Néoplanète n°14 jui/aoû 2010
Néoplanète n°14 jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de jui/aoû 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 34,1 Mo

  • Dans ce numéro : Raoni et les Indiens d'Amazonie... le calme avant la tempête ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
EN PARTENARIAT DESIGN & RECYCLAGE AVEC te EN PARTENARIAT DESI6N & BECYCU16EllrtEC " LIVE e POSITIVELY" Grâce au tri et au recyclage, les emballages ne sont plus des déchets mais devien- deviennent de véritables ressources pour le futur. Ils permettent aussi d'inventer de nouveaux objets, de nouvelles formes, notamment dans le domaine de l'art. C'est pourquoi Coca-Cola, au-delà de sa politique de réduction de de ses ses emballages, encourage les consom- consommateurs à trier, recycler, réutiliser, bref, bref, à à faire du neuf avec du vieux. Tour d'horizon de quelques-uns de ces génies du recyclage dénichés par Néoplanète. Par rat Fannv Condat Plus belle Navy Afin de valoriser ses emballages, Coca-Cola a demandé au fabricant de meubles Emecode réinventer sa Navy, une chaise en aluminium, créée en 1944 pour la marine américaine. De cette collaboration naît la 111 Navy Chair, composée de 111 bouteilles en plastique ! U Une chaise originale et innovante, investisseurs que le plastique recyclé a commercialisée depuis juin, de l'avenir. ir : Pour réinventer la célèbre., devrait valoriser trois millions de chaise, dans l'usine « Bottle to Bottle », bouteilles en plastique par an. Une les scientifiques et le fabricant Emecoréelle ambition quand on sait que élaborent ensemble un mélange exclusif chaque Américain en utilise 200 par an, composé à 60% de de polyéthylène soit trois fois plus qu'en 1976 ! ! Et que seulement 20% d'entre elles lies sont recyclées ! C'est pourquoi, dès 2006, alors que son usine de recyclage est tout juste mise sur pied à 1 Spartanburg " n ort ; mh•rg en Caroline du Sud, Coca-Cola contacte le fabricant de meubles Emeco. La firme américaine lui propose de lancer une nouvelle version de sa chaise i en aluminium Navy, créée il y a soixante-six ans. pour la marine américaine. L'entreprise entend end prouver à la population et aux Plus d'infos:www.emecowithcoke.com : (aa (téréphtalate (PET) recyclé, associé à de la fibre de verre pour la la solidité, ainsi qu'à un retardateur de flammes fi et à des pigments... ELÉGANTE, ÉCOLOGIQUE ET ROBUSTE Cent onze bouteilles en plastique sont ainsi nécessaires pour fournir 60% du matériau de la 1 1 I 1 I Navy Chair ! Dans la lignée des produits Emeco, elle est ultra- J II résistante, durable et confortable. D'un design épuré, elle existe en six coloris, et coûte, de surcroît, moitié moins cher que l'originale en aluminium !. tac an Ir, er, kt ;
ifflele >r, • "L.e.• 171 ■• 1.• 1• =me La recette du Can'Art.. - _.., "r400:3.. !..,./Y-'.•,.,.. r" -).1'.,-,'-e,, , ,e l"Ir, -.41 ;',0.0" 17n, Zà• go. ».,..- e• Il ia. -.._-_...,, " «.40.10Miate*m•'..t *.b,,..., •silargie, -:-■ :.n..,. Z.-" Dans les tableaux et les meubles de Gaël Ouvert, Duvert, l'aluminium poncé se marie aux imprimés d'origine des canettes de soda. À ses heures perdues, ce dessinateur industriel dans l'automobile réalise ainsi une étonnante alchimie entre la matière, l'humour et la poésie... l'auto- « Avec une baguette métallique, j'enfonce des parties de la feuille de canette pour en garder la couleur originelle. » Le jour, Gaël Duvert, Ouvert Drômois de 33 33 ans, est dessinateur industriel dans l'automobile. Le soir, chez lui, il transforme les boîtes de soda en oeuvres œuvres d'art. Armé d'un pointeau et de beaucoup de patience, ill les strie et les polit « « pour faire ressortir le matériau brut, la brillance de l'acier et l'aluminium ». Ses œuvres oeuvres murales et ses meubles sont ainsi d'un style pop art résolument contemporain ! DES PORTRAITS FLOUS À LA WARHOL Gaël commence à créer des tableaux en 2000, par accident, alors qu'il se retrouve la jambe dans le plâtre. Depuis, il développe le Can'Art en découpant les canettes qu'il récupère, via son réseau d'amis, pour les coller ler sur des panneaux en bois après avoir esquissé le sujet au feutre. Passionné de photographie, les personnages qu'il qu'il met ainsi en relief proviennent d'images qu'il a prises sur le vif : un fumeur de havanes, un homme et un ventilateur, un baiser. Il accentue les points d'ombre et de lumière pour effacer les détails et donner cette impression de flou fi à la Andy Warhol. DES CANETTES PLEINES D'ÉNERGIE Enfant, Gaël collectionnait les canettes dont il pressentait la valeur « « comme si c'était un trésor », », confie-t-il. confet il. Sa formation en mécanique - un BTS Productique l'amène à côtoyer le fer et l'aluminium ium qu'il l s'amuse, sur son temps personnel, à transformer en tables ou en fauteuils. Pour lui, « chaque canette a pris de l'énergie de celui qui a bu son liquide ». Ces ondes d'énergie symbolisent « tout ce que l'homme ne peut contrôler, ce qui lui échappe échoppe à chaque instant de sa vie, ses émotions aussi ». Retrouvez Gaël Duvert Ouvert et ses créations sur son site : www.canartweb.com Ses œuvres oeuvres sont exposées à Nice (06) dans la la galerie Ferrero, et à Étoile-sur-Rhône (26) dans la galerie Audras Arrêt Déco. 1391 (39 (POSITIVELY't1*4-f "filA e a)e., e4a) c CLIVE'i',



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :