Néoplanète n°13 avr/mai 2010
Néoplanète n°13 avr/mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de avr/mai 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 33,6 Mo

  • Dans ce numéro : Gaston l'écolo, mascotte de l'ONU.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
(S'ENGAGER) Pour fêter la sortie de La Biodiversité selon Lagaffe et la nomination de Gaston comme mascotte du Programme des Nations unies pour l'Environnement, Néoplanète vous propose, en avant-première, une des planches de l'album et une interview inédite de Jannin, ami et fan de la première heure de Franquin. Car BD peut aussi rimer avec DO. Par Virginie Bruneau (16(
Parcmètre en lierre, machine à recycler le papier et à récupérer l'encre, petite tondeuse à éviter les pâquerettes, voiture à piles multi-usages pour cuisiner les œufs, pour héberger les hirondelles ou recycler (encore) le papier... Gaston - pardon, Franquin - fourmille d'idées destinées à sauver la planète. « Je suis spécialiste en économie d'énergie, récupération, recyclage... » proclame le personnage fétiche de toute une génération. Avant de faire une gaffe monumentale, bien sûr. 0 Comme si, pour Franquin, les choses graves étaient bien trop sérieuses pour être traitées autrement qu'à la légère par un personnage à contre-courant de toutes les tendances « raisonnables ». « À une époque où la BD était considérée comme une activité marginale, tout juste bonne à faire sourire les enfants, Franquin nous a permis - contre toute attente, y compris la sienne - de nous identifier à un antihéros maladroit et gaffeur, explique Frédéric Jannin, l'illustrateur am i de Franquin. Et le plus incroyable, c'est qu'il a réussi également à nous faire rééchir grâce à... des gags ! » RIRE, LE PIED DE NEZ SUPRÊME Chargé par Isabelle Franquin, la fille du créateur, de « plancher » sur le sujet récurrent de l'écologie chez Gaston, Frédéric Jannin laisse pointer son admiration pour son mentor : « Franquin sauffinit littéralement de la façon dont l'humanité traitait son environnement humain, naturel, animal... Son hypersensibilité s'occam- (S'ENGAGER) modait mal de l'évolution du monde, et sa seule manière de conjurer sa tristesse était de la portager en nous faisant rire. Les gags de Gaston font partie des rares BD qui font éclater les gens de rire. Et d'une façon incroyablement GASTON FOURMILLE D'IDÉES DESTINÉES À SAUVER LA PLANÈTE. visionnaire, autant que politiquement incorrecte, diraiton aujourd'hui. Dans l'un de mes dessins préférés par exemple, Gaston refuse de conduire Fantasia à un rendez-vous tant que l'hirondelle qu'il héberge dans sa voiture n'est pas revenue à l'abri. Ou bien il parle affectueuse ment à des poissons qui portent des masques à gaz en leur promettant... une eau plus claire. j'aime aussi celui où Gaston tient la planète et la protège des attaques d'un sale type. » Jannin admet avoir eu beaucoup de mal à sélectionner 44 planches parmi les 900 originales qui lui avaient été soumises. C'est, d'ailleurs, ce choix difficile qui explique la parution de ce deuxième album, après L'Écologie selon Lagaffe, publié l'an dernier. « Franquin nous faisait rire avec les outrances naives



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :