même lui-mme est le champ de notre exercice intérieur » (Dürckheim). Cela suppose une hygiène mentale et comportementale pour essayer d'être disponible à l'instant présent nourriture, méditation, sport, sommeil, relation au stress pas toujours facile à gérer... Et par la gestion du temps qui nous est disponible : faire passer l'important avant l'urgent suppose de savoir ou l'on va, de ne pas être dans le le court terme tout en étant dans l'instant présent, présent. et dans la nécessité de résultats, de s'être fixé un cap, de le respecter : « C'est aussi tenter d'être d'tre le changement que l'on veut incarner par l'exemplarité de son comportement de façon réaliste et modeste avec notre part d'ombre et en essayant d'être d'tre vrai dans sa relation aux autres, même mme si ce n'est pas toujours confortable » » (Thomas d'Ansembourg).• Une démarche de progrès « Ce « n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin » (Simone Weil). Cette pratique nécessite de prendre du recul l au quotidien sur son action, de se ménager des moments d'intériorité, de faire des choix, d'essayer d'être sans complaisance avec soi-même mais aussi d'être curieux de tout. tout, de tenter de déplacer nos zones de confort, d'être disponible à ce qui arrive et dans l'empathie, la bienveillance, de ne pas se prendre trop au sérieux, sans oublier de se faire plaisir célébrer ses petites victoires donne de l'énergie ! 1 Si nous sommes nombreux, là ou nous sommes, dans le vivant de chaque jour ; à être des acteurs du changement, changement. nous pouvons constituer une communauté basée sur un projet d'évolution partagé, mobilisateur et actif pour soi, pour les autres et pour la planète ! Elizabeth Élizabeth Pastore-Reiss du cabinet Ethicity, www.ethicitynet El=f1.1111ETE POUR CHANGER D'ÈRE www.neo anete NOUVE(LE FORMULE PLUS CLAIR, PLUS FONCTIONNEL ZEST lESl [S'AIMER ! (S'AIMER) Un accueil plus simple, un tableau de navigation en bas de page, des nouvelles rubriques "International", "Le Coin lecture"... 1231 (23(



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :