Néoplanète n°10 sep/oct 2009
Néoplanète n°10 sep/oct 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de sep/oct 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Kel Epok Epik

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 28 Mo

  • Dans ce numéro : Julia Roberts, pretty écowoman.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
(PARTICIPER) L'HUMEUR DE CHRISTOPHE BESSE TOUJOURS VERT ? Les maisons de retraite écolo poussent un peu partout en France et dans le monde. Leur principe : réduire considérablement si ce n'est complètement les émissions de co2 des seniors.The Green, résidence australienne, vend des maisons équipées de tous les compléments d'aide à la personne et respectueuses de l'environnement Michael Mobbs, l'archrtecte à l'origine de ce projet a souharté « un lieu plus sain et moins stressant aussi bien en extérieur qu'en intérieur - plus frais en été, plus chaud en hiver et avec une meilleure ventilation ». Un concept rendu possible par la récupération d'eau de pluie et la mise en place de grandes cuves, ainsi que l'installation de panneaux solaires sur les toits de chaque maison. Le résultat : une diminution des émissions de co2 et du montant des factures. « Le propriétaire, Scott Elsom, pensait que le meilleur atout serait le coût de vie assez bas, moins de 200 dollars australiens, contre BOO dollars habituellement [soit environ 115 euros au lieu de 450 en moyenne] par an, pour l'eau et l'énergie », raconte l'architecte. Pour éviter de trop utiliser la voiture, on encourage la pratique du vélo grâce à des structunes adaptées ; les commerces livrent à domicile et un bus est mis à la disposition de la communauté. Ce complexe, unique en Australie, est peu reproduit à l'échelle internationale pour le moment. (vi bio &14t\0'11.. ftz... vA f"'"/(('l/iil' : -':,#":fi ! TÀ ; p.., JARDIN DANS LE VENT Mais vieillir en accord avec le développement durable intéresse aussi l'Hexagone : le Var accueille désormais une maison de retrarte réalisée par Enerplan, Association professionnelle de l'énergie solaine. Coup de jeune en France Cet établissement a été conçu avec l'objectif d'évrt:er le rejet de 12 tonnes de co2 par an, grâce à l'énergie solaire et un nouveau procédé de rafraîchissement : le purts canadien. En faisant passer de l'air dans des tuyaux à environ 2 mètnes sous terre, où la températune est comprise entre 1 0 et 12 oc toute l'année, on peut ainsi réduire la température d'une pièce de 5 oc en été. De son côté, l'association des Babayagas a monté, à Montreuil (Seine­ Saint-Denis), un complexe de HLM « où les studios seront loués à des femmes vieillissantes », explique Nicole Baba, la secrétaire adjointe de l'association. « Cette maison s'appuie sur quatre piliers : autogestion, solidarité, citoyenneté, écologie. » Le projet se caractérise notamment par une gestion rigoureuse de l'eau, des énergies et des déchets. Une façon comme une autre de préserver un patrimoine à léguer au:lénérations futures. Par Julie Renauld l ! _ ! Hijl Des acteurs comme Windeo et Weole Energy veulent développer les éoliennes domestiques, celles qu'on met dans les jardins. En forte croissance aux États-Unis, ce marché est en France moins soutenu que le solaire domestique. Exemple : EDF n'est plus obligé d'acheter l'électricité provenant du vent sauf dans les zones de développement éolien (ZDE).Weole Energy a donc passé un accord avec un producteur d'énergie alternatif, Direct Energie, pour permettre aux particuliers de revendre leur électricrté... Vincent Rond reux wwvv:weole-energy.com ; wwvv:windeo-planetcom
CROTTIN DE WATT ? Faire des watts à partir du fumier de cheval, c'est l'idée de Bruno Battistini, le directeur de cabinet du maire de Lamorlaye, dans l'Oise. li est vrai qu'avec ses 4 000 chevaux, Chantilly produrt : quelque 50 000 tonnes de matière par an ! Bruno Battistini a suivi une formation - l'Eurem (European energy manager), mise en place par l'Arene (Agence régionale de l'environnement et des nouvelles énergies) d'lie-de-France. Son projet de méthanisation doit permettre de récupérer le biogaz pour produire de l'électricité et de la chaleur. Mais il reste encore à convaincre tous les habitants ! Un projet à suivre à la trace... Vincent Rondreux L'ART DÉCOLLE À BORDEAUX TRAME VERTE ET BLEUE Si vous êtes un branché du Grenelle de l'Environnement, vous savez nécessairement ce que signifie « TVB ». Dans le cas contraire, sachez qu'il s'agit de la « trame verte et bleue ». Toujours pas clair pour les néophytes ? A lors tentons l'explication. Au cœur des réflexions sur la ville de demain et ses enjeux écologiques, économiques et sociaux, Evento est le nouvel événement cu lturel de la rentrée (à Bordeaux du 9 au 18 octobre). Didier Fiuza Faustino, artiste-arch itecte visionnaire, a rassemblé des artistes de toutes disciplines et du monde entier pour un parcours d'œuvres in situ, sur le thème de l'intime collectif : « Gr6ce à ces rencontres intimes, semblables à des blind-dates urbains, il s'agit de redonner chair à la ville. Plus qu'un lieu où l'on habite, circule, travaille, elle est avant tout un corps qui n'a de sens que s'il est le lieu de projection des constructions menta­ La TVB vise à établir des corridors de vie entre les divers espaces « sensibles ».Ainsi, de même que les veines de notre corps relient tous les organes essentiels, la trame verte (pour les espaces terrestres) et bleue (pour les espaces aquatiques) permet au « vivant » de ne plus être emprisonné par des aménagements multiples qui réduisent les milieux naturels comme peau de chagrin. Si la France, héritière d'une remarquable diversité de milieux et par conséquent d'espèces, veut préserver ce privi lège, elle se doit d'enrayer l'actuel déclin. Reste à savoir comment faire. L'Hexagone sera passé à la loupe au 1/5 OOOe afin d'évaluer toutes les opportunités permettant de faire vivre ce tissu du vivant. Ici la plantation d'une haie permettra d'assurer le relais, là des bandes enherbées qui, en milieux agricoles, donneront de l'oxygène. A illeurs, on évitera l'aménagement qui s'apparente à une guillotine. Les deux chambres ont voté, à une écrasante majorité, le Grenelle de l'Environnement et donc la TVB. Puisque l'histoire ne se répète pas, il n'y a (en principe !) pas lieu de craindre un rejet dans la mise en œuvre, comme ce fut le cas pour Natura 2000...•r.. CCCP-8005 les de chacun.(...) La "vi/le-immeuble" doit s'effacer pour laisser place à la "vi/le-meuble", la "ville mouvante" doit s'imposer à la "ville passante" et faire à nouveau surgir la pause et l'errance, la réflexion et la divagation, la fête et le partage ». Parmi les artistes invités, on notera la présence de Lara A lmarcegui, qui réinvestit les espaces en friche, de Nicolas Mil hé et sa « Respublica »,une enseigne lumineuse placée sur les anciens silos à grain de la ville, qui promeut une république aux accents bolcheviks, ou encore de Fernando Sanchez Castillo, dont le monument célébrera toutes les actions de résistance spontanée. À voir également : un espace de rencontre entre le public et la Garonne, conçu par l'architecte Rintala Eggertsson, ou la réappropriation radicale du parc automobile en objets urbains, offerts au libre usage des citoyens, par O livier Peyricot. Lauranne Germond - Coal, www.projetcoal.fr r



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :